Les jeux de société incontournables pour les moyens grands marmots (à partir de 6 ans)

6 ans et votre marmot entre bientôt à l’école des grands ou vient tout juste de le faire. Il est bien loin, le temps où vous regardiez d’un oeil attendri Junior se dandiner pour aller en petite section, de cette démarche pataude caractéristique des grands bébés. Désormais armé de son goûter et de son plus beau cartable, il va conquérir le monde !

Côté jeux, on rentre de plain-pied dans le monde merveilleux des jeux compétitifs. Si les jeux coopératifs sont toujours aussi utiles et à utiliser régulièrement pour se rappeler qu’on forme une grande famille, on n’hésite plus désormais à aller se chafouiner, toujours en famille.

Qu’est-ce qui change entre les jeux pour les marmots de 5 et ceux de 6 ans ?

La durée, tout d’abord. Le temps d’attention du marmot de 6 ans est tout de même plus important, en moyenne, que celui du marmot de 5. Et le marmot de 6 ans est capable d’appliquer des consignes plus strictes. Côté thématiques, certes toujours centrées enfants, elles peuvent s’aventurer vers un côté un peu plus sombre car l’enfant apprend à mettre plus de distance entre l’imaginaire et la réalité. Côté mécaniques, on consolide ce qu’on a commencé à apprendre, compter les points, élaborer des petites stratégies, anticiper, un peu, sur le hasard et les actions des autres.

Et, surtout, on commence tranquillement à lire.


Les jeux incontournables pour enfants de 6 ans et plus

 

Le labyrinthe magique (Drei Magier Spiele et Gigamic)

 

Un labyrinthe sans mur, ça vous parle ? Enfin, ce n’est pas tout à fait cela, car des murs, il y en a tout plein dans ce Labyrinthe Magique, mais vous ne les voyez pas ! En effet, les joueurs vont constituer ensemble le labyrinthe en petits murs de bois au début de la partie, puis le recouvrir du plateau de jeu à proprement parler. Et déplacer ensuite leurs petits pions aimantés dans le labyrinthe. Qu’ils ne voient pas, mais dont ils se souviennent un peu. Vous me suivez ? Une bille ‘colle’ à chacun des pions. Si un pion tente de passer à travers un mur, la bille tombe et le joueur doit alors tout recommencer. L’objectif du jeu est d’être le premier à collecter un certain nombre d’objets, au moyen d’un dé qui détermine la longueur des déplacements.

Pourquoi on l’aime : Ingénieux jeu de mémoire et de parcours caché, ce Labyrinthe Magique met au même niveau les adultes et les marmots. Voire les favorise un peu, eux dont la plasticité cérébrale est encore toute fraîche. Mais difficile de ne pas se laisser emporter par la tension de ce jeu quasi magique, qui oscille entre le plaisir de se déplacer sans encombre et la frustration de se cogner contre un mur !

 

Bazar bizarre (Gigamic)

 
Stupeur et tremblements à la rédaction de Plateau Marmots ! Nous nous sommes aperçus que nous n’avions pas chroniqué ce grand classique des jeux d’observation et de rapidité, alors que nous le recommandons régulièrement à ceux qui veulent bien nous lire, après des heures de jeu avec nos propres marmots et même, oui, même, ceux des autres !
Pour autant, ce petit jeu foufou de reconnaissance de formes et de couleurs mérite largement sa place dans ces incontournables, car sa simplicité et sa fourberie le rendent redoutable. Principe du jeu,être le plus rapide pour collecter des cartes en associant/dissociant formes et couleurs.
Pourquoi on l’aime : encore un jeu où les marmots vont pouvoir mettre la pâté à leurs parents après quelques parties. Le matériel est très simple et sympathique pour un prix contenu et  le principe de Bazar Bizarre est tout à fait accessible. Nous avons tous ici le souvenir de défaites cuisantes face à des marmots qui réagissent au quart de tour, tandis que leurs parents penauds restent lamentablement la bouteille dans la main… C’est donc avec fierté et frustration que vous allez voir vos marmots se déchaîner sous vos yeux ébahis. On vous aura prévenus. Ah, et petit bonus non négligeable : les marmots peuvent tout à fait y jouer entre eux. On ne garantit pas l’état dans lequel vous les trouverez après, mais vous aurez passé un bon moment, au moins.
 

La vallée des vikings (Haba)

 
C’est l’heure du grand tournoi de bowling des tonneaux. Les joueurs doivent faire preuve d’adresse et prendre des risques pour faire tomber les meilleurs tonneaux. Cela leur permet de faire avancer les vikings le long de la jetée et d’amasser beaucoup d’or. De l’or ? Vous avez dit de l’or ?
Pourquoi on l’aime : savant mélange d’adresse, de stratégie et d’anticipation, cette Vallée des Vikings vous permettra de vous faire des coups pendables en famille et avec le sourire. Car, là encore, vos marmots, après quelques parties, vont parfaitement bien saisir la marche à suivre pour bien faire avancer les bons pions et déboulonner les vôtres ! Le couple d’auteurs, maintes fois récompensé, signe ici un très grand jeu, dans un écrin superbement édité.
 

Karak Plateau (Albi)

Comment ? Vous n’avez pas entendu parler de cet excellent dungeon crawler (explorateur de lieux sombres) après tout ce temps où on vous rabâche les oreilles avec ? Sérieusement ?
Bon. Vous incarnez un aventurier qui va se balader dans des couloirs sombres et mystérieux. Une porte s’ouvre, un monstre apparaît, vous lui infligez une cuisante défaite, vous récupérez des trésors, vous devenez plus fort et vous allez pouvoir vous attaquer à des monstres encore plus forts qui auront d’encore meilleurs trésors. Voilà.
Pourquoi on l’aime : parce que le genre devient enfin accessible aux marmots de 6 ans, pardi ! Et il est tout prêt à être utilisé, plus besoin d’adapter à la vas-comme-je-te-pousse un de vos dungeon crawlers préférés. Avec des règles simples, Karak propose un jeu de course aux trésors entre joueurs et de combats contre des monstres. Toutes les principales mécaniques du Dungeon Crawler (exploration à l’aveugle, progression des personnages au fil de la partie, pouvoirs spéciaux) sont abordées, mais elles sont savamment conçues pour que des enfants de six à dix ans puissent correctement appréhender les règles et jouer en autonomie. Les adultes l’apprécieront aussi, s’ils ne sont pas trop freinés par sa simplicité. Nous vous laissons sur cette phrase d’un des premiers concernés : “Mon meilleur jeu préféré maintenant” a dit Stan.
 

Gold (Game Factory via Atalia)

 
On connaît tous le principe du mémory et on a tous au moins une boîte incomplète version les bébés animaux qui traîne dans un placard. Oui mais. Quand le maître Reiner Knizia s’empare de la chose et la revisite, ça décoiffe. Gold vous propose un mémory sous amphétamines, avec des tuiles qui ont des pouvoirs.
Pourquoi on l’aime : parce que la boîte tient dans une demie-poche, déjà. Ensuite, parce que Gold est un jeu accessible, rapide, qui propose des sensations étonnamment intenses pour un jeu aussi simple. Chaque pioche est une opportunité de marquer des points ou d’en donner à ses adversaires. Le mécanisme du mémory étant connu de tout le monde, le jeu est largement intergénérationnel et peut facilement se jouer en opposition entre des enfants de 6 ans et leurs grands-parents. Gold mixe mémoire et tactique et il est assez simple de trouver des points forts dans les deux camps.
 

Ice Cool (Brain Games)

Le surveillant de l’école des pingouins a fort à faire pour rassembler les élèves turbulents qui se promènent hors des salles de classe. Dans Ice Cool (élu meilleur jeu de mots de l’univers ludique à l’unanimité de la rédac), les joueurs incarnent tour à tour le surveillant qui va se déplacer à grands coups de pitchenettes pour attraper les jeunes récalcitrants. Ceux-ci sont aussi contrôlés par les autres joueurs et doivent passer par des portes pour récolter des poissons avant de se faire attraper.
Pourquoi on l’aime : avec son terrain de jeu en 3D qui figure les différentes salles d’une école et des pingouins culbuto totalement choupis, le matériel donne immédiatement envie de jouer à tous les grands enfants que nous sommes (et aux petits aussi, accessoirement). Et puis il y a l’incroyable plaisir de réaliser des coups fantastiques comme par exemple franchir plusieurs salles d’un coup, voire sauter par dessus les cloisons. Ice Cool est donc un jeu vraiment beau, rapide et totalement fun qui pourra réunir tout le monde autour de la table.
 

Qui l’a vu ? (Ravensburger)

La bague du roi a été dérobée par l’un des habitants du château. Interrogez les animaux, récupérez des indices afin de trouver le coupable. Mais attention pour réussir votre mission, vous n’avez que 6 heures ! Dans ce jeu coopératif, où tous les joueurs jouent donc ensemble contre le jeu, vous allez devoir utiliser un boitier électronique pour trouver de la nourriture, la donner aux animaux et ainsi récupérer de précieuses informations qui vous permettront de démasquer le coupable.
Pourquoi on l’aime : malgré son design un peu daté et un son crachotant dans nos exemplaires, Qui l’a vu propose un cocktail détonnant d’enquête sous pression. Tous ensemble, vous pourrez donc accomplir des actions variées, subir des événements aléatoires… sans monotonie d’une partie à l’autre et dans une ambiance très immersive. Les plus grands voudront résoudre l’énigme et les plus petits seront tout heureux de pouvoir nourrir les animaux, ouvrir les portes secrètes et déclencher les pouvoirs magiques.
 
 
4 copains dinos jouent près du lac quand tout à coup ils entendent un bruit d’explosion et la terre se met à trembler. Ils sont inquiets et ne comprennent pas ce qui se passe, mais voient rapidement les 4 volcans de l’île se mettre à éjecter de la lave. Etes-vous prêt à aider tous ensemble nos compagnons à se réfugier en haut de la montagne et à sauver leurs oeufs avant que l’île ne soit recouverte de lave ? Dans ce jeu coopératif de pioche et pose de tuiles, la famille va tenter de sauver les dinosaures de l’extinction. Oui, rien que ça.
Pourquoi on l’aime : Magnifique sur la forme et intense sur le fond, SOS Dino emmène toute la famille dans une course folle où il sera en permanence nécessaire de réévaluer ses priorités. Sauver les oeufs ? Les dinos ? Un peu des deux ? Les deux niveaux de difficulté du jeu le rendent accessible et pérenne pour des parties même quand l’enfant grandit. Cerise sur le gâteau, SOS Dino fait parti des jeux avec une mécanique simplissime qui permet aux marmots de jouer sans adultes après une ou deux parties. On dit ça…
 

— Les jeux incontournables pour les tout petits marmots (à partir de 2 ans)
— Les jeux incontournables pour les petits marmots (à partir de 3 ans)
— Les jeux incontournables pour les marmots de 4 ans
— Les jeux incontournables pour les marmots de 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.