Les jeux de société incontournables pour les tout petits marmots (à partir de 2 ans)

À quel âge peut-on commencer à jouer à un jeu de société ? Je vous rassure de suite, les spécialistes sont très divisés sur la question. Certains vont avancer qu’un enfant ne doit sous aucun prétexte approcher d’une boîte de jeu avant quatre ans, et d’autres qu’ils peuvent y jouer sans retenue dès deux ans…

Notre avis à nous, c’est que les jeux de société peuvent tout à fait être introduits assez tôt dans la vie de l’enfant… pour peu qu’on accepte de les laisser en faire ce qu’ils veulent ! On trouve en effet de plus en plus de jeux jouables « à partir de deux ans », avec un matériel spécifiquement adapté au plus jeune âge, mais cela ne veut pas dire que vous allez jouer au jeu dès l’ouverture de la boîte. À deux ans, l’enfant découvre tout d’abord les pions et l’univers du jeu, se les approprie petit à petit, et pourra commencer à jouer avec des adultes au fil des mois.

Laisse-moi jouer comme je veux, papa !

C’est un point important, qui est rappelé dans la plupart des règles des jeux destinés aux marmots de deux ans : il est fondamental de laisser l’enfant découvrir l’univers du jeu à son propre rythme. Laissez-le jouer avec le matériel comme il jouerait avec des jouets. Haba prend un grand soin, par exemple, à glisser dans certains de ses jeux « pour petits », des pions qui n’ont aucune utilité pour le jeu de société à proprement parler, mais qui sont tout indiqués pour le jeu libre.

Laissez l’enfant découvrir le jeu sans la moindre contrainte de règle, et racontez-lui des histoires qui utilisent le matériel. Petit à petit vous pourrez commencer à lancer le dé et à en observer les effets. Quelle est la couleur de cette face ? À quoi sert-elle dans le jeu ? Comment déplace-t-on les pions ? Chaque enfant développe un rythme d’apprentissage qui lui est propre, et vouloir le forcer (ou le ralentir) sera toujours contre-productif.

Par ailleurs, l’âge affiché sur les boîtes de jeux est toujours, toujours, toujours donné à titre indicatif. Autrement dit : votre enfant n’est pas « stupide » parce qu’il ne comprend pas une règle « de son âge », pas plus qu’il n’est un génie s’il joue couramment à des jeux dédiés aux plus grands. Et retenez bien cette dernière phrase, elle vous sera utile de longues années 😉

Voici notre sélection des meilleurs « Premiers jeux »…

Si votre enfant n’a pas encore trois ans, il faut vraiment veiller à ce que le jeu dispose de la mention « à partir de deux ans ». Cela signifie que la boîte ne comporte aucune petite pièce risquant d’être ingérée. Chaque enfant est évidemment différent, mais il est légalement établi qu’au plus tard, les marmots arrêtent d’avaler tout et n’importe quoi à partir de 36 mois. Je sais, ça ne concerne que les enfants des autres et pas les vôtres, mais dans le doute, mieux vaut faire gaffe.

Les premiers jeux incontournables pour enfants de moins de 3 ans : 

Abella l’abeille (Haba)

Édité par Haba dans sa collection, « Mes premiers jeux », Abella l’abeille mêle le plaisir d’un matériel très réussi à la complicité du jeu coopératif. Tous ensemble, les joueurs doivent remplir un pot de miel au moyen de jetons fleur. Une fois tiré au sort avec le dé, le jeton-fleur est placé dans la ruche et, par un astucieux système de pliage, se retrouve transformé en goutte de miel.

Pourquoi nous l’aimons : Astucieux, un peu « magique », et proposant deux niveaux de difficulté, Abella l’abeille fait incontestablement partie des meilleurs premiers jeux haba. Il permet d’aborder les couleurs, le jardin, les insectes, tout en faisant travailler la mémoire. C’est un “premier jeu” tout à fait réussi.

 

Little mémo (Djeco)

Little Mémo est d’une redoutable simplicité : vous avez 9 animaux devant vous. Vous fermez les yeux quelques instants et votre adversaire en dissimule un sous une petite boîte. Lequel a disparu ? Un jeu simple, agréable à manipuler, et tout à fait indiqué dès deux ans.  

Pourquoi nous l’aimons : Little mémo est un petit jeu très simple édité par Djeco, qui dispose de « pions » aussi colorés que réussis. En plastique (mou), les 9 animaux qui constituent le jeu sont plus craquants les uns que les autres… De plus, ils bénéficient du même look que la plupart des jeux et jouets Djéco, ce qui permet de les mixer à loisir avec d’autres produits de la marque.

Où est mon doudou ? (Zoé Yateka)

Développé par Zoé Yateka pour Oxybul, Où est mon doudou ? est un petit jeu très mignon de pioche de tuiles. Le joueur doit fouiller sa maison pièce par pièce pour trouver le doudou qu’il a choisi en début de partie. Mais attention, le soleil se couche et il faut vite trouver son doudou avant que la nuit ne tombe.

Pourquoi nous l’aimons : On y retrouve incontestablement la « griffe » Zoé Yateka, c’est à dire des illustrations à la fois simples et magnifiques. Où est mon doudou est, à ce titre, un excellent jeu pour une mini session d’avant dodo. Le jeu propose en outre plusieurs options pour ajuster la difficulté, et rester intéressant à jouer quelques années. 

Les Petites Souris (Nathan)

Les petites souris étaient tranquillement en vadrouille quand le chat est arrivé. Vite vite vite, il faut se planquer et regagner son lit ! Heureusement, le chat est gourmand et il est possible de lui donner du poisson pour gagner un peu de temps !

Pourquoi nous l’aimons : Quel plaisir que de manipuler ce jeu ! Si son fonctionnement est classique (un dé coloré permet de faire avancer la souris correspondante), le design très réussi permet de plonger immédiatement dans l’ambiance. La boîte représente en effet un gros chat qui ne va pas manquer de croquer nos bestioles !

Coccimemo (Janod)

Coccimémo est un mémory en bois signé Janod qui prend la forme d’une coccinelle. Sous chaque point noir de l’insecte apparaît un motif, une forme ou un dessin. L’enfant doit soulever les points noirs de la coccinelle pour essayer de créer des paires. 5 feuilles de motifs sont disponibles pour varier les parties.  

Pourquoi nous l’aimons : Le mémory est traditionnellement l’un des premiers jeux introduits auprès des marmots. Celui-ci a le mérite d’être simple, solide, et vraiment magnifique. Les feuilles de motifs sont assez variées (couleurs, formes, objets, légumes…) et de difficulté croissante. Bref, quitte à offrir un mémory à votre bout de chou, autant en prendre un qui a de la gueule ! 

Chut Coco ! (Haba)

Un coq est chargé d’endormir les animaux de la ferme avant que la nuit ne tombe. Il doit donc aller les voir un par un pour leur chanter une berceuse. Mais les coqs sont plus connus pour savoir réveiller les animaux, et lorsque l’on chasse le naturel, il revient souvent au galop. Et lorsque Coco lance son fameux “Cocoricooooo”, il risque fort de réveiller tout le monde.

Pourquoi nous l’aimons : Outre un matériel très réussi illustrant l’univers de la ferme, Chut Coco ! présente la particularité de présenter un double risque à chaque lancer de dé (contrairement à Abella l’abeille ou au Premier verger). Non seulement Coco peut réveiller toute la basse-cour, mais la nuit n’a de cesse de tomber, signe d’échec collectif. La tension y est donc un peu plus élevée que dans la plupart des “Premiers Jeux” Haba.

 

Les autres jeux cités par l’équipe :

Pour aller plus loin

Faut-il jouer au “Premier verger ?”

Lire aussi : 

— Les jeux incontournables pour les tout petits marmots (à partir de 2 ans)
— Les jeux incontournables pour les petits marmots (à partir de 3 ans)
— Les jeux incontournables pour les marmots de 4 ans
— Les jeux incontournables pour les marmots de 5 ans

Nouveau – découvrez notre nouvelle sélection des jeux incontournables de 2018 ! 

/// Vous avez apprécié cet article ? Alors merci de nous soutenir sur Tipeee ! \\\

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.