Test – Le Labyrinthe Magique

Le monde du jeu pour enfants (et adultes) est peuplé de labyrinthes. Des labyrinthes qui bougent, des labyrinthes en Lego, des labyrinthes sur les cahiers de vacances ou au dos des paquets de corn flakes. Partout, partout, des labyrinthes, comme si l’enfance n’était au final rien d’autre qu’un dédale tortueux dont on peine à sortir.

Pour apaiser vos maux de têtes et cauchemars nocturnes, Drei Magier Speile et Gigamic se font fort de vous proposer un Labyrinthe Magique d’un nouveau type : un labyrinthe sans murs. Original ! Pour autant, est-il si simple d’en sortir ?

Un labyrinthe invisible ?

Le Labyrinthe Magique est un jeu sorti chez Drei Magier en 2009. Le but du jeu (très similaire au bon vieux labyrinthe de Ravensburger) consiste à collecter des objets disséminés sur le plateau de jeu avant que les autres joueurs ne s’en emparent. La subtilité du labyrinthe magique, c’est que les murs du labyrinthe sont invisibles : il faudra faire appel à sa mémoire pour éviter de s’y cogner… et d’avoir tout à recommencer.

Il y a toujours un truc !

La découverte du matériel révèle rapidement le pot aux roses : les murs sont bien présents (moi, naïvement, j’avais pensé que c’était vraiment magique, quelle déception !) sous forme de réglettes de bois. La subtilité diabolique, c’est que les murs sont fixés sous le plateau de jeu, et non dessus.

Concrètement le jeu se compose d’un premier plateau de jeu thermoformé et d’un support en carton sur lequel on trace un labyrinthe à l’aide de petites cloisons en bois. On recouvre ensuite notre labyrinthe d’un second plateau de jeu sur lequel nos pions vont évoluer. Chaque pion est en fait un aimant qui dirige une petite bille placée sous le plateau. Lorsque la bille rencontre une cloison en bois, elle tombe, bim ! Il faudra alors essayer de se souvenir de ne plus passer par là au prochain tour.

Outre le plateau de jeu, on trouve 4 pions en bois, 4 billes, un dé, des petits jetons symbolisant les objets à récupérer dans le labyrinthe, et un petit sac en tissu pour garantir une pioche à l’aveugle.

Les règles sont simples, lisibles et très joliment illustrées. Vous saurez jouer à la première lecture.  

Déroulement de la partie

La partie démarre avec la mise en place du labyrinthe, qui est en général créé collectivement par l’ensemble des joueurs, une cloison après l’autre. Des règles sont évidemment à observer pour vérifier que chaque joueur a accès à l’ensemble du labyrinthe et qu’il n’y a aucune zone totalement fermée.

Une fois le labyrinthe créé, les joueurs disposent de quelques instants pour le mémoriser avant de le recouvrir avec le second plateau de jeu. L’un des objectifs à récupérer est alors tiré au sort, et chaque joueur doit tenter de l’atteindre en premier. Les déplacements sont gérés au moyen d’un dé spécial.

Lorsque c’est au joueur d’avancer, il jette le dé et avance d’autant de cases (de 1 à 4). Il est important que le joueur fasse glisser son pion sans le soulever, sans quoi la bille ne sera plus aimantée et tombera (le thermoformage du plateau inférieur est incliné pour que la bille puisse naturellement rouler vers l’un des quatre coins).

Le joueur peut se déplacer où bon lui semble, horizontalement et verticalement. Si au cours de son trajet il rencontre une cloison “invisible”, sa bille tombe. Le joueur devra alors repartir du point de départ au prochain tour.

En revanche, s’il parvient à atteindre sans encombre la case d’un objectif, il prend le jeton et le place devant lui. Le premier joueur à obtenir 5 jetons est déclaré vainqueur et devient officiellement magicien. Eh oui, la magie, ça ne s’improvise pas, môôôôôssieur Elias.

Petits et Grands marmots

La Labyrinthe Magique étant avant tout axé sur la mémoire et l’orientation, les parties sont tout à fait équilibrées entre adultes et enfants. Ces derniers auront même souvent l’avantage de se souvenir de l’emplacement des murs invisibles. En revanche, ils ont parfois tendance à vouloir soulever leur pion dans la précipitation, et donc de décrocher leur bille par accident. Un briefing d’avant partie sur ce point ne sera jamais de trop, car il est quasi impossible de remettre le pion “là où il était” sans fausser la partie.

L’avis de Plateau marmots

Difficile de ne pas se laisser emporter par la magie de ce Labyrinthe Magique, tantôt jubilatoire et tantôt frustrant, quand on se mange au dernier moment un mur invisible placé juste devant le symbole que l’on cherche à atteindre. Les déplacements se font donc avec un certain stress, et le plaisir de ne sentir aucune résistance en déplaçant son pion est une libération bienvenue.

Cette idée, simple et géniale, d’utiliser le magnétisme pour gérer les déplacements crée une vraie profondeur de jeu qui donne envie de repartir régulièrement à la conquête du labyrinthe. On pourra chipoter sur la malchance aux dés ou sur le fait que les objets à ramasser soient systématiquement proches des adversaires et éloignés de vous, il n’en demeure pas moins que l’architecture incertaine des lieux ne garantit pas que vous ne serez pas le premier à l’atteindre malgré tout.

Certes, après quelques parties, on se demande s’il n’aurait pas été possible d’attribuer des pouvoirs aux objets trouvés, ou des capacités spéciales pour chaque joueur. Mais la simplicité du jeu tel qu’il a été imaginé est également une garantie de sa fluidité et du plaisir de jeu. 

Une vraie réussite, donc, pour un jeu couvert de prix depuis sa sortie en 2009, parmi lesquels le très convoité Kinderspiel des Jahres.

Intérêt ludique : Un grand jeu, à la fois poétique et diabolique
Intérêt pédagogique : La découverte du monde des aimants et de leurs propriétés
Au final : On aime d’amour

Fiche Technique

Édité par Drei Magier Spiele / Gigamic
Un jeu de Dirk Baumann
De 2 à 4 joueurs
À partir de 6 ans
Durée d’une partie : environ 15 minutes
Prix indicatif : 30 euros

Pour aller plus loin

2 pensées sur “Test – Le Labyrinthe Magique

  • 8 octobre 2017 à 7 h 12 min
    Permalink

    en tant que grande joueuse, j ai choisi de faire mes choix d achat soit par un mecanisme nouveau, soit par un materiel splendide. labyrinthe magique fait partie de ma collection depuis sa sortie car il reunit les deux. certains parents trouveront cher de mettre 35 euros dans un jeu pour leurs enfants mais on peut aussi avec ce genre de jeux leur apprendre a respecter le materiel d’un jeu et les accompagner dans le jeu avec grand plaisir. n oublions pas que les enfants sont bien souvent meilleurs que leurs parents en jeu de memoire et que ca leur fait du bien !

    Répondre
  • 9 novembre 2017 à 9 h 19 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je me permets un petit commentaire pour préciser 2 choses :
    – c’est un jeu de mémoire mais pas de la même manière que les “pique plume”, “sauvons les contes de fées” ou autres variantes du memory… il s’agit de mémoriser un parcours. Cela à 2 effets : premièrement ça ne ressemble pas du tout aux autres jeux, le plaisir est tout à fait différent, secondement (je ne sais pas si ça se dit 😉 ) les “meilleurs mémoires” ne sont pas les mêmes (je n’ai aucune chance de gagner dans ma famille à pique plume, par contre je me défends très bien au labyrinthe).
    – il faut être très clair, le jeu et dynamique et super à 4 joueurs et beaucoup trop long et ennuyeux à 2 ou 3 joueurs (à 2 joueurs il faut prendre alors 2 magiciens chacun pour palier partiellement au problème). Pourquoi ? parce que l’on repart de son coin lorsque l’on fait une erreur, à 4 on part des 4 coins, il y aura bien quelqu’un capable de récupérer l’ingrédient relativement rapidement, Si on est moins nombreux alors l’ingrédient peut être loin et si en plus on n’a pas une bonne mémoire et/ou pas de chance aux dés (que des “1”) alors c’est la cata et les enfants (surtout les petits) vont décrocher !

    Ma conclusion : super jeu (nous l’avons depuis longtemps et nous continuons d’y jouer) mais pour 4 joueurs.

    bons jeux
    JiDul

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.