Test – Forest Adventure

« Voilà l’été, voilà l’été, voilà l’été hiii héééé… » Enfin là on est plutôt en automne mais comme il fait encore super beau on a cette vague impression qu’on est encore en été ! Il n’y a plus de saison ma pauvr’dame. Et l’été qu’est-ce qu’on fait quand on habite à la montagne? Des sauts dans la piscine (chauffée), de la luge d’été, des randonnées et surtout on s’fait un p’tit accro-branche en famille. Et là vous me dites : “oui mais moi je suis pas à la montagne, je suis à Claye-Souilly”. Alors je vous dirais, pas grave : faites un jeu de société. Mais pas n’importe lequel : un jeu d’accro-branche ! Et franchement, de vous à moi, ça donne moins le vertige !

Forest Aventure est un jeu de Liesbeth et Pierre-Yves Lebeau (Nosferatu), illustré par Elodie Duhameau, édité chez Djeco pour 2-4 acrobates, pour des parcours de 15 minutes.

Forest, Forest Gump Adventure

Dans Forest Adventure, votre but est d’obtenir le plus de points en connectant des cartes de la même couleur. Vous trouvez que ça a l’air hyper simple ? Détrompez-vous, Forest Adventure est un jeu qui va vous donner le vertige !

On s’accroche avec quoi dans les branches ?

Forest adventure fait partie des petites boîtes de Djeco facile à emmener partout. Vous trouverez dans cette forêt 8 cartes de départ/arrivée, 45 cartes ateliers que vous utiliserez en fonction du nombre de joueurs et 3 cartes bonus que vous gagnerez en fonction de votre place d’arrivée.

Cours, Forest, coouurrrrsssss

Bon là, c’est plutôt “grimpe Forest” mais restons concentrés sur le risque de chuter. Forest Adventure se joue en 2 phases (une phase de pioche et une phase de construction) mais avant de vous en parler, je vous explique la rapidité de mise en place du jeu.

Chaque joueur prend une carte départ et une carte arrivée. Pas la peine de chercher pendant mille ans dans le paquet de 56 cartes puisque elles ont un dos avec des oiseaux jaunes dessus. Posez-les devant vous.

Vous préparez ensuite votre équipement pour la traversée. En fonction du nombre de joueurs, le verso des cartes que vous utiliserez change. Technique très maligne qui permet à tous les marmots (et aussi aux parents) de repérer rapidement les cartes. Par exemple, à 2 joueurs, vous n’utiliserez que les cartes ateliers « chouettes » (verso des cartes), à 3 joueurs, vous utiliserez les cartes « chouettes »et « renards ». Mélangez les et faites une pioche au centre de la table. Vous piochez les deux premières cartes et les posez face visible à côte de la pioche.

Vous devez également mettre de côté les cartes bonus. Comme son nom l’indique si bien, vous gagnez des points bonus si vous arrivez le 1er à 2 joueurs, le 1er et le 2ème à 3 joueurs. Ces cartes sont illustrées au verso par des écureuils.

Vous l’aurez compris, la mise en place de ce jeu et rapide et ludique. Les marmots peuvent le faire tout seuls le temps que l’on peaufine la lecture des règles.

Et c’est là que tout commence, allez hop, on pioche…

La première phase dans Forest Adventure est de piocher. Souvenez-vous, on a posé deux cartes faces visibles à côté de la pioche. A son tour de jeu, il faut piocher une des ces deux cartes et la poser face cachée devant nous. On reprend une carte et on la pose face visible de façon à ce qu’il y ait toujours deux cartes à côté du paquet de pioche. Le joueur suivant prend une de ces deux cartes, la pose devant lui face cachée, rajoute une carte face visible à côté de la pioche et ce jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une carte. Cette dernière sera écartée du jeu.

L’été approche, faut passer à la construction du parcours d’accrobranche

Pendant cette phase, finie la sympathie du “chacun son tour” : tout le monde joue en même temps. Au top départ vous devez retournez toutes les cartes que vous avez collectées dans la phase de pioche et les connecter les unes aux autres. Et là vous me dites « ok, coller des cartes entre elles c’est facile mais comment qu’on les connectent ? » 

Vous allez poser votre carte départ (verso oiseaux jaunes). Sur celle-ci, vous avez par exemple une demie plate-forme de couleur verte. Vous devez connecter une autre demie plate-forme de couleur verte parmi celles que vous avez pioché dans la phase de pioche. Au bout de cette deuxième carte, vous devez connecter une autre carte plate-forme de couleur ou l’autre moitié de l’atelier.

Dès qu’un joueur pense qu’il ne peut plus connecter de cartes, il dit « fini » et prend la carte bonus devant lui. Il se peut qu’un joueur n’utilise pas toutes les cartes qu’il avait pioché mais une fois la carte bonus récupérée, il n’est plus possible de modifier son parcours en attendant que les autres joueurs finissent le leur.

Quand tout le monde a fini de faire son parcours, il faut compter les points. Là aussi, c’est simple, une carte posée, un point… plus les points bonus si vous avez récupéré une carte bonus.

A la fin de la partie, le joueur qui possède le plus de points gagne. En cas d’égalité, c’est celui qui a la carte bonus qui remporte la partie. Si vous vous trompez dans la pose des cartes, vous ne marquez aucun points.

L’avis de Plateau Marmots

Dans la série des « p’tites boîtes » de Djeco, je ne suis pas fan de tous les jeux mais Forest Adventure fait partie de ceux que j’aime ressortir. Il a la particularité d’aborder un thème que l’on ne trouve pas souvent dans les jeux. Je n’ai pas en tête de jeux sur le thème de l’accrobranche ! Et vous ?!

Il est coloré, très facile à mettre en place. Grâce au recto animaux différents, vous ne perdez pas de temps à farfouiller dans le tas de cartes pour trouver celles dont vous avez besoin pour jouer. La règle est très simple et la partie est courte. Vous pouvez emmener ce jeu partout si vous êtes sûrs d’avoir de la place pour jouer car une fois toutes vos cartes connectées, il prend un peu de place.

La super bonne nouvelle avec ce jeu c’est aussi que Djeco met (enfin) le nom des auteurs et des illustrateurs sur le dessus de la boîte. C’est écrit toujours aussi petit mais ça a le mérite d’être sur le dessus et ça, ça nous fait super plaisir !

On aime :

  • le thème
  • le recto des cartes qui permet de vite trier celles avec lesquelles on va jouer
  • voir le nom des auteurs et illustrateurs sans tourner la boîte dans tous les sens pour le trouver
  • le p’tit coup de pression pour finir le premier son parcours et gagner la carte bonus

On aime moins :

  • ne pas trouver un p’tit chocolat qui traîne dans la boîte Forest
  • ne pas ranger les cartes en triant le recto et les retrouver mélangées quand on n’a pas beaucoup de temps pour jouer

Le trouver

Chez Philibert
SurAmazon 

Fiche technique

Un jeu de Liesbeth et Pierre-Yves Lebeau
Illustré par Elodie Duhameau
Edité chez Djeco
A partir de 6 ans (mais 4-5 ans ça peut le faire aussi si vous enlevez les cartes bonus!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.