Dujardin a t-il enfin trouvé la sortie ?

Il y a quelque temps de cela, nous avions pointé la frénésie des éditions Dujardin à adapter le 1000 bornes à toutes les sauces. 1000 bornes Cars, 1000 bornes plateau, 1000 bornes électronique, 1000 bornes buzz & speed, 1000 bornes ceci ou 1000 bornes cela, l’éditeur emblématique a tellement tendance à jouer avec les bornes qu’il n’a plus peur de les dépasser. 

L’éditeur français se distingue aujourd’hui avec un Escape Game destiné aux plus jeunes. Et si c’était la nouvelle graine à semer pour tirer le meilleur Dujardin ?

Une maison de maçon, une télé de maçon, des jeux de m… ?

Comme chacun sait (enfin peut-être), Dujardin a été racheté par TF1 en 2007. TF1 ? Mais si vous savez, TF1, les experts du temps de cerveau disponible. Donc après avoir tenté de rajeunir et de décliner sa gamme sous toutes les coutures, Dujardin est parti dans un délire ludique assez incompréhensible. Incompréhensible, oui, car je ne sais pas comment qualifier autrement le catalogue de jeux que j’ai sous les yeux, alternant opérations commerciales foireuses, jeux commerciaux et titres racoleurs qui n’auraient même pas passé le quality test chez Megableu. 

Vous trouvez que j’exagère ? Regardez la télé 5 minutes et vous verrez les pubs Dujardin en rafale : Tête de Crotte, L’oreille Infernale, Wet head…  Que du bonheur ! Et pour vendre, ça vend. Un jeu offert pour un jeu acheté, 10 euros remboursés pour l’achat de tel ou tel titre, etc. On sent que l’équipe marketing maîtrise parfaitement son sujet, même si elle n’a probablement aucune idée de ce que peut être un Meeple ou un dé à 6 faces. Chacun son boulot, hein ? 

Alors certes, Dujardin s’était déjà spécialisé dans les adaptations familiales des plus grands succès de TF1 (Money Drop, A prendre ou à laisser, Qui veut gagner des millions, The Wall…) mais de là à loucher sur les productions Hasbro et Goliath (genre Médor pète fort), on ne pensait pas qu’il soit possible d’aller fouiller si profond dans le néant.

Par ici la sortie !

Et pourtant, pourtant, pourtant, au milieu de ce catalogue apocalyptique, une bonne idée a tendance à nous redonner espoir dans la capacité d’un éditeur à se réveiller en sursaut. Vous savez, c’est comme un lendemain de cuite, quand on voit le vomi par terre, les bouteilles renversées et les jambes poilues d’un compagnon de lit imprévu. Ce moment où l’on se dit : « ah oui, alors là, là, là, on peut dire que j’ai déconné ». 

Donc Dujardin / TF1 Games ont déconné, on ne reviendra pas là dessus. Et puis contrairement aux héros de Secret Story, on a trop de pudeur pour rentrer dans le détail et évaluer la qualité ludique des jeux proposés. Donc chut. 

Pour autant, donc, ne boudons pas notre plaisir quand on découvre un projet qui nous semble prometteur : un escape game pour enfants. Eh oui, un escape game, un jeu basé sur les célèbres escape rooms, ces lieux aménagés un peu partout pour vous faire vivre une aventure thématique basée sur la coopération entre joueurs. Oui, si vous voulez, un peu comme « Cube » en moins définitif. Eh bien nos amis de Dujardin ont décidé d’en faire une déclinaison de salon, et pour enfants. Et ça, c’est vraiment une super idée. 

Unlock the exit

Une super idée repompée, soyons clairs, mais une bonne idée quand même. Il est vrai que le succès retentissant d’Unlock, adaptation adulte des Escape Rooms sortie cette année a ouvert bien des appétits, surtout quand le jeu à commencer à rafler des prix prestigieux. Mais l’idée de sortir une version enfants est excellente, aussi ne la boudons pas. 

L’Escape Game version Dujardin, c’est un gros cadenas (que je vous conseille de fixer sur la porte de la chambre des marmots). Une combinaison en permettant l’ouverture doit être trouvée en examinant un certain nombre d’indices au moyen d’outils sophistiqués (lumière noire) ou cheap (lecture dans un miroir). Si la combinaison est trouvée, les marmots peuvent sortir. Sinon, non, ils restent enfermés dans leur chambre à vie, ça leur apprendra. 

Bref, si cet Escape Game n’est assurément qu’une petite esquisse de tout ce qui pourrait être entrepris autour des enfants dans le domaine du jeu d’énigme et de sortie en temps limité, on ne peut que saluer Dujardin de se livrer à ce type d’exercice. Leur initiative a par ailleurs été récompensée par le Grand Prix du Jouet 2017.  [EDIT : on me signale dans l’oreillette que ce prix est un prix purement marketing, sans aucune valeur ludique.]

Et le truc vraiment cool, c’est que pendant que vos enfants cherchent la combinaison de la serrure, ils ne sont pas en train de regarder TF1 

On essaiera de vous préparer un test complet pour les prochaines semaines. Enfin… Si on arrive à sortir de la chambre évidemment. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *