Test – Story Games

J’avoue avoir longuement hésité quant à la meilleure manière de présenter les Story Games signés Tactic. Au début, je voulais les traiter individuellement, pour mieux mettre en avant les spécificités de chaque titre. Mais le concept des Story Games étant identique d’un titre à l’autre, je me suis rendu compte à l’écriture que les textes étaient horriblement redondants et, pour être plus clair encore, chiants à la lecture. J’ai donc refondu l’ensemble des tests en un seul, forcément plus long qu’un article classique. Mais cela vous permettra, j’en suis sûr, d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur la démarche de Tactic quant à cette gamme de jeu assez atypique. J’espère néanmoins que ce choix du regroupement saura rendre justice à chaque titre de la série. N’hésitez pas à me le faire savoir si vous avez la sensation que ça n’est pas le cas. 

Story Games, by Tactic

La gamme Story Games est une série de jeux d’ambiance pour petits marmots de 4 ans et plus, éditée par nos amis Finlandais de chez Tactic. Si les jeux sont tous différents, ils partent tous du même concept : associer un jeu et une histoire. Pour être plus précis, chaque boîte contient un jeu de société, souvent simple et accessible, et une histoire à lire, correspondant au thème de la boîte de jeu.

Chaque boîte doit donc être vécue comme un jeu d’ambiance, qui permet d’associer le plaisir du jeu à celui de la découverte d’une histoire. 

J’avoue que j’apprécie beaucoup l’idée de mélanger jeu de société et autre activité dans la même boîte.  Je trouve que cela a tout particulièrement du sens pour les petits marmots, en pleine construction de l’imaginaire. Que les jeux et les histoires se répondent me semble vraiment intéressant, et permet ensuite d’entamer un dialogue fort sympathique avec le thème proposé. Encore faut-il que les histoires et les jeux soient à la hauteur de la promesse, évidemment. Mais j’y reviendrai un peu plus loin. 

Les aventures de Lucas, Zoé, Manon et les autres…

Pour commencer par les histoires, elles mettent toutes en scène le même groupe d’enfants accompagnés du chien Toufou. Cela permet de retrouver rapidement ses marques d’une boîte de jeu à l’autre, ce qui est très bien vu. Les histoires tiennent en quelques pages illustrées et font souvent la part belle à l’imaginaire. Les aventures partent toujours d’un point réel (par exemple la visite d’un observatoire) pour dériver ensuite vers le grand n’importe quoi (les enfants en vaisseau spatial sauvent la planète des chats). Les histoires ne sont pas déplaisantes, surtout celle de l’enquête dans la Fête Foraine, sans être inoubliables non plus. Les illustrations sont sympathiques, mais on ne les retrouve sans doute pas assez dans les jeux pour faire un lien immédiat entre l’histoire narrée et le jeu à jouer. Quant au vocabulaire et au ton employés, ils correspondent bien aux capacités d’un enfant de 4 ou 5 ans, qui se fera un plaisir de vous demander de vous expliquer ce que veut dire astronome ou Bernard L’ermite. Mais bon, c’est votre boulot, hein ? 

Un lien à améliorer ?

Avant de présenter chaque jeu, j’en viens sans plus attendre à ce qui m’a le plus chagriné avec les Story Games : le manque de lien entre les histoires et les jeux. Si “Cherche et trouve” fait clairement un effort sur ce point en proposant une collecte d’objets qui correspond grosso modo au thème de l’aventure des personnages, ce n’est pas vraiment le cas des autres boîtes.

Alors oui, on va me dire qu’à 4 ans ce n’est pas bien grave, mais cela aurait été intéressant d’aller plus loin dans le concept de cette narration ludique en proposant des jeux réellement intégrés à l’histoire. Et pourquoi pas, d’ailleurs, des jeux auxquels il aurait fallu jouer à un moment précis de la narration, afin de la rendre plus vivante encore ? 
“Voyage dans l’espace” est une aventure qui parle du danger qui guette la planète des chats, mais le jeu proposé n’est en fait qu’un Loto assez convenu. “Explore l’Océan” raconte une plongée sous marine au final bien plus ambitieuse qu’une poignée de puzzles à reconstituer… 

Si le concept de Story Game est intéressant, il faudrait donc parvenir à inclure davantage les jeux dans l’histoire, afin de rendre l’ensemble plus cohérent. C’est ce qui manque ici.  Il n’est pas forcément question de remettre globalement en cause la qualité des jeux, mais on peut tout de même s’interroger leur capacité à prolonger l’histoire. 

Cherche et trouve

Comme on l’aura compris, Cherche et trouve est la boîte qui m’a le plus convaincu de la série des Story Games. Lucas et son équipe découvrent une lettre perdue, avec des détails qui peuvent permettre la rencontre de deux correspondants qui ne se sont jamais vus. C’est évidemment tiré par les cheveux, mais agréable à lire.

De son côté, le jeu s’en tire également bien en proposant une chasse aux objets perdus dans une fête foraine. Chaque joueur dispose de sa propre liste d’objets perdus, et doit parcourir le plateau de jeu à leur recherche. Dès qu’ils tombent sur une case qui contient un objet face cachée, ils le révèlent. Si l’objet est à eux, ils le ramassent. Sinon ils le montrent aux autres et le replacent face cachée. Il faut donc avoir un peu de chance dans ses déplacements, mais c’est surtout la mémoire des joueurs qui sera sollicitée. Simple et efficace, c’est franchement amusant à jouer. 

Explore, l’Océan

Explore, L’Océan est, de son côté, le jeu qui me laisse le plus dubitatif. L’histoire est très similaire aux autres : au cours d’une sortie à la plage, les enfants s’imaginent vivre des aventures incroyables en milieu sous-marin. Pourquoi pas, mais c’est très ressemblant aux histoires des autres coffrets. 

Pour le jeu en revanche, c’est un peu le minimum syndical puisqu’il s’agit de 6 puzzles à reconstituer au moyen de lancers de dés. On rassemble autant de puzzles que de joueurs et on en place les morceaux face cachée. Lorsqu’un joueur jette le dé, il peut retourner une pièce de puzzle correspondante au résultat du dé. Si la pièce est de sa couleur, il peut la prendre et poursuivre son assemblage. Sinon il la replace face cachée. L’incursion de mémory dans le puzzle fonctionne mal et la reconstitution des puzzles n’est guère palpitante : il faut juste obtenir les 6 faces différentes du dé pour en venir à bout. Bof. 

Voyage dans l’Espace

L’histoire de Voyage dans l’Espace est sans doute la plus farfelue des 4, puisqu’une virée à l’observatoire se transforme en épopée spatiale dans laquelle les enfants doivent sauver la planète “pelote de laine” de la destruction à force de se dérouler. Outre le fait que l’on se demandera sérieusement ce que fument les auteurs finlandais, cette histoire est un peu “too much” et les marmots ont tendance à décrocher avant la fin. 

Le jeu, en revanche, est une sorte de loto plutôt malin. Ce sont les dés qui donnent la coordonnée de la case à compléter, mais seulement si le sillage d’une fusée de la même couleur que le dé est présent. C’est simple mais amusant, et cela donne des parties souvent tendues jusqu’au dernier lancer de dé. 

Opération Egypte

Comme les 3 histoires précédentes, on part d’une visite au musée pour atterrir en plein Egypte antique, avec scarabées parlants et sarcophages millénaires. Rien de bien original, ni d’insupportable : on traverse l’histoire avec une impression de déjà vu un peu saoulante… si on a lu les autres histoires auparavant, bien sûr. 

Le jeu est un jeu de dominos triangulaires, dans le quel chaque joueur tente de se débarrasser de ses 4 tuiles piochées au départ. Pour poser une tuile, il faut que l’un de ses trois côtés puisse compléter un dessin. Momies, scarabées, trônes et pyramides sont bien évidemment au programme. Il y a beaucoup de faces compatibles, ce qui facilite énormément la tâche des marmots. Il est en effet difficile d’être bloqué, et le premier à jouer sera souvent le vainqueur. On pourra alors corser un peu la difficulté en proposant aux joueurs de n’avoir qu’une tuile “face ouverte” en main, et de devoir gérer celle-là avant de pouvoir en jouer une autre. Un peu artificiel, mais ça permet de faire durer les parties quelques minutes de plus. 

 

L’avis de Plateau Marmots

Il est difficile (et à la fois artificiel et cruel ) de juger une gamme complète au terme d’un seul article. Si le concept proposé par Tactic est très prometteur, il n’est pas difficile de voir qu’il n’est pas non plus suffisamment abouti pour emporter une adhésion totale. Avant de râler plus avant on précisera d’emblée que chaque boîte est vendue pour une douzaine d’euros, et qu’elle fait largement le job pour son prix. Les jeux, certes simples, sont de bonne qualité. Et si les histoires sont un peu répétitives, elles ne sont absolument pas illisibles pour autant. Tactic livre donc un travail soigné, mais vraiment trop timide pour devenir incontournable. Plus de contenu aurait peut-être pour effet de créer des jeux plus onéreux et donc moins vendeurs. C’est un gros risque et je comprends qu’un éditeur y réfléchisse à deux fois. Mais je reste persuadé qu’un coffret embarquant une histoire, un jeu de société un peu plus travaillé (avec les personnages principaux présents, déjà), une petite bédé dont vous êtes le héros, quelques stickers repositionnables et un petit jeu de cartes genre uno ou 7 familles lié au thème aurait plus de sens et plus de chance de se faire remarquer. 

Nous vous invitons néanmoins à tenter l’expérience avec une boîte (de préférence Cherche et Trouve, le meilleur des 4) afin de voir comment votre marmot de 4 ou 5 ans réagit à cette articulation intéressante entre narration et jeu de société. Vous passerez de toute manière un bon moment, pour franchement pas cher. 

On aime

  • Un concept prometteur
  • Un prix très attractif
  • Des thèmes variés
  • Adapté aux enfants de 4 ans
  • Un matériel soigné
  • Des personnages récurrents
  • Quelques idées intéressantes (Explore l’espace, Cherche et Trouve)

On aime moins

  • Des histoires un peu répétitives d’une boîte à l’autre
  • Explore L’océan, vraiment un ton en dessous
  • On aurait voulu pousser le concept un peu plus loin

Fiche technique

Story Games est une collection de jeux éditée par Tactic
Pour 2 à 6 joueurs, selon les boîtes
A partir de 4 ans
Date de sortie : 2018

Chez Philibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.