Test – Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie

Je vais vous avouer que lorsque j’ai vu la boîte de Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie, je suis un peu resté sous le choc. Le jaune citron, signature légendaire de chez Haba, avait en effet viré au rose bonbon dégoulinant de sucre. Je n’osais en effet imaginer qu’un éditeur aussi inventif et, n’ayons pas peur des mots, précurseur dans le monde du jeu pour enfants puisse ainsi tomber dans le sordide piège des jeux-roses-pour-les-filles-et-bleus-pour-les-garçons. C’est donc avec une grande méfiance que j’ai ouvert la boîte pour faire connaissance avec ces petites licornes. 

Licornes magiques dans les nuages arc-en-ciel de barbapapa étoilé avec des confettis pailletés

Pourquoi de la méfiance ? Parce que j’avais peur, voilà tout. Peur de voir la mention « un jeu magique pour toi et tes amies » un peu partout dans la notice, tout simplement. Et ça, c’est un truc qui me hérisse véritablement le poil. Le jeu pour enfants est pour TOUS les enfants, qu’ils soient équipés de zizis ou non. Et puis vous savez comment ça se passe : ça commence avec une boîte rose pour les licornes et ça finit dans un catalogue de jouets de noël avec un aspirateur et un fer à repasser. Oui je prends des raccourcis, mais je suis énervé. J’espère que mes enfants découvriront un monde où les jouets roses ne sont pas marketés à simple destination des filles, mais j’avoue que je doute un peu.

Bref. 

Voilà la raison de mon scepticisme devant ces Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie, suite du déjà très rose Licorne dans les nuages, tout court. Car il faut bien comprendre que Licornes dans les nuages, c’est avant tout une gamme complète avant d’être un jeu. Colliers, accessoires pour cheveux et gobelets scintillants côtoient puzzles, ballons et service à thé.  Bref, Les Licornes dans les nuages sont une marque à part entière chez Haba, sorte de club privé du type Sabots et Paillettes. Mais là où Haba joue (quand même) bien le coup, c’est qu’ils évitent toute notion de genre dans la notice ou sur la boite du jeu. Dans la notice en effet, rien ne laisse supposer qu’il ne s’agit pas d’un jeu « jaune », comme 99% du catalogue de l’éditeur. Est-ce un message pour dire : « Hey les filles, les jeux de société c’est pas que pour les garçons  » ? Est-ce un besoin marketing de créer des sous-collections dédiées aux licornes roses ? J’avoue mon incompréhension devant cette boîte que je trouve de fort mauvais goût.  Mais bon, partons du postulat que les licornes vivent dans un monde rose, et n’allons pas chercher plus loin à ce stade. L’important, c’est le ,jeu, n’est-ce pas ? 

Des licornes un peu dissipées

Pour ce qui est du jeu, justement, il s’agit d’un jeu coopératif de parcours et de collecte. Quatre amies licornes sont bien embêtées car elles devaient préparer une jolie fiesta pour fêter la venue au monde de la petite Rosalie. Mais en grosses blondasses petites coquines écervelées, elles ont oublié de prévenir leurs amis que la fête allait commencer, sans compter qu’elles ont également oublié de faire le plein de crystal meth jolis cristaux roses qui leur est essentiel pour voir des arcs-en-ciel. Et le problème, c’est que Rosalie est déjà en chemin ! Vite, il faut rassembler tout ce joli monde avant le début de la fête. 

Une fois que l’on a compris que le conceptrice du jeu, Kristin Mückel, en était probablement déjà à son quinzième space cake au moment où elle a conceptualisé Licornes dans les nuages, on prend un peu de recul et on peut commencer à jouer. 

Unicorns in the sky with diamonds

Le matériel, c’est un fait, est très réussi. Les licornes en bois sont jolies et le plateau de jeu explose de couleurs pastel et de petits détails mignons. Les petits cristaux (en plastique, hélas) sont également très agréables à manipuler et les marmots éprouvent très vite l’envie (voire le besoin) de jouer avec.  Le jeu se compose également de tuiles et de jetons représentant les invités à la fête, ainsi qu’un dé à 6 faces particulièrement choupi. 

C’est justement ce dé qui va déterminer les déplacements des licornes : de 1 à 3 cases en fonction du résultat. Les cases sont représentées – normal – par des nuages. Il y a des cases « normales », des cases qui permettent de collecter les cristaux, et les cases sur lesquelles sont disséminés les invités (face cachée).

A noter : certains invités sont liés à une licorne précise, et ce sera donc la seule à pouvoir aller les chercher. Le but est bien évident de forcer les joueurs à sillonner le plateau de jeu en long, large et travers. Pas de panique toutefois : le dé présente une face « nuage scintillant » qui permet de se téléporter sur le nuage de notre choix.  Le timer du jeu est géré par la dernière face du dé, une face  « Rosalie », qui fait avancer d’une case la petite licorne vers la fête. 

C’est rose mais c’est pas grave

Une fois la partie lancée, on découvre assez vite que Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie regorge de bonnes idées et propose un mécanisme à la fois simple et varié qui permet aux petites licornes de ne pas s’ennuyer. Il faudra déjà décider, en fonction des multiples chemins possibles, qui va où et pour faire quoi. Est-ce que vous allez privilégier les invités ou la collecte des cristaux ? Le fait d’avoir en outre des invités ne pouvant être débloqués que par une licorne précise va quelque peu compliquer la tâche des joueurs. Les invités étant placés face cachée, vous pouvez très bien en retourner un qui est lié à une licorne située à l’autre bout du plateau. Il faudra alors qu’elle traverse le plateau le plus vite possible, tout en croisant les sabots pour obtenir une téléportation bienvenue. 

Si elle est plus simple, la collecte des cristaux n’est elle aussi pas totalement dénuée de surprises. Chaque fois qu’une licorne parvient sur une case rose, elle fait tourner une roue située au centre du plateau, indiquant si elle va pouvoir ramasser 1, 2 ou 3 cristaux. Cette collecte peut donc aller plus ou moins vite en fonction de la chance des licornes. 

Elle descend (très lentement) de la montagne à cheval

Nos amies colorées n’ont toutefois pas grande raison de se stresser, car la petite Rosalie prend tout son temps pour venir. Dans la mesure où elle a 11 cases à franchir avant d’arriver sur la case de la fête et qu’elle ne se déplace que sur une face du dé, les grandes licornes peuvent tout à fait y aller mollo et s’amuser à fumer des arcs-en-ciel cueillir des champignons péter des confettis faire des trucs de licornes. Autrement dit : il faut être incroyablement poissard au dé pour parvenir à perdre à ce jeu tant les licornes disposent de raccourcis ou de téléportation pour naviguer à leur guise sur le plateau. Licornes dans les nuages est donc un jeu très facile, ce qui est plutôt logique pour correspondre à sa cible visée des marmots de 4 ans. Vous trouverez justement plus loin des idées pour corser la difficulté afin de satisfaire le légitime besoin de compétition des marmots un peu plus âgés. 

Petits et grands marmots

Si le jeu est sympathique, il n’y a toutefois pas de miracle : les plus grands s’ennuieront fatalement devant le manque de challenge proposé par ces licornes. Mais dans le cadre d’un jeu coopératif, on ne pourra que partager la joie des plus petits. La victoire étant fréquente, pour ne pas dire obligatoire, la joie sera souvent au rendez-vous et les adultes seront heureux d’avoir coaché leur équipe à la victoire (après avoir subi leur 627e défaite personnelle sur Hostage Negotiator). Licornes dans les nuages est donc un jeu qui flatte l’ége des plus grands et qui rassure les petits sur le caractère invincible des licornes. A condition, évidemment, qu’elles n’aient pas un chamallow écrasé collé sous le sabot. 

L’avis de Plateau Marmots

Si le marketing ouvertement girly 80’s a de quoi légitimement freiner l’envie d’achat, ces Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie sont plutôt une jolie surprise de jeu coopératif. On gardera tout de même à l’esprit que l’extrême facilité du jeu le réserve aux tout petits marmots de 3 ou 4 ans. Ces précautions prises, on galope volontiers à la chasse aux invités et aux cristaux magiques afin de s’assurer que personne ne manquera à l’appel pour l’arrivée de Rosalie. De par son positionnement intéressant, ce titre a tout à fait sa place entre les premiers jeux Haba ou Djeco, et avant d’attaquer des choses plus solides, comme « L’âge de Pierre Junior » ou « Qui l’a vu ». Bref, un excellent titre de transition entre les jeux « pour bébés » et ceux pour « petits marmots », qui plaira autant aux garçons qu’aux filles, n’en déplaise aux rois de la peinture rose. 

Intérêt ludique : sympa pour les 4 ans, un peu juste ensuite
Intérêt pédagogique : découverte de la collecte et du jeu de plateau coop
Au final : On aime bien

Fiche technique

Édité par Haba
Un jeu de Kristin Mückel
Année de sortie : 2017
Pour 1 à 4 joueurs
À partir de 4 ans

Variantes

Si vous voulez corser un peu le challenge et créer un peu de tension sur la partie, il faut soit que Rosalie puisse se déplacer plus rapidement, soit que les autre licornes passent plus de temps sur le plateau de jeu. Voici deux idées, simples à mettre en place pour booster vos sensations de jeu.  

Idée 1 : Des cristaux bien cachés !

Lors de la préparation de la partie, supprimez la partie centrale du plateau et mettez en jeu 1 cristal sur chaque nuage rose et 1 sur chaque arc-en-ciel. Jouez ensuite normalement la partie, à l’exception du fait que l’arrivée sur un nuage rose ne permet de prendre que le cristal qu’il contient. La collecte se fera donc cristal par cristal, et il ne sera plus possible de revenir sans arrêt au même nuage pour en récupérer des nouveaux. Cela donnera donc un peu plus de temps à Rosalie pour arriver, et renforce en outre la sensation de « collecte ». 

Idée 2 : Rosalie est pressée !

Le jeu se déroule normalement, sauf lorsqu’un joueur tombe sur une face « Rosalie ». Il relance alors le dé aussitôt.

Si le dé indique : 

1 – Rosalie avance d’une case. 
2 – Rosalie avance de 2 cases
3 – Rosalie avance de 3 cases
Nuage – Rosalie recule d’une case. 
Rosalie – Rosalie ne bouge pas. 

Cette variante introduit des déplacements aléatoires qui peuvent aller bien plus vite qu’avec la mise en place originale (puisqu’il y a deux chances sur 6 de la faire avancer de 2 cases). 

2 commentaires sur “Test – Licornes dans les nuages, bienvenue à Rosalie

  • 12 septembre 2017 at 8 h 05 min
    Permalink

    Ah j’étais aussi très réticente face à cette boîte. J’avoue que je suis rassurée à la lecture de ce test ! Je l’offre à ma petite marmotte pour son anniversaire très bientôt…

    Reply
  • 8 octobre 2017 at 7 h 07 min
    Permalink

    decue egalement du rose, je n’ai pas vraiment accroché en tant qu’adulte face à la simplicité du jeu. a reserver aux petits mais trop girly pour mes deux garcons face au choix des premiers jeux haba

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *