Test – Zombie Teenz Evolution

Chassés de l’école, les zombies ont établi une base dans les égouts et sèment la pagaille dans toute la ville !

Le temps de se cacher est révolu… Il faut trouver 4 ingrédients pour préparer un antidote qui rendra leur forme humaine aux zombies !

Les courageux écoliers sont de retour et reprennent du service !

Roulements de tambours pour les uns, lancement de « Jump » de Van Halen (RIP Eddie) pour les autres, petits pas de danse pour les plus agiles, hurlements par la fenêtre pour les moins timides, bref, la sortie de  Zombie Teenz Evolution était attendue par beaucoup de monde dans l’univers ludique. Deux ans après le succès de l’épatant Zombie Kidz Evolution, le Scorpion Masqué nous présente ainsi sa suite : Zombie Teenz Évolution, un jeu d’Annick Lobet et illustré par Nikao (la même équipe de choc !). C’est un jeu de 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans pour des parties d’environ 20 minutes.

La version « Kidz » est toujours un véritable coup de cœur pour la rédaction de Plateau Marmots (test à relire de toute urgence ici si vous l’avez loupé) notamment car il s’agissait du premier jeu de campagne évolutif et coopératif pour les enfants. Mais il n’est jamais facile d’être « fils de » :  Lucas et Enzo peuvent en témoigner…  Alors, est-ce que ce second volet a du coffre mon Capitaine ? Place au test : on a disséqué le jeu dans tous les sens, rincé une dizaine de marmots et de parents pendant un mois et on vous dit tout !

« Dans 10 minutes, je nous considère comme définitivement perdus »

Zombie Teenz Evolution est un jeu coopératif dans lequel les joueurs incarnent des écoliers / collégiens qui ont pour ambition de sauver la ville d’une invasion zombie. Rien que ça ! Pour gagner, ils doivent trouver 4 caisses d’ingrédients présentes dans des bâtiments situés aux quatre coins de la ville (une pharmacie, un fast-food, une salle d’arcade et un commissariat) et ramener ces caisses dans leur QG au centre du plateau (l’école !).

Comment se déroule une partie ? La mise en place est ultra rapide. On ouvre la boite, on déplie le plateau représentant la ville, on place ses héros au centre du plateau dans l’école et éventuellement une tuile « horde de zombies ». Il y a 4 tuiles « hordes de zombies » de couleurs différentes. Les tuiles non utilisées attendent patiemment dans une file à côté du plateau le moment venu pour participer à l’invasion.

Première nouveauté : on place à côté du plateau une pile de carte marquée d’un « ? ». Ce sont des cartes « évènements » qui vont pimenter la partie en rajoutant une subtile dose d’imprévisibilité. On en reparlera. Epicétou c’est parti !

Les zombies apparaissent en cours de jeu en sortant d’une plaque d’égout. Il y a 4 plaques situées à deux cases de chaque bâtiment. Chaque plaque a une couleur correspondante à une horde de zombies. Les hordes de zombies avancent ensuite inéluctablement vers les bâtiments pour tout saccager.

Un tour à Zombie Teenz Evolution commence par un jet de dés : un joueur lance un dé blanc dont les faces sont composées de 4 couleurs et deux points d’interrogations.

  • si c’est une couleur qui est obtenue, la horde de zombies correspondante apparaît sur la case « égout » de cette couleur. Si la horde est déjà présente sur le plateau, elle progresse d’une case vers le bâtiment à envahir.
  • si le joueur obtient un point d’interrogation, il tire une carte « événement » qui avantage bien souvent la progression des zombies. J’ai encore une pensée émue pour toutes ces parties perdues à cause de la carte « avancée irrépressible » qui fait avancer d’une case tous les zombies en jeu. Certaines cartes ont une icône « poubelle » et ne servent qu’une fois par partie. Pour les autres, lorsque la pile est vide, on mélange la défausse et on créé une nouvelle pile.

Mais oui, mais oui, l’école est bel et bien finie car, comme vous pouvez le voir, l’invasion peut progresser rapidement. En effet, si vous obtenez trois fois la même couleur, le bâtiment est déjà envahi. Et on ne peut pas libérer un bâtiment envahi. Pire encore, si le dé roule malheureusement encore une fois sur la même couleur et que la horde de zombies est présente sur un bâtiment envahi, cette horde, dotée d’une intelligence à faire frémir, construit un trampoline et se propulse directement… sur le bâtiment suivant ! Si le bâtiment suivant est déjà envahi, les zombies bondiront automatiquement jusqu’à s’arrêter sur le prochain bâtiment non envahi. Il ne faut pas être allergique aux effets dominos ! Si les quatre bâtiments sont envahis, la partie est perdue. Game over.

« Oublie que t’as aucune chance, vas-y, fonce ! »

J’évoquais une avancée inéluctable des hordes. Mais nos héros sont là et vont organiser la résistance à travers deux actions par tour parmi les suivantes :

  • se déplacer sur une case adjacente
  • attaquer une horde de zombies se trouvant sur la même case que le héros pour la repousser dans les égouts. Le joueur repose alors la tuile zombie à côté du plateau dans la « file d’attente » de zombies
  • prendre / transmettre une caisse ingrédient à un héros se trouvant sur une case adjacente. Pour collecter un ingrédient, il faut amener son héros sur un bâtiment, transmettre la caisse à un héros présent sur une case adjacente qui doit lui-même la transmettre à un héros présent dans l’école. Un petit check de la part de tous les joueurs autour de la table, et voilà un ingrédient prêt pour l’antidote. Chaque transmission coûte une action, il faut donc bien se coordonner.

La partie est gagnée dès que les 4 caisses sont ramenées dans l’école.

Lorsque qu’il y a seulement deux joueurs, chacun contrôle un héros. Un troisième héros reste en effet en permanence dans l’école pour réceptionner les caisses d’ingrédients.

 « T’as vu le matos ? »

Niveau matériel, allons droit au but, tout est parfait.

Les illustrations de Nikao, façon cartoon, sont exactement dans la même lignée que la version Kidz. C’est beau, c’est coloré et les marmots adorent. Encore une fois, les zombies ne font pas peur et cette thématique convient très bien aux enfants, même si le jeu s’adresse maintenant à une population un peu plus âgée. A noter une idée originale, un des héros à jouer est en fauteuil roulant, ce qui est assez rare dans l’univers des jeux de société : l’intégration est une belle valeur à enseigner aux enfants, on ne peut qu’encourager cette initiative.

Le plateau représentant la ville, les pions Héros et Hordes de Zombies sont en carton épais d’excellente qualité. Le matériel est agréable à manipuler et très solide. Les supports en plastique pour faire tenir les personnages ne sont pas trop serrés pour une fois, et n’abîment donc pas le carton au bout de quelques utilisations. Ça a l’air d’un détail, mais les supports trop serrés peuvent faire dégoupiller les esprits maniaques comme le mien.

Les règles sont écrites à la deuxième personne du singulier en s’adressant directement à l’enfant qui les lit. Une excellente idée ! Elles sont très claires, bien illustrées et avec des exemples. Pas d’interprétation possible, pas de loupé, c’est un sans-faute. Comme dans son prédécesseur Zombies Kidz Evolution, le livret de jeu est personnalisable : on note le nom de l’enfant, on choisit le nom des héros, tout ceci est très immersif.

Malheureusement, un défaut d’édition est présent dans toutes les boites. 11 supports en plastique sont présents alors qu’il n’y a que 4 personnages, cela fait un peu de gaspillage non ? Et puis vous découvrirez dans la boite un dé noir avec six faces complètement vierges, sans symbole. Totalement inutile le machin ! Ohhhhhhhhhhhhh ??!!!

« Legacy sauteuse »

Bon, vous n’êtes sans doute pas tombés dans le panneau malgré la subtilité reconnue au sein de la rédaction de votre serviteur. Comme son nom l’indique, Zombie Teenz Evolution est un jeu de type « legacy », c’est-à-dire évolutif. Comme son aîné, les joueurs débloquent ainsi du contenu additionnel au fil des parties.

Vous trouverez donc dans la boite pas moins de 14 enveloppes scellées et une énorme planche d’autocollants. Et ce n’est pas tout, une histoire se développe tout au long des parties et celle-ci se dévoile sous forme d’une bande dessinée dans la notice. Le livret de règles est un vrai journal de bord qui permet aux marmots de suivre l’aventure et la progression des héros, de LEURS héros.

Contrairement à la version Kidz, le jeu évolue maintenant en progressant sur deux jauges au lieu d’une. La première permet d’ouvrir les enveloppes A à D, et la deuxième les enveloppes 1 à 10. Après chaque mission, perdue ou gagnée, il faut coller un autocollant « cerveau » au dos du livret de règles sur la seconde jauge. Si vous parvenez à remplir l’une des missions, il faut coller également un autocollant « trophée » sur la mission correspondante et au dos du livret de règles. Les missions sont regroupées par groupe de 3 avec des thématiques. Terminer un groupe de missions donne un badge d’accomplissement à coller dans la première jauge.

A intervalles réguliers, en progressant sur les deux jauges, les joueurs gagnent le droit d’ouvrir de nouvelles enveloppes. Je ne dirai rien sur leur contenu. Bien entendu, il y aura de nouveaux éléments de jeu, des règles additionnelles, mais aussi la suite de la petite histoire racontée dans la bande dessinée. C’est encore une excellente idée : à travers cette histoire, les marmots vivent une véritable aventure et ont hâte d’en connaître le dénouement ! Zombie Teenz Evolution est un jeu qui repose sur le plaisir de la découverte et je vous conseille vraiment de respecter la progression du jeu, de ne pas tricher en ouvrant toutes les enveloppes et de garder les surprises. Ce système d’enveloppes à ouvrir crée une véritable addiction chez les marmots, mais aussi chez leurs parents parfois ! Mais attention, Papa n’a pas le droit d’ouvrir les enveloppes bien entendu !

« C’est une bonne situation ça, chasseur de zombies ? »

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez … Non, non, non, ce n’est pas Mission Impossible. Les missions sont variées et plus ou moins difficiles. Par exemple, une des missions est tout simplement de gagner la partie, et une autre est de gagner sans se faire envahir un seul bâtiment.

La difficulté proposée est progressive et bien dosée. Les héros sont bien équilibrés et complémentaires. Evidemment, plus on ouvre des enveloppes, plus on débloque des éléments et des règles avancées, et plus les victoires sont difficilement acquises. Le contenu des enveloppes augmente la complexité et amène beaucoup de bonnes surprises et d’innovations, très bien pensées. A mon avis, même mieux pensé que dans la version Kidz, où les clones avaient chagriné quelques joueurs. Mais no spoil, promis. En plus, savez-vous que le nombre d’enveloppes est plus important que dans le Kidz et que certaines enveloppes sont sacrément épaisses ? Mais quel peut bien être le contenu ? Non, non, je ne dirai rien, gniark gniark gniark !

Comme dans le précédent volume, la coopération est la clef de la victoire mais cet aspect coopératif  est davantage renforcé dans Zombie Teenz Evolution. Il faut, en plus de repousser les zombies, organiser une chaîne humaine pour ramener les caisses d’ingrédients des bâtiments jusqu’à l’école. Teenz demande de la communication et de la coordination entre les joueurs. Il faut davantage anticiper le positionnement des héros pour déplacer une caisse ou attaquer une horde zombies. Le jeu est annoncé à partir de 8 ans : très clairement, des marmots plus jeunes auront du mal à gérer toutes les règles avancées et à décider de manière autonome quelles actions effectuer. Et si le marmot n’est qu’un presse-bouton ou un porte-flingue, autant jouer directement à Zombicide.

Et le hasard dans tout cela ? Les tirages de dés ainsi que les cartes événements ont un impact assez important sur le sort de la partie. Les marmots apprécient beaucoup cette part d’imprévisibilité, mais quand le destin est contre les joueurs, il sera difficile de gagner des parties avec les règles avancées. N’oublions pas qu’une partie dure 15-20 minutes maximum, parfois moins, et qu’il est moins frustrant de perdre sur un ultime lancer de dé défavorable dans ce contexte. N’oublions pas que le marmot a bien souvent aussi une certaine capacité à défier toutes les probabilités, et donc à finir en ultime sauveur de la partie !

« Zombie Kidz Evolution vs Zombie Teenz Evolution ?»

Et s’il fallait faire des choix ?

Si vous avez aimé Zombie Kidz Évolution, vous allez sans aucun doute adorer la suite. La version Teenz propose encore plus de découvertes. Le contenu additionnel rend le jeu plus complexe, mais, n’ayons pas peur des mots, c’est cela qui le rend aussi plus intéressant. Attention, le jeu s’adresse par conséquent à des enfants plus âgés, mais cela permet tout à fait aux marmots ayant découvert le premier jeu à 6 ans de poursuivre l’aventure à 8 ans avec le second. Et si vos marmots ont 5-6 ans, optez pour le premier, cela ne sert à rien de griller les étapes, il faut vraiment rester sur la cible d’âge recommandée par l’éditeur.

Si vous n’avez pas aimé Zombie Kidz Evolution, il faut se poser la question du « pourquoi ». Un jeu trop simple ou trop répétitif ? La version Teenz va certainement combler vos attentes car elle est vraiment « challengeante » avec des mécanismes de jeu plus complexes. Un jeu a contrario trop difficile et punitif ? Il n’est pas certain ici que votre marmot s’épanouisse dans la version Teenz pour les raisons évoquées précédemment.

Et puis pourquoi choisir quand il est possible d’avoir les deux et même de jouer avec les deux ! Le Scorpion Masqué propose en effet de combiner les deux jeux à travers de nouvelles règles et une campagne évolutive qui va se dévoiler de mois en mois sur le net. Toutes les informations sont ici. Quelle bonne nouvelle ! Toutes les bonnes choses n’ont donc pas une fin et, même quand toutes les enveloppes sont ouvertes, l’évolution du jeu continue.

L’avis de Plateau Marmots

Zombie Kids Evolution nous avait époustouflé par son originalité. Avec Zombie Teenz Evolution, le Scorpion Masqué a réussi le pari de se renouveler et de nous surprendre encore à travers un nouveau jeu parfaitement abouti. Et pourtant, nous avions usé et abusé du premier !

Cette version Teenz capitalise d’abord sur les points forts de son ainé : une dynamique de jeu fluide, rapide et efficace, un matériel de qualité avec des illustrations très drôles dans un style cartoonesque et un rapport qualité-prix bluffant.

Mais cette version Teenz réussit aussi à aller plus loin que la version Kidz. L’aspect coopératif et stratégique est plus poussé : il faut communiquer, planifier et coordonner des actions, définir des tactiques, résister à la pression grandissante des hordes de zombies qui envahissent la ville. Toute la famille doit se mobiliser pour gagner ! Le jeu démarre avec une mécanique très simple, puis évolue très progressivement vers davantage de complexité.

L’aspect narratif est lui aussi plus développé. Le petit passeport personnalisable, une des riches idées de la version Kidz, est conservé mais le marmot a maintenant l’impression de vivre une histoire au fil des parties grâce à la bande dessinée qui se complète.

L’aspect addictif est toujours aussi terrible. Avec pas moins de 14 enveloppes, dont certaines bien remplies, les joueurs, grands-parents, parents comme enfants, ont terriblement envie de continuer les parties, d’en faire une petite dernière avant de se coucher pour avoir le droit d’ouvrir une nouvelle enveloppe et de dire « Ouahhhh, on teste tout de suite pour voir ! ».

Encore un énorme coup de cœur de la rédaction pour cette fin d’année !

 Ça fait plaisir

  • Un jeu amusant, évolutif, rapide, addictif et intergénérationnel (oui oui toussa)
  • Encore plus de contenus que dans la version Kidz, avec des idées … épatantes !
  • Des illustrations toujours aussi drôles et réussies
  • Une parfaite immersion dans l’univers de la série grâce au livret évolutif et personnalisable
  • Un jeu indépendant du premier, mais qui peut se combiner avec celui-ci
  • L’évolution se poursuit avec du nouveau contenu gratuit en ligne

Ça fait moins plaisir

  • Le hasard des dés et des cartes « évènements » pourrait rebuter certains types de joueurs

 Vos marmots risquent d’aimer ce jeu si …

  • Ils ont adoré Zombie Kidz Evolution
  • Ils aiment trouver des surprises dans des enveloppes

 Le trouver

Fiche technique

  • Zombie Teenz Evolution est un jeu d’Annick Lobet
  • Illustré par Nikao
  • Edité par Le Scorpion Masqué
  • Pour 2 à 4 joueurs
  • A partir de 8 ans

2 pensées sur “Test – Zombie Teenz Evolution

  • 20 janvier 2021 à 12 h 00 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai un souci avec ce jeu : après l’ouverture d’une enveloppe, les nouvelles règles demandent d’appliquer l’effet du dé noir mais nous n’avons pas encore découvert les faces à coller dessus…. Bref ça bugue…

    Répondre
    • 20 janvier 2021 à 12 h 30 min
      Permalink

      Bonjour. Je n’ai pas rencontré ce problème lors de la campagne que j’ai par ailleurs terminée. Pourriez-vous m’indiquer de quelle enveloppe s’agit-il ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.