Test – Déjà vu  (Pas vu, pas pris !)

On a tous déjà vécu dans notre vie cette sensation inexplicable de déjà vu. Cette sensation inexplicable de déjà vu. On réfléchit, on essaye de discerner le rêve de la réalité, mais sans preuve tangible… pas évident de dire si l’on fabule ! C’est cette sensation que vous retrouverez tout au long d’une partie de « déjà vu » ! Sauf qu’ici la preuve vous l’aurez ! Et même peut être plus vite que prévu …

Matériel :

« Déjà Vu » se présente dans une boîte contenant 36 tuiles objets en cartons épais et 36 grandes cartes représentant 1, 2 ou 3 objets.

Le matériel est graphiquement moderne et agréable, de bonne qualité et la particularité est que tout est gros : on peut donc même jouer avec Mamie qui est  « miro »

Du coup, il faut prévoir un peu de place sur la table quand même… On remarquera au premier coup d’œil que des objets sont proches, soit par leurs formes (banane/épis de maïs), soit par leurs couleurs (gilet de sécurité/t-shirt à rayures/cônes de signalisation), dans le but bien sûr de tourmenter notre pauvre cerveau.

Déroulement d’une partie

Les objets sont étalés sur la table de telle façon que chacun peut tous les saisir rapidement. On mélange les cartes et on en écarte 3 sans les regarder (elles serviront à la fin pour vérification).

Le reste des cartes forme une pile face cachée que l’on place au milieu de la table, avec un espace supplémentaire pour la défausse. A tour de rôle, chaque joueur retourne une carte face visible et la place sur la défausse (seule la dernière carte retournée doit être visible). Les joueurs doivent mémoriser les objets qui apparaissent. Chaque objet apparaît 2 fois dans la pile de cartes. Dès qu’un objet apparaît pour la seconde fois, il faut se saisir de sa tuile le premier. On réalise ainsi un petit tas d’objets face visible devant soi.

Si l’on retourne une carte et qu’un objet déjà pris apparaît ; c’est que ce joueur s’est trompé. Il est alors directement éliminé.

La manche prend fin à la dernière carte retournée et lorsque plus personne ne souhaite plus prendre d’objet. Les 3 cartes mises de côté sont alors révélées pour vérifier que personne n’a attrapé  d’objet y figurant. Si c’est le cas, le joueur en question est éliminé. Tous les joueurs encore en jeu marquent 1 point par objet collecté (il est conseillé de cumuler 3 manches).

Les parties sont courtes mais la difficulté s’accroît lorsqu’on cumule les manches. En effet les souvenirs des manches précédentes augmentent au fur et à mesure les risques d’erreur. Parfois en cas de doute il vaut mieux ne pas prendre l’objet et donc être moins gourmand en terme de points plutôt que se faire éliminer.

A l’inverse certains joueurs aimant la prise de risque récupéreront les objets pour lesquels les autres joueurs ne sont pas certains de les avoir déjà vu ; une prise de risque « quitte ou double ».

Petits et grand marmots :

Les règles sont simples à comprendre et encore plus faciles à expliquer. Le jeu est prévu à partir de 8 ans, mais un enfant de 6 ans pourra y jouer sans grande difficulté. Les adultes y prennent un réel plaisir et l’équilibre entre enfant/adulte se respecte naturellement puisqu’il faut l’avouer, les enfants ont une bien meilleure mémoire que les parents !!

L’avis de plateau de Marmots :

Intérêt ludique : Fun et beau
Intérêt pédagogique : Au-delà du travail de mémorisation et d’observation, « Déjà vu » permet d’aborder la notion de prise de risque dans un jeu
Notre avis : Un jeu d’ambiance sympathique et  intergénérationnel où les enfants auront vite fait de mettre une plumée à leurs parents !

Fiche technique

Un jeu de Heinz Meister
Edité par Gigamic
Date de sortie : 2017
De 2 à 6 joueurs
Durée moyenne d’une partie : Entre 5/10 minutes par manche (3 manches conseillées)
Prix indicatif : 20 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *