Test – Aventuriers du Rail : Premier Voyage Europe

Mesdames et Messieurs les voyageurs, Marmots & Marmottes, soyez tous les bienvenus à bord de notre train Aventuriers du Rail : « Mon premier voyage » , qui va vous permettre de découvrir l’Europe en famille, dès 5 ans. Attention à la fermeture des portes, attention au départ !

Premier arrêt : Gare de Ticket to Ride, 5 minutes d’arrêt !

Comme son nom l’indique peut-être, Les Aventuriers du Rail ,”Mon premier voyage », est une version simplifiée du jeu Ticket to ride, plus connu sous nos latitudes sous le nom « Les Aventuriers du Rail », un énorme carton du jeu de société familial sorti en 2004 chez Days of Wonder et décliné en moult versions (Europe, USA, France, Sud-Rail, etc.).

Si vous êtes déjà des férus de la version « pour grands », passez directement au paragraphe suivant. Pour les autres, retenez simplement que Les aventuriers du rail est un jeu de stratégie et de gestion (simplifiée !) qui lance les joueurs dans la construction de gigantesques lignes ferroviaires au travers des continents. À chaque tour de jeu, les joueurs piochent des cartes et posent des wagons pour former des lignes qui relient de grandes villes entre elles. Plus la distance entre les villes est élevée, plus elle nécessite de wagons, mais plus la ligne rapporte de points une fois achevée.

Chaque joueur joue également pour réaliser des objectifs secrets qui octroient d’importants bonus si le joueur parvient à les boucler (relier Londres à Moscou, par exemple). Les joueurs peuvent se concentrer sur leurs propres voyages, ou bien chercher à bloquer celui de leurs adversaires, s’ils parviennent à les deviner. Le joueur qui aura réalisé le plus de lignes et accompli le plus d’objectifs sera déclaré vainqueur.  

Si le jeu classique est relativement simple et peut sans souci se jouer dès 7-8 ans, le nombre important de pièces, de cartes et de points à compter rend le jeu trop complexe pour un enfant de 5 ou 6 ans. La version junior est donc une version simplifiée permettant d’amener progressivement l’enfant vers le jeu classique en lui en apprenant les rouages de base. On ne devient pas gréviste cheminot en un jour !

Second arrêt : Unboxing-city, deux minutes d’arrêt….

Arrêtons-nous un moment sur le contenu de la boîte. Bonne surprise : le contenu de la version « junior » n’a rien à envier à celle de son aîné, puisque le matériel gagne ici en qualité ce qu’il perd en quantité.

Le plateau est très joli, épuré, clair. Les dessins et noms des villes sont parfaitement visibles, et les cases de routes sont suffisamment grosses pour des petites mains, avec le logo rappelant la carte couleur associée. Les wagons sont assez détaillés, faciles à prendre en main pour de petits doigts, et – plus important que tout – solides.

Les cartes wagons et locomotives (les jokers) sont colorées, les graphismes sont amusants et agréables, les cartes « destinations » et « grandes traversées », sont claires, notamment avec un rappel nom et dessin facilement assimilable pour les plus jeunes marmots.
 

Troisième arrêt : Let’s Play Tchou Tchou, 20 minutes d’arrêt….

La règle du jeu est claire et, contrairement à son ainée, elle ne tient que sur une feuille recto-verso, rédigée en GROS caractères. Elle est lisible, simple a comprendre, aisée à expliquer et s’assimile vite. Le but du jeu est de finir 6 tickets et de gagner ainsi le ticket d’or.  

À mon tour, j’ai le choix : soit je pioche une carte train, soit je joue une ou plusieurs carte(s) train pour poser des wagons. Comme dans le jeu pour grands marmots, je valide un ticket dès que je parviens à effectuer un trajet entre deux destinations. Si toutefois mes cartes « destinations » me paraissent trop compliquées à réussir, je peux alors passer mon tour, les défausser et en prendre deux nouvelles.  

Si je parviens à traverser le plateau d’est en ouest avec mes wagons (ça fonctionne dans l’autre sens aussi) je peux alors valider une « grande traversée » et là aussi je gagne un ticket. Au 6e ticket, je reçois le ticket d’or !

Quatrième arrêt : Contrôle des billets msieurs dames

Les marmots comprennent assez rapidement le lien entre les rails du trajet et les cartes wagons, il faut en revanche un peu plus de temps pour assimiler la couleur des wagons de chacun en tant que pion et ne pas s’imaginer que, pour avancer, il suffit de poser les wagons plastique de la couleur correspondante à la case trajet.

Le principe de devoir aller d’un endroit à un autre est assez vite intégré lui aussi. Pour les plus jeunes, j’ai utilisé les repères graphiques (par ex. : « aller du poney rouge au lion bleu »). Ainsi, même l’enfant qui ne sait pas encore lire peut jouer avec les plus grands .

L’accumulation des 6 tickets pour gagner se fait aussi plutôt aisément : les marmots se prennent vite au jeu de « celui qui en aura le plus » et assimilent vite comment gagner la partie et devenir possesseur du (magnifique) ticket d’or réservé au gagnant!

La subtilité de pouvoir passer son tour et échanger ses cartes « destination » contre deux autres lorsque c’est trop difficile, en revanche n’est pas une évidence. Les marmots se focalisent en effet plutôt sur les trajets à faire, sans garder à l’esprit qu’ils gagneraient sans doute du temps à changer de cible en cours de route. Cette subtilité apparaît pour les plus grands au bout de plusieurs parties, mais ils répugnent souvent à l’utiliser.

La version junior donc le mérite d’être un « vrai » jeu de société qui amène l’enfant vers la découverte de ce qu’est un jeu de plateau avec ses règles, ses contraintes, ses déconvenues, ses joies (gagner évidemment !) Les adultes y trouveront autant de plaisir que les enfants et se prendront au jeu et a vouloir valider leur ticket , permettant de belles parties en famille, de beaux moments de partage ensembles.

L’Avis de Plateau Marmots

Days of Wonder signe ici une excellente adaptation de la version adulte de son jeu devenu un classique « Les aventuriers du Rail. Ce jeu, véritable introduction à l’univers du jeu de société moderne pour les non-joueurs, ravira les marmots dès l’âge de 5 ans et se partagera avec plaisir en famille.
Les plus petits auront beaucoup de plaisir à pouvoir jouer à un jeu de “grands”, et les plus grands pourront découvrir en douceur cette série à succès.  Dès que vos marmots auront atteint 7 ou 8 ans, en effet,  vous pourrez alors glisser en douceur vers la version classique, ses possibilités étendues et ses nombreuses déclinaisons.
Pour résumer : un vrai jeu de société moderne plateau destiné aux marmots de 5 à 8 ans (mais un peu trop limité pour les plus grands), aux règles accessibles, facilement assimilables, et au contenu de qualité. Bref : largement de quoi vous faire voyager sur la table du salon.

Fiche technique : Terminus : tout le monde descend !

Edité par Days Of Wonder
De 2 à 4 joueurs
A partir de 6 ans sur la boite , dès 5 ans si accompagné les premières parties.
Durée d’une partie : 15-30 minutes
Voir ce jeu chez Philibert

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *