Test – Canailles à la maison (l’anti jackass)

Il y a quelques jours de cela, je vous présentais les éditions Abeilles, un éditeur qui a élaboré son catalogue de jeux autour de l’idée du « mieux vivre » des marmots qu quotidien. Loin de la facilité de la fantasy, des zombies ou de la SF qui fait pioupiou, l’éditeur propose des jeux responsables qui mettent en scène accidents domestiques, sécurité routière, malbouffe ou protection de l’environnement.  Bref : des sujets sérieux mais présentés de la manière la plus ludique possible afin de faire passer le message de prévention de manière efficace. Les éditions Abeilles ont eu la gentillesse de me faire parvenir quelques uns de leurs titres afin que je puisse en parler de manière plus objective, et surtout plus ludique 🙂 

Nous sommes les p’tites canailles

Canailles à la maison est donc un jeu de type Mémory qui a pour sujet les risques domestiques. L’idée, c’est de jouer avec des tuiles présentant des situations potentiellement dangereuses et d’en discuter ensuite avec votre marmots. Mais contrairement au Mémory qui se borne à vous faire chercher deux tuiles identiques, Canailles à la maison vous demande de chercher des tuiles qui, mises bout à bout, racontent des histoires. Pour chaque situation dangereuse il y a en effet trois tuiles (l’éditeur parle donc de « trimory »). La première tuile présente une situation à risque (par exemple un enfant qui cherche à attraper une casserole sur le feu). La seconde montre l’accident (l’enfant renverse la casserole et se brûle). La troisième montre l’attitude à observer pour éviter l’accident (en l’occurrence ne pas s’approcher de la table de cuisson et s’assurer que la casserole n’est pas accessible par l’enfant).  

Les situations à risques et les comportement adéquats ont ici été validés par l’Union Nationale des Associations de Secouristes et Sauveteurs, afin de garantir que les visuels proposés soient bien en accord avec les situations fréquemment rencontrées par les équipes médicales.  

Des illustrations parfaitement réussies

Le matériel de Canailles à la Maison est donc composé de 36 tuiles, illustrant les risques domestiques au quotidien dont peuvent être victimes nos enfants. Et il faut saluer le gros boulot fourni sur ce point : les illustrations sont explicites sans être violentes ni anxiogènes. C’est un gros travail de réflexion qui a été fourni car chaque scène doit être explicite et amener à la réflexion sans se montrer jamais effrayante ou angoissante. Pari réussi : les images sont simples, claires et compréhensibles au premier coup d’oeil. Elles peuvent d’ailleurs être utilisées en tant qu’imagier pour lancer le dialogue sur l’ensemble des situaions présentées.

Un jeu qui incite à l’échange… 

Pour ce qui est du jeu à proprement parler, deux modes de difficulté sont disponibles, afin de rendre le jeu plus intéressant une fois que les joueurs auront pris l’habitude des illustrations.

La règle la plus simple est la suivante : les douze tuiles exposant un risque (et identifiées par un petit point d’exclamation) sont alignées face visible sur la zone de jeu. Toutes les autres tuiles sont mélangées et disposées face cachée.  Comme dans les Mémory classiques, les joueurs retournent les tuiles deux par deux jusqu’à former des paires. Attention, il ne s’agit pas ici de former un paire de tuiles identiques, mais de retrouver les deux tuiles qui complètent le risque exposé. Pour aider les joueurs, les trois tuiles ont un cadre de la même couleur, ce qui permet de les identifier facilement en cas de doute. Dès qu’un joueur trouve les deux tuiles de la même série, il les dispose à côté de celle qui était face visible. Il empoche les trois tuiles. C’est alors le bon moment pour parler un peu du risque présenté, de l’accident qui survient et de la meilleure manière d’éviter que cela se produise. Les réponses des enfants sont souvent pleines de bon sens, et parfois surprenantes. C’est un moment d’échange vraiment intéressant à avoir avec eux. 

Une fois que toutes les tuiles ont été trouvées, chaque joueur compte combien il en a obtenu et on détermine alors le vainqueur. 

…mais qui va aussi plus loin que le Mémory 

Si l’éditeur appelle ce style de jeu « trimory », c’est aussi parce que le second mode de jeu fonctionne par séries de 3 tuiles face cachée et non plus deux. Dans ce mode, toutes les tuiles du jeu sont utilisées face cachée. Le joueur en retourne deux. Si jamais elles appartiennent à la même série, il peut alors en retourner une troisième. Il faudra ensuite les remettre dans l’ordre pour pouvoir les empocher. C’est un mode de jeu bien plus sympathique à jouer, mais il s’adresse clairement aux marmots qui ont déjà fait quelques parties avec la règle de base, pour comprendre l’ordre des scènes présentées. 

Là aussi, le vainqueur est celui qui a trouvé le plus de tuiles à la fin de la partie. 

Petits et grands marmots

Je ne vois pas bien quel serait un meilleur jeu que celui-ci pour des échanges adulte-enfant. Car il s’agit ici autant de leçons de vie quotidienne qu’un jeu à part entière. A ce titre, l’échange entre parents et enfants est fondamental. Car si les enfants découvrent certains risques, c’est aussi le bon moment pour que les parents se remettent en question. Les produits dangereux sont ils VRAIMENT hors de portée ? L’enfant est il VRAIMENT surveillé quand le four est allumé ? Le manche des casseroles est il VRAIMENT hors d’atteinte des marmots ? Ces situations, celles qui « n’arrivent qu’aux autres », doivent nous questionner autant qu’elles doivent apporter des réponses à nos marmots. C’est pourquoi il est important, essentiel même, que vous partagiez des parties de ce jeu avec eux. Car ils seront d’autant plus aptes à éviter certains risques si vous les avez vous-même identifiés et désamorcés avant qu’ils n’y soient confrontés.

L’avis de Plateau Marmots

Faire du fun avec de l’anxiogène, c’est le pari réussi de ces Canailles à la maison, qui vous proposent un jeu certes simple, mais amusant et propice aux échanges sur les questions de danger domestique et de sécurité au quotidien. Le choix du jeu de mémoire, discipline ludique où les marmots sont passés maîtres, apparaît comme une évidence et permet à chacun de s’asseoir à la table de jeu avec un plaisir égal.

En outre, la règle « complète » du jeu avec 3 tuiles permet de renouveler considérablement l’intérêt des parties et d’en faire un jeu à part entière, très loin de la leçon scolaire.

Canailles à la maison est donc un jeu qu’il est selon moi nécessaire de posséder et de faire tourner de temps en temps, ne serait-ce que pour générer des piqûres de rappel, aussi bien pour les petits que pour les grands. Les accidents domestiques sont plus que jamais un fléau qui représente la première cause mortalité pour les 1 – 4 ans en France. Tout ce qui nous éveillera à la prudence et à la responsabilisation sera donc essentiel dans nos foyers. Si un jeu permet de nous rendre plus vigilants et de rendre nos marmots plus alertes vis à vis de certains comportements, il devrait tout simplement être obligatoire et remboursé par la Sécurité Sociale.

Bref, plutôt que d’investir une fois encore vos deniers dans le dernier mémory « Cars » ou « Yokai-Watch », offrez à vos enfants un vrai jeu de mémoire qui n’a d’autre ambition que de prendre soin d’eux. Indispensable, tout simplement. 

Fiche Technique

Un jeu édité par Les éditions Abeilles
Pour 1 à 4 joueurs
A partir de 5 ans
Durée moyenne de partie : 10 minutes
Prix indicatif, 15 euros

Pour aller plus loin

Une version d’essai du jeu est disponible en ligne, sur le site de l’éditeur… C’est juste ici. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *