Test – Le bois des Couadsous

L’hiver est là et les Couadsous ont la dalle ! Comble de l’horreur, pas moyen de se rappeler le chemin menant aux précieuses noisettes planquées l’automne dernier. Pourtant, c’est pas compliqué : c’est toujours tout droit après les trois repères. Oui, mais lesquels, de repères ?? Vite avant qu’ils ne meurent tous d’inamin… d’animina… de faim !

Et si on se faisait un Mc Do plutôt ?

Le bois des Couadsous est un petit jeu de mémoire pour 2 à 4 joueurs à partir de 6 ans. Vous incarnez Madeleine, Marie-Lorette, Jean-Xavier ou Régis, des Couadsous loufoques, censés être des experts en boustifaille camouflée en forêt. Pas le temps néanmoins de s’émerveiller devant la beauté de la nature : l’heure est à la concentration ! Les Couadsous vous embarquent dans une chasse au trésor où vous vous rendrez vite compte que récupérer les 5 noisettes nécessaires à la victoire devient un véritable calvaire. Ces pauvres bestioles ne sont pas prêtes de grailler, moi j’vous l’dis !

100 % made in France

La petite boite joliment illustrée renferme 25 cartes épaisses et de bonne qualité :

– 9 cartes forêt illustrées recto/verso avec des champignons, des feuilles ou des cailloux, de couleur bleue, jaune ou rouge
-12 cartes noisettes avec, d’un côté une ou deux noisettes et de l’autre des feuilles
– 4 cartes Couadsous à l’effigie de nos amis écureuils avec, d’un côté une indication couleurs et de l’autre une indication formes.

La notice rédigée avec humour est plutôt claire, notamment grâce aux exemples qui illustrent les règles, ô combien retorses, de ce jeu néanmoins sympathique !

Facile à comprendre et à expliquer, rapide à mettre en place, la partie peut commencer…

1,2,3, nous irons au bois…

Avant de partir en vadrouille, plantons le décor. Formez un carré de 3×3 avec les cartes forêt, puis disposez les cartes noisettes autour de ce carré.

Chaque joueur place son personnage, côté formes ou couleurs, devant la ligne ou la colonne de son choix. Le but consiste à récupérer la ou les noisettes qui se situent à l’opposé de son Couadsous en devinant ce qu’il y a sous les cartes forêt. Les joueurs avancent carte par carte en commençant par celle qui est la plus proche d’eux.

Y’a quoi d’ssous ? [« Note du chef : je viens de la comprendre »]

À son tour, chaque joueur annonce une forme ou une couleur (selon ce qu’il a choisi lors de la mise en place) et retourne la première carte forêt.

Si sa réponse est correcte, (genre « rouge » ou « champignon ») il continue avec la deuxième carte puis la troisième. Les trois annonces sont correctes ? C’est le mimi… c ‘est le rara… c’est le miracle ! Le joueur récupère la carte noisette.

S’il se trompe, il s’arrête et c’est au tour du joueur suivant.

Fastoche ? Attendez… Les cartes retournées par les joueurs lors de leur tour resteront retournées. En d’autres termes, le dessous des cartes devient le dessus et vice-versa. Il faudra donc vous rappeler de ce qu’il y avait sur le dessus et qui se retrouve désormais face cachée. Oui, vous aviez tout sous les yeux il y a trente secondes et vous avez déjà tout oublié. Ha, on fait moins les malins !!

Vous l’aurez compris, la forêt change d’aspect après le passage de chaque joueur… et plus vous serez nombreux, plus la tâche va s’avérer compliquée.

Mais le pire, mes bons amis, reste à venir ! La victoire d’un joueur a des conséquences fâcheuses pour les autres. En effet, le joueur qui atteint son objectif va pouvoir décaler son Couadsous d’une case à gauche ou à droite pour tenter de ramasser d’autres noisettes. Tous les autres joueurs, quant à eux, doivent retourner leurs Couadsous afin de révéler la nouvelle indication. Ainsi, celui qui avançait avec les couleurs devra dorénavant avancer avec les formes et inversement. Et dire que vous étiez à deux doigts de mettre la main sur ces foutues noisettes et bim ! Faut tout recommencer…

Cinq variantes viennent compliquer enrichir le concept de base. J’évoquerai celle qui, pour moi, est la plus intéressante, dans la mesure où elle vous permet de jouer avec des Marmots à partir de 4 ans (ou avec des poissons rouges). Dans ce mode, vous jouez uniquement avec les couleurs ou les formes sans jamais retourner vos Couadsous. La forêt pourra être composée de 4 cartes (2×2) plutôt que 9. C’est un bon moyen de familiariser les plus jeunes à la mécanique du jeu avant de passer au stade supérieur.

L’avis de plateau Marmots

Le bois des Couadsous est un petit jeu original, rapide et facile à mettre en place. Les différentes variantes permettant de simplifier ou de corser les parties lui donnent l’avantage de s’adresser à un très large public.

À partir de trois joueurs, le brassage des cartes forêt est plus intense et vous aurez également à jongler entre les formes et les couleurs plus souvent. Une difficulté qui risque de rebuter les plus jeunes ou les moins balaises en jeux de mémoire.

Même s’il s’agit d’un bon jeu familial, personnellement, je n’y passerais pas la soirée ! Trois – quatre parties restent acceptables, au-delà, il y a un gros risque qu’une tornade de type F5 ravage le petit bois des Couadsous…

On aime

  • la mécanique originale
  • rapide à mettre en place et à jouer
  • la petite boîte qui se glisse facilement dans un sac

On aime moins

  • c’est un jeu de mémoire, donc ceux qui n’en ont pas ou peu, risquent de ne pas apprécier…

Fiche technique

Auteurs : Blaise Müller (Quarto !)
Illustrateur : Jonathan Munoz
Editeur : Jeux Opla
Pour 2 à 4 joueurs
À partir de 6 ans
Durée de la partie : 10 min

Chez Philibert : https://www.philibertnet.com/fr/opla/35730-le-bois-des-couadsous-3760032260588.html

Pour aller plus loin : 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *