Test- iKNOW junior

Avec ma femme on adore les jeux de connaissance. Trivial Pursuit est notre jeu de chevet et on est des nostalgiques d’Excellence. Dire qu’on attendait avec enthousiasme de pouvoir jouer à iKnow Junior est un euphémisme. De même qu’on n’a pas su faire semblant lorsqu’on s’est montré déçu de ne pas pouvoir y jouer de suite. Il fallait qu’on attende les vacances de Noël et qu’on se réunisse avec ses cousins mais surtout on ne pourrait pas y jouer tous les deux avec eux. Vous allez comprendre…

iKnow Junior est un jeu de connaissances réalisé et édité par Tactic. Le jeu s’adresse à 2 à 5 joueurs, à partir de 5 ans, pour des parties de 30 min.

« Offrir aux jeunes joueurs une plate-forme facile pour voir ce qu’ils savent faire et pour apprendre un peu plus »

La boîte est très belle, bien remplie, joliment illustrée d’émoticones. A l’intérieur, le plateau et les pions ont une bonne taille. Si je ne trouve pas les pions très esthétiques (ressemblant à des grosses cloches), le plateau reste cohérent avec la charte graphique de la boîte. Tactic a fait preuve d’une grande générosité : pas moins de 400 tâches (300 normales et 100 images), un bloc-note et un crayon à papier. Du beau matériel, il n’y a plus qu’à jouer.

 

« Avec iKnow Junior, les enfants apprennent de nouvelles choses… »

Le jeu exige qu’un adulte soit le meneur de jeu et que les autres joueurs ne soient que des enfants. L’adulte se charge d’animer la partie et d’aider les enfants. À noter : la très belle notice, avec un avant-propos qui porte les convictions et les engagements de l’éditeur et qui donne des conseils aux adultes sur les valeurs à porter. Le rôle de l’adulte se voit ainsi redéfini. Il n’est ni un adversaire, ni un allié ; il est un coach qui doit faire gagner tous les enfants. Il doit les encourager, les amener à aider les autres, distribuer les points équitablement, quitte à aider les retardataires. Le meneur de jeu a un rôle essentiel d’encouragement, de félicitations : il se doit d’être le garant d’une valorisation de l’enfant. Je trouve cette démarche extraordinaire, quand on voit certains parents qui ne sont que dans la critique, la négativité et l’invective vis-à-vis de leurs enfants.

 

« En respectant l’individualité des enfants, on leur permet d’apprendre de nouvelles choses sans pression »

Sur le plateau de jeu, deux symboles. Le point d’interrogation désigne les tâches  normales qui consistent en majorité à répondre à des questions de savoirs, de logique, d’attention, quelque fois des petits défis de posture à prendre ou des dessins à faire. Le symbole de l’appareil photo (les tâches images) correspond à des images sur lesquelles il faudra chercher l’intrus, repérer les différences, faire deviner en imitant ou trouver les exceptions. Chaque carte se compose de son défi, son indice et sa réponse.

Si l’enfant répond tout seul, sans indice, il avance de 3 cases. Si l’enfant a besoin d’aide, il peut demander au meneur de jeu de choisir un autre joueur qui pourra l’aider, et ainsi les deux joueurs avanceront de 2 cases. Si la tâche semble encore trop dure, un indice peut être donné à l’enfant, qui n’avancera que d’une case en cas de réussite. On voit que l’entraide est bien récompensée et que l’on pourra aisément faire remonter les retardataires.

Mon petit conseil

L’éventail de tâches étant très large et s’adressant aux 5-9 ans, pour ne pas se retrouver à donner des tâches inappropriées aux enfants, je conseille de trier au préalable les questions par âge. Cela permet d’avoir une gestion de la partie plus équilibrée et plus fluide.

L’avis de Plateau Marmots

La place de l’adulte en meneur de jeu est fondamentale, inédite. Son rôle est un soutien moral et comportemental, qui va participer à inculquer des valeurs importantes aux enfants. La mise en valeur de l’enfant est permanente, dans ce qu’il sait et dans sa capacité d’entraide. Un jeu courageux qui bouscule les paradigmes.

On aime :

  • L’adulte en meneur de jeu
  • Les questions adaptables et les indices
  • Les questions visuelles
  • Le soutien à la demande de l’enfant

On aime moins :

  • L’esthétique des pions

Fiche technique

Auteur : Tactic

Éditeur : Tactic

Pour 2 à 5 joueurs

À partir de 5 ans

Durée d’une partie : 30 min environ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.