Test – Une cuillère pour Martin

Martin a faim… Très faim… Martin est un marmot pas comme les autres : il aime aussi bien la bouillie d’épinard que celle de carottes… De quoi laisser rêveur bien des parents…

Martin a faim. Très faim !!! Le problème, c’est que Martin bave beaucoup et en met autant sur la table que dans la bouche. De quoi agacer bien des parents…

Martin a FAIM !!! TRES FAIM !!! Vous ai-je dis que Martin était un ours ? Non ? Alors ne laissez pas vos doigts traîner trop près de son museau. Ça pourrait lui donner des idées à Martin…

Une cuillère pour Papa Ours… Une cuillère pour Maman Ours…

Une fois le matériel mis en place, une fois Martin bien installé dans sa boîte, ce n’est pas un jeu que votre enfant découvre, mais plutôt un jouet.

C’est d’ailleurs tout le but et l’intérêt de la gamme « Mes premiers jeux » d’Haba.

 

Tout est pensé pour le jeu libre. Et à ce niveau, « Une cuillère pour Martin » est très certainement l’un des mieux conçu et des plus attrayants de la gamme.

Très rapidement votre Marmot se prendra pour Papa ou Maman Ours et tentera de donner la bouillie à son bébé. « Tentera », puisque les plus jeunes joueurs auront beau savoir amener une cuillère creuse à leur bouche, l’exercice devient beaucoup plus ardu quand il s’agit d’une cuillère plate et de la bouche en carton de Martin. Un vrai défi de motricité fine.

Après avoir gavé Martin de plaquettes « bouillies » (et avoir utilisé les doigts parfois, parce que la cuillère, ça n’est décidément pas pratique), l’œil de votre Marmot va soudain se diriger vers un petit élément cubique qu’il n’avait pas remarqué jusqu’ici. Un simple cube de bois aux symboles étranges qui sera pour lui la porte ouverte à l’addiction ludique : le Dé.

Et c’est tout naturellement que le jouet va se transformer en jeu coopératif.

Une cuillère pour Papy Ours… Une cuillère pour Mamie Ours…

On place toutes les plaquettes « Bouillie » sur l’assiette en carton.

A son tour, votre Marmot lance le dé (si possible sur la table) et nomme l’aliment qu’il indique. Il fait alors manger à Martin une plaquette « bouillie » de ce type.

Si le dé tombe sur la face « Petit Ours affamé », c’est un aliment de son choix, que le Marmot lui donne à manger.

Mais si malencontreusement la plaquette tombe de la cuillère avant d’atteindre la bouche de Martin, elle est placée sur la table.

De même lorsque le dé tombe sur la face « Bavoir », Martin bave et une plaquette est, là aussi, placée sur la table.

Quand il n’y a plus de plaquette « Bouillie » dans l’assiette, si Martin en a mangé plus qu’il n’en a mis sur la table, c’est gagné : le Petit Ours est repu…

Les mécaniques d’ « Une cuillère pour Martin » sont donc très classique, et ce jeu pourrait n’être qu’un énième dérivé du « Petit Verger » s’il ne proposait pas une dose de motricité fine, et un matériel qui fait mouche chez les plus jeunes.

Soyons honnête : à moins de souffrir de malchance chronique ou à moins que votre Marmot soit pathologiquement maladroit, il est quasi impossible de perdre une partie. Mais là n’est pas l’intérêt. Comme pour beaucoup de jeux de cette tranche d’âge, l’intérêt tient dans l’apprentissage : apprendre à attendre son tour, apprendre à corréler le résultat du dé avec une action, apprendre la frustration parfois quand ce dé tombe sur la face « Bavoir »…

Et tout dans « Une cuillère pour Martin » est conçu pour rendre cet apprentissage amusant.

Une cuillère pour Grand Frère Ours… Une cuillère pour Grande Sœur Ours…

Quand votre Marmot aura un peu grandi ou qu’il se sera lassé du jeu de base, le livret de règles lui proposera 2 variantes.

Qui dit jeu Haba et qui dit public de 2/3ans, dit forcément : variante Memory. Rien que du très classique ici.

On joue sans dé. Toutes les plaquettes « Bouillies » sont posées face cachée sur la table. A son tour, on pioche 2 plaquettes. Si elles montrent deux aliments identiques, on en donne une à manger à Martin et on garde l’autre devant soi.

Quand toutes les plaquettes ont été récoltées, celui qui en a le plus gagne la partie.

La deuxième variante est beaucoup plus intrigante. « Une cuillère pour Martin » n’aura jamais aussi mal porté son nom, puisqu’on y joue sans cuillère… et sans Martin…

Il s’agit d’un jeu de Communication et on ne garde que les plaquettes « Bouillies » qui serviront juste de points.

A son tour un Marmot pense à son plat préféré. Les autres lui posent à tour de rôle des questions auxquelles il peut répondre par oui ou par non (« Est-il sucré ? » ; « Est-il vert ? »…) Le premier à trouver de quel plat il s’agit prend une plaquette « Bouillie »

Après deux tours de table, celui qui a récolté le plus de plaquettes gagne la partie.

Un étrange choix éditorial que cette variante, sachant que bon nombre de jeux utilisent déjà sur ce principe et jouissent d’un matériel beaucoup plus approprié.

Une cuillère pour… Non, mais tu vas la bouffer ta bouillie !!!

Que ce soit par sa thématique qui parlera immédiatement aux plus jeunes (bien plus qu’un Corbeau chipeur de fruits), que ce soit par son matériel impeccablement conçu et qui invite au jeu libre, ou que ce soit par ses mécaniques qui rappellent celles d’un certain « Premier Verger » mais lui ajoute une dose motricité fine bienvenue, « Une cuillère pour Martin » est un excellent premier jeu. Et c’est très certainement l’un des plus réussi dans la gamme « Mes premiers jeux » de Haba.

C’est en tous cas un vrai coup de cœur qui a accompagné l’apprentissage ludique de mes deux enfants.

Et croyez-moi, chaque fois qu’un petit Marmot sort ce jeu, son grand frère ou sa grande sœur ne rechigne jamais à nourrir Martin avec lui.

On aime :

  • Le matériel
  • La thématique
  • Les mécaniques
  • Presque tout, quoi…

On aime moins :

  • Le symbole « Pommes de terre » qui ne ressemble pas à des pommes de terre.
  • Les variantes peu inspirées.

Vos marmots risquent d’aimer si :

  • Lassés de la tête à coiffer Barbie, ils cherchent une tête à nourrir Ourson.

Fiche du jeu :

  • Un jeu de Eljan Reeden
  • Illustré par Jennifer Baule-Prinz
  • Edité par Haba
  • Pour 1 à 3 oursons
  • A partir de 2 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.