Test – Spooky Castle (qui a éteint la lumière ?)

Dans un lointain château reculé, plein de toiles d’araignées et de vieilles armures, le petit Spooky est un fantôme plein d’ambition qui se fait fort de monter en grade. Mais on ne rentre pas dans le cercle des spectres sans un redoutable examen de passage ! Spooky va devoir prouver sa valeur en s’emparant d’objets déposés çà et là… et sans déranger ses collègues fantômes ! Saura-t-il déjouer l’épreuve qui l’attend ?

Spooky Castle est un jeu coopératif pour 2 à 4 joueurs à partir de 6 ans, dans lequel des apprentis fantômes doivent utiliser une baguette magique pour récupérer des objets disséminés dans un château infesté de fantômes… Cela ne présage rien de bon, pensez-vous ? Attendez-vous ne savez pas tout ! Ces objets devront être attrapés dans le noir le plus absolu… et en temps limité ! Alors, vous vous sentez prêts à relever le challenge de l’école de magie ?

Un château surpeuplé

La boîte de Spooky Castle est plutôt bien fournie, et c’est elle qui constitue la base du château. En effet, les éléments vont s’insérer dans la boîte pour former le décor : quatre piliers aux angles desquels vont se dissimuler objets et fantômes. À noter que selon la disposition que vous donnerez à ces éléments, la géographie des lieux sera sans cesse renouvelée de partie en partie.

La règle est un petit modèle du genre : claire, colorée et précise. On apprécie notamment les niveaux de difficulté personnalisables, à la fin. On sait jouer dès la première lecture, et il n’y a aucune question laissée en suspens.

Le jeu est également composé de cartes d’objectifs représentant les objets à récolter, de jetons fantômes indiquant le nombre d’erreurs que les joueurs peuvent commettre, d’un minuteur, d’un masque, d’une baguette magique aimantée et de jetons en métal. Cela vous semble bien obscur ? Ben figurez-vous que c’est fait exprès !

Dans le noir !

Si l’obscurité est plutôt une bonne chose, c’est parce que Spooky Castle se joue intégralement dans le noir. Le joueur qui va incarner Spooky aura en effet un masque en carton sur la tête, le plongeant dans une obscurité nécessaire. Pourquoi ? Parce que ce sont les autres joueurs qui vont devoir le guider dans les dédales du château.

Le but du jeu, en effet, est de récolter un certain nombre de jetons en métal sur lesquels sont imprimés des objets. Pour récolter ces objets, le joueur qui incarne Spooky doit promener à l’aveugle sa baguette magique (et surtout aimantée) sur le plateau de jeu, localiser l’objet qu’il doit collecter grâce aux indications, et éviter les jetons fantômes, eux aussi en métal.

Il est donc impératif d’écouter les autres joueurs (« avance », « recule », « à gauche », « non, ta gauche à toi, banane », « non, l’autre gauche », « stooooop !! », etc.) et éviter à tout prix d’attraper l’un des fantômes ou un objet non désiré présents sur son chemin, sans quoi il devra s’en débarrasser sur l’une des zones de départ avant de se remettre en chasse. Et donc perdre un temps précieux.

Car le tic tac est là pour maintenir la pression : en incarnant Spooky à tour de rôle, les joueurs devront parvenir à récolter pas moins de 12 objets en 20 minutes. Voire moins si les joueurs décident d’augmenter le niveau de difficulté.

Les joueurs qui guident doivent donc donner des ordres concis, clairs, et surtout pas contradictoires. Car l’aimant de la baguette est particulièrement fort et ne laissera passer aucune approximation : vous frôlez un jeton et il se collera instantanément. Clac !  

Si les joueurs parviennent à collaborer efficacement et à ramasser les objets dans le temps imparti, c’est la victoire. Sinon, la défaite sera collective et il faudra vite refaire une partie… ou aller se finir au Champomy.

Petits et Grands Marmots

J’aime beaucoup jouer à ce jeu avec des marmots, car l’échange adulte/enfant y est très intéressant. Quand il a le masque, l’adulte se laisse guider par le marmot qui va utiliser des repères spatiaux qui lui sont propres (vers la fenêtre, vers la porte, vers le chien…) et il sera très fier de guider avec justesse l’adulte au milieu des fantômes. C’est aussi un véritable apprentissage pour le marmot que d’être celui qui guide et qui donne les instructions. Jusque-là il était plutôt celui qui écoutait l’adulte : là, les rôles sont inversés et le plaisir de jeu en est décuplé.

À l’inverse, lorsque le marmot incarne Spooky, il doit alors se taire, se concentrer, écouter et réfréner son envie d’aller vite pour boucler le challenge en temps voulu. L’adulte, quant à lui, doit surveiller son vocabulaire pour être immédiatement compréhensible par l’enfant. Bref, l’échange est total et le rapport de confiance qui se crée entre adulte et enfant est précieux, a fortiori si on ne joue qu’à deux. À plus de joueurs, en effet, les voix pour guider se font souvent dissonantes et le jeu devient moins agréable, car plus fouillis. La seule solution pour profiter pleinement du jeu à 4, c’est de désigner un guide « unique » par joueur, quitte à en changer de partie en partie. Cela évitera la cacophonie et rendra les parties d’autant plus agréables pour tous les joueurs.  

L’avis de Plateau Marmots

Original et bien réalisé, Spooky Castle va volontiers mettre vos nerfs à l’épreuve face à l’obscurité et au tic tac du chronomètre. Réussir dans les temps sans faire de faute et sans s’agacer devant les hésitations de celui qui vous guide, tel est le challenge ! Spooky Castle est un jeu parfait pour se donner confiance et pour renforcer la complicité et l’écoute entre les joueurs, puisqu’ils dépendent intégralement les uns des autres. Il est toutefois conseillé de se mettre d’accord avant le début de la partie pour qu’il n’y ait qu’un guide par Spooky, afin d’éviter que des indications contraires vous arrivent simultanément, ce qui n’est jamais très agréable. Celui qui guide devra également adapter son vocabulaire et le ton de sa voix au joueur qui contrôle Spooky, afin de s’assurer que les indications passent bien.

Intelligent, stressant, parfois difficile (mais on peut adapter le niveau de difficulté), Spooky Castle est un jeu que l’on recommande tout particulièrement pour des parties à deux, entre grands et petits marmots.     

Ça fait plaisir

  • Un concept original
  • L’attrait du magnétisme
  • Un plateau sans cesse renouvelé
  • Jouer en aveugle…
  • …et en temps limité
  • Guider et se laisser guider
  • La difficulté ajustable

Ça fait moins plaisir

  • Plus amusant à 2 qu’à 3 ou 4.
  • Le jeu en aveugle peut stresser certains marmots
  • Les stickers à coller sur les jetons

Fiche technique

Un jeu de Janet Kneisel et Wolfgang Dirscherl
Édité par Queen Games
Pour 2 à 4 joueurs (mais on conseille 2)
À partir de 6 ans
Durée d’une partie : 20 min, chrono en main.

Trouver ce jeu chez Philibert

Pour aller plus loin…

Spooky Castle chez l’incontournable Tom Vasel (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *