Test – Abracada Quoi ?

  Au pied de la tour du légendaire Archimage, d’avides sorciers se sont réunis. Faisant appel à toute leur puissance, ils se battent à coups de sorts pour chasser leurs adversaires et devenir celui qui mettra enfin la main sur le grimoire magique oublié par un lointain ancêtre. Mais… que se passe-t-il ? Les boules de feu s’éteignent d’elles-mêmes ! Une fine ondée de printemps remplace le blizzard mordant !

Il semblerait que tous ces puissants magiciens aient été aveuglés par leur avidité ! Ou bien serait-ce le mystérieux pouvoir de cette maudite tour qui les perturbe ?

Quoi qu’il en soit, il va leur falloir retrouver vite leur esprit et penser calmement afin que leurs sorts fonctionnent de nouveau, leur permettant ainsi d’atteindre le premier grimoire tant convoité.

Abracada quoi ? est un jeu de Gary Kim illustré par Marie Cardouat édité par moonstergames, pour 2 à 5 joueurs à partir de 7 ans. Une partie dure environ 30 minutes, quelque soit le nombre de joueurs.

Un faux air de Potter, non ?

Abracada Quoi? propose de fort jolies illustrations. Au niveau des magiciens on pourra voir une certaine ressemblance avec des figures connues, telles qu’Harry Potter ou Dumbledore. Le plateau ressemble plus à une tour de princesse protégée par un dragon à qui l’on a plus envie de faire des câlins que de fuir. Quant aux pierres magiques, on oscille entre le hibou violet et la licorne rose. Mais il ne faut pas s’y tromper : ce jeu plaira aussi bien aux filles qu’aux garçons et si les illustrations peuvent faire enfantines, le jeu n’est absolument pas limité en âge, comme vous allez vite vous en rendre compte. 

La boîte contient des pierres magiques qui prendront un peu de temps à monter au démarrage. Il s’agit de petites tuiles conçues pour dissimuler un carton de sort aux yeux de son propriétaire. Il faudra en reconstituer quelques-unes à chaque nouvelle partie, car même si la boite est bien rangée, certains cartons y sortent très vite. Cependant ces petites boîtes sont stables, solides et maniables ce qui s’avère utile lorsque l’on joue avec nos plus petits.

Un jeu de grands pour les petits

Si le jeu n’a rien de complexe, on notera tout de suite qu’il peut être déstabilisant pour certains marmots. En effet,  vous ne voyez pas votre main, mais celle des autres joueurs.

On a devant soi 5 pierres magiques avec un numéro de 1 à 8 et 5 points de vie. Chaque numéro de pierre magique est associé à un sort. La puissance des sorts augmente avec la rareté des tuiles. Plus une tuile est rare, plus son sort est fort.

À chaque tour de jeu, on essaye de deviner une pierre qui se trouve placée devant nous. Si l’on tombe juste, on applique le sort de notre pierre pour essayer :

  • D’éliminer un autre sorcier en lui faisant perdre des points de vie
  • D’obtenir des informations secrètes supplémentaires sur des pierres magiques cachées en début de partie
  • De gagner des points de vie

Les sorts sont variés, et forcément de plus en plus puissants en fonction de leur rareté. 

On peut décider ensuite de continuer ou de s’arrêter.  Si l’on s’est trompé, alors on perd un point de vie et notre tour s’arrête. Ensuite, quel que soit le résultat,  on complète sa main afin d’avoir toujours 5 pierres magiques.

Un jeu tout en déductions et prise de risques

Abracada quoi ? se joue en plusieurs manches, le premier arrivé à 8 points gagne. Pour marquer des points, il vous suffit :

  • De deviner toutes les pierres magiques devant vous, dans ce cas, la partie prend fin immédiatement et vous marquez 3 points.
  • De faire perdre tous les points de vie à un autre sorcier. Dans ce cas, vous marquez 3 points et les sorciers encore en course marquent 1 point.

Dans le cas où vous perdez tout seul votre dernier point de vie, tous les autres sorciers marquent 1 point.

Pour deviner les pierres magiques qui sont devant vous, il faudra faire appel à votre sens aigu de la déduction. En effet, vous savez en permanence combien de sorts de chaque type sont disponibles. il y a une sort “1”, deux sorts “2”, etc. Ce qui signifie que si vous voyez que vos adversaires ne cumulent que deux sorts “7” et qu’aucun autre n’est visible, il est fort probable que vous ayez l’une des cinq tuiles “7” qui se baladent dans le jeu.

Il faudra aussi écouter attentivement ce que disent les autres joueurs entre eux. Si personne n’ose lancer un sort “1” ou “2”, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils le voient dans votre jeu. Bref, il faudra être aux aguets de chaque parole et de chaque indice…

 

L’avis d’une sorcière confirmée en nectar de têtards

Abracada quoi ? me fait penser au jeu Hanabi mais adapté pour les plus jeunes. Il est accessible avant 7 ans, cependant un enfant plus jeune ne fera pas forcément un choix stratégique lorsqu’il s’agira de rechercher ses pierres magiques. Mais même si ces choix seront certainement liés au hasard, ils y trouveront leur intérêt : en effet, découvrir les pierres qui sont faces cachées devant soi avant les autres reste source d’adrénaline !

Les marmots les plus téméraires feront des propositions jusqu’à perdre un point de vie à chaque tour pendant que les plus prudents préfèreront faire une tentative puis s’arrêter. Attention à être trop prudent, les sorts risquent de nous éliminer, mais trop de courage risque de donner des informations supplémentaires aux autres sorciers.

On aime jeter des sorts aux autres joueurs, mais il est dommage de ne pas choisir son sort. En effet, le sort dépend du numéro de pierre magique que vous invoquez. Du coup s’il y a un numéro que vous n’avez jamais, vous ne pourrez jamais invoquer ce sort.

Sous ses illustrations enfantines se cache un vrai jeu stratégique, où vous allez griller quelques neurones à force de compter et réfléchir. On peut également y ajouter un brin de bluff avec les plus grands en parlant plus qu’il ne faut comme « pfff, aucune chance que j’ai un 4 ».

Cependant, n’oubliez pas de « bâillonner » vos marmots trop bavards, car à une question « est-ce que j’ai un 7 dans la main » certains vous répondront « oui à côté de ton 4 ».

Surtout, définissez bien le joueur qui répond aux questions, car s’ils sont plusieurs à répondre, ils peuvent pointer deux tuiles différentes, et le joueur concerné gagne un tour !

On aime :

  • Accessible avec des marmots de différents âges
  • Parties courtes
  • Sorts assez variés
  • Les fiches individuelles des sorts
  • La déduction vraiment valorisée

On aime moins :

  • Grosseur de la boîte
  • À 5 joueurs, difficile de trouver une disposition pour voir toutes les pierres des autres joueurs sans se pencher et voir les nôtres.
  • Le hasard des sorts

Fiche Technique

Un jeu de Gary Kim
Illustré par Marie Cardouat
Edité par Moonster Games
Pour 2 à 5 joueurs
A partir de 7 ans
Sorti en 2015

Chez Philibert : https://www.philibertnet.com/fr/moonster-games/34067-abracadaquoi–8809191601025.html

 

Pour aller plus loin : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.