Test – Au pays des petits dragons

[Edit du 14/02/2019 – Suite à la publication de ce test, un lecteur attentif nous a signalé que ce jeu ressemblait beaucoup à “Licornes dans les nuages”, un jeu que nous n’avons pas encore testé ici. Après vérification, il s’avère que les deux jeux sont effectivement très semblables. Je me suis donc permis d’ajouter une réflexion très personnelle à la fin de ce test pour clarifier la position de Plateau marmots sur ce point. Le chef.]

Le jour de la grande fête des dragons approche à grands pas. Les petits dragons sont très excités : le jeune Croc-Tonnerre et ses amis Pluie-Détincelle, Foudre-Argentée et Feu-follet brûlent d‘impatience. La course de la vallée des dragons commence d‘un moment à l‘autre et le gagnant aura le privilège d‘allumer le grand feu d‘artifice de la fête des dragons. A vos marques ? Prêts… feu… volez !

Au pays des petits dragons est un jeu de piste et de collecte édité par Haba. Ici les nazgûls sont de gentils dragons colorés et la montagne du destin prend la forme d’un grand volcan. Vous y trouverez un plateau de jeu réversible avec un chemin principal (orange) et un chemin détourné (jaune), 4 pions dragons, 1 dé et 60 pierres volcaniques. Votre quête ? Faire avancer votre dragon jusqu’au volcan tout en récoltant le plus de pierres possibles. Mais attention au vent tourbillonnant dans la vallée qui peut vous faire changer de direction…

Des préparatifs rapides

Comme souvent chez Haba, le visuel de la boîte n’est pas à la hauteur du jeu. Pour peu que l’on ait oublié ses lunettes, on pourrait croire que c’est Gollum représenté en médaillon en lieu et place d’un jeune dragon.  Après ouverture, on découvre avec plaisir un matériel solide et simple. Il vous faudra juste insérer 4 tuiles tourbillon dans le plateau de jeu, pointer les flèches desdits tourbillons vers la voie principale (orange) et disposer 4 pierres volcaniques dans le cratère du volcan pour être fin prêt à vous élancer. On gardera les autres pierres en réserve, hors de portée du petit dernier qui voudrait les gober. Une mise en place simple et rapide.

Un vent violent

La notice nous indique que le joueur qui imite le mieux le cri d’un dragon commence. Merci Haba pour ce début de partie où les petits yeux interrogatifs se tournent vers nous pour connaître les caractéristiques du cri dragonesque. Il ne manquerait plus que de faire venir Gandalf pour départager les joyeux râles et borborygmes lancés autour de la table.

Trêve de plaisanterie, il est temps de jouer ! Le premier dragon lance donc le dé. S’il tombe sur une face 1, 2 ou 3 points, il avancera d’autant de cases sur le plateau. En revanche, s’il tombe sur une face tourbillon, il restera sur place, et tournera toutes les tuiles tourbillon vers l’autre chemin menant au volcan. C’est au tour du joueur suivant de lancer le dé, et ainsi de suite.

Au cours du jeu, les lancers de dé nous amènent sur différentes cases. Si l’on arrive sur une case normale, rien ne se passe. Si c’est une case représentant des pierres volcaniques, on piochera dans la réserve le nombre de pierres représentées sur la case. Enfin, si l’on atterrit sur une case tourbillon, on restera dessus. Mais l’on pourra tourner avec la tuile si un autre joueur fait un lancer de dé tourbillon. Au prochain tour de jeu, on quittera ladite tuile pour continuer sur le chemin se présentant en face. Après avoir laissé la tuile tourbillon derrière nous, on n’oubliera pas de la faire pivoter dans la direction opposée.

On se rend vite compte que le vent tourbillonnant de la vallée amène les uns et les autres à prendre des chemins différents.

Mon précieux trésor

Dernier point important, et de taille : le premier dragon arrivé au cratère du volcan, qui sert de ligne d’arrivée, pourra récupérer les 4 précieuses pierres déposées en début de jeu.

Le jeu s’arrête alors et chacun comptabilise les pierres volcaniques ramassées en cours de chemin. C’est celui qui aura réuni le plus grand nombre de pierres qui gagne la course et pourra allumer le grand feu de joie de la fête des dragons. Les autres dragons, eux, seront précipités dans le gouffre de Helm assisteront au feu d’artifice au premier rang.

Au pays des petits dragons n’est donc pas qu’un simple jeu de l’oie. Ici, ce ne sont pas les dragons qui volent le plus rapidement qui gagnent la course, mais ceux qui ramassent le plus grand nombre de pierres volcaniques. Les détours effectués à cause du vent retarderont l’arrivée et empêcheront parfois de collecter les 4 pierres finales, mais permettront de glaner d’autres pierres rougeoyantes disposées sur les chemins de traverse.

Le chemin du hasard

Un petit regret : c’est uniquement le hasard du vent tourbillonnant créé par le lancer de dé qui décide du chemin emprunté. Point de stratégie ici, ce qui aurait permis de pimenter un peu la course. Mais s’agissant d’un jeu s’adressant à des tout petits de 3 ans, cela s’explique assez facilement. Le suspense réside donc dans le fait de savoir qui aura le plus de pierres. Celui qui aura avancé à grands coups d’ailes vers la ligne d’arrivée ou celui baguenaudant par des chemins détournés ?

De l’apprentissage de l’autonomie

On l’aura compris, il s’agit ici d’un jeu d’initiation pour les petits dragons, leur apprenant à lancer un dé, avancer chacun son tour, collecter des gains. En tant que parent, on veillera avec bienveillance à les encadrer pour les premières parties, mais la part unique de hasard finira par nous lasser. Là où ce jeu est malin, c’est que justement, une fois les explications données et appliquées, les petits dragons pourront jouer entre eux. Car le dé et le plateau ne comportant pas d’écriture mais uniquement des visuels, cela est tout à fait possible pour les dragons dégourdis. Même pour les départager à la fin du jeu, Haba a pensé à tout ! Les petits marmots pourront retourner le plateau de jeu et déposer leurs pierres volcaniques sur les traces de pas de leur couleur. Pas besoin de compter, celui dont les traces vont le plus loin a gagné.

L’avis de Plateau Marmots

Un premier jeu de plateau efficace, avec une mise en place rapide et des parties courtes. Les petits dragons seront ravis de faire comme les grands, et redemanderont souvent à sortir la boîte.
Un Plateau pour les faire jouer tous, Un Plateau pour les lier,
Un Plateau pour les amuser tous et au monde du jeu les initier,
Au Pays des dragons où scintillent les pierres

Le petit mot du chef

Quelle que soient les qualités ludiques de ce jeu, on ne peut au final que le comparer à son modèle : Licornes dans les nuages. Il n’en change presque rien, à l’exception de la règle des tourbillons. Et on ne peut au final que se demander si la raison d’être d’Au pays des petits dragons n’est pas de proposer une Licornes dans les nuages pour garçons. Si tel est le cas, le procédé nous semble détestable, comme nous l’avions déjà signalé sur notre tests de Diamoniak, clone féminin de Piratatak. Bref, les garçons devraient pouvoir jouer avec les licornes et les petites filles avec les pirates, sans qu’il n’y ait besoin de sortir une nouvelle version de chaque titre. Nous désapprouvons fortement la technique marketing qui consiste à multiplier les mêmes versions d’un jeu pour répondre à des besoins purement commerciaux. Si le jeu est bon, peu importe qu’il soit rose ou bleu, il trouvera son public. A choisir entre les deux jeux, nous vous invitons donc plutôt à jouer à Licornes dans les nuages, que nous passerons en test rapidement. Plus bas, vous trouverez une vidéo comparative des deux jeux, pour vous faire votre propre idée. On notera enfin que ce relooking est le fait d’un autre auteur que celui des Licornes, ce qui est franchement surprenant au vu de la proximité des deux titres.

On aime

  • Un jeu très accessible
  • Un apprentissage de l’autonomie
  • Un matériel solide

On aime moins

  • Le hasard, seul maître à bord
  • Un clone de Licornes dans les nuages

Le trouver

Chez Philibert

Fiche technique

Un jeu de Felix Leicht,
Illustré par par Janina Görrissen
Édité chez Haba en 2016
De 2 à 4 joueurs
À partir de 3 ans
Durée d’une partie : 10 à 15 mn

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.