Test- Zirafa

“Dans la jungle terrible jungle…”, on commence à le savoir, le lion est mort ce soir.

Ça va faire des décennies qu’on nous en parle, du lion, mais personne ne parle de cet animal qui devrait prendre la place du roi des animaux. Si majestueuse, si fantastique, si belle, si grande, si…pas morte ce soir, la GIRAFE.

Djeco nous propose un jeu qui lui est spécialement dédié mais avec un croisement de girafe et de zèbre puisque le jeu se nomme Zirafa!

Allez, zou, enfilez votre chapeau de safari, on file dans la zungle découvrir Zirafa.

Zirafa est un jeu d’Antoine Rabreau, illustré par Sophie Abenia, à partir de 6 ans, pour 2 à 4 girafons, pour des parties d’environ 15 minutes, édité chez Djeco.

[Cet exemplaire nous a été envoyé par l’éditeur, ce qui ne change en rien le test, mais on trouvait ça chouette de vous le dire 🙂. On tient aussi à vous informer que parfois vous le trouverez sous le nom Zarafa, c’est exactement le même mais le nom a un peu changé]

Qu’est-ce qu’on y trouve dans la Zungle?

Dans Zirafa vous trouverez du matériel sacrément joli qui donne envie de jouer dès l’ouverture de la boîte. Le temps que les grands lisent la règle, vous verrez déjà les marmots jouer avec.

Vous trouverez dedans 4 corps de girafe, 4 têtes de girafe, 19 morceaux de cous (des longs, des moyens et des courts), 49 cartes et 1 carte serpent (qui ne vous servira que pour la variante).

La qualité du matériel est prometteuse, les cartes sont assez épaisses et le carton qui sert pour les cous de girafes semble tenir le coup. La boîte est bien pleine, peut-être un peu trop, car une fois que vous essayez de tout re-rentrer dedans, elle ne ferme plus.

Bon, j’avoue aussi qu’ici on fait partie des joueurs qui ne regardent pas comment la boîte est rangée mais se jettent sur le matériel dès que la boîte est ouverte. Du coup, on n’a bien évidemment aucune idée de comment la boîte était rangée à la base.

On notera aussi que Djeco a fait le choix de mettre deux bouts de scotch pour fermer la boîte ce qui réduit un peu les déchets et ça, on adore. Je vous conseille de ne pas décoller le scotch qui laissera de la colle et qui collera à tout ce qui traîne chez vous. Préférez une paire de ciseaux et découpez le scotch.

On mélange des zèbres au girafes, on mélange les mécaniques de jeu aussi ?

Eh bien OUI. Zirafa est un jeu de mémoire, de stop ou encore ET d’équilibre. Trois mécaniques que nos marmots adorent en règle générale. Les mettre toutes dans un seul jeu, c’est un peu la promesse d’une pépite ludique.

Djeco prend même le pari de nous réconcilier avec le jeu de mémoire. Et attention SPOILER !!!! Ici, ça a plutôt bien fonctionné.

Mise en place de la Zavane

Zirafa se met en place en une minute et la prise en main se fait en 2 minutes. Ce qui veut dire qu’en 3 minutes, vous et votre marmot êtes prêts à jouer et ça franchement on adore.

Chaque joueur récupère une tête et un corps de girafe. Comme il faut les différencier [Note: rien ne ressemble plus à une girafe qu’une autre girafe] ils ont eu la bonne idée d’ajouter une touche de couleur sur le corps et la tête des girafes. Vous saurez donc différencier votre girafe de celle des autres (si jamais vous partez aux toilettes et que quand vous revenez il y a un petit chien quelqu’un a eu la bonne idée d’échanger les girafes).

Une fois que tout le monde a choisi sa girafe, vous disposez 9 cartes face cachée au centre de la table, toutes les tailles de cou à proximité des cartes, vous êtes prêts à jouer !

C’est parti !

Sur les cartes sont dessinées des fleurs, le nombre de fleurs vous indique la taille du cou que vous devez récupérer :

  • 1 fleur, petit cou
  • 2 fleurs, moyen cou
  • 3 fleurs (ou plus), grand cou

A votre tour de jeu, vous pouvez retourner de 2 à 4 cartes.

  • si vous retournez une seule carte et qu’il y a deux fleurs dessus, vous prenez un moyen cou et c’est au tour du joueur suivant
  • si vous décidez de retourner une deuxième carte et qu’il y a la même fleur que sur la première carte, vous additionnez le nombre de fleurs et prenez le cou qui y correspond
  • si les fleurs de la 1ère carte ne sont pas identiques à celles de la 2ème carte, vous ne prenez rien du tout. Niet, nada, que dalle !

A la lecture des règles j’ai trouvé la dernière partie un peu dure. Je me suis dit que c’était un peu punitif pour le joueur qui prenait des risques. Mais je me suis rendue compte que les marmots se font avoir une fois mais pas deux ! Les marmots sont bien moins gourmands que nous qui en voulons toujours plus et se gavent de clous de girofles cous de girafes.

Dans les cartes, vous trouverez des cartes à fond rouge. Ces cartes sont des “jokers”. Elles remplacent n’importe quelles fleurs et vous permettent ainsi de gagner une longueur de cou.

Mais on en fait quoi des cous ?????

Quand vous décidez d’arrêter de retourner des cartes, vous comptez le nombre de fleurs et vous choisissez la taille de cou qui y est associée (cf plus haut). Une fois que vous avez récupéré votre cou, vous devez remplacer les cartes que vous avez prises en piochant dans le tas de cartes restantes.

Vous devez ensuite déposer délicatement votre cou sur le dos de votre girafe sans rien faire tomber. Si rien ne tombe, formidable, restez tranquille et attendez patiemment votre tour. MAIS si votre girafe s’écroule, que votre tour de jeu arrive et que votre girafe n’est pas reconstruite, vous passez votre tour. Ce qui veut dire que vous ne pourrez pas retourner de cartes.

Et là, je vous entend dire “ah oué !! Wow c’est chaud comme règle !” Ce à quoi je vous réponds que j’ai trouvé ça aussi un peu tendu ! Mais on parle d’un jeu d’équilibre et dans jeu d’équilibre, eh bien il y a E-Q-U-I-L-I-B-R-E. Donc on attend de vous que ça tienne en… équilibre. J’ai à la maison un marmot plutôt maladroit, qui, je pense, devrait vivre plus près du sol vu tout ce qu’il fait tomber. Eh bien, durant nos parties de Zirafa, il n’a JAMAIS fait tomber sa girafe là où je faisais tomber la mienne assez souvent (non il ne tient pas sa maladresse de moi !) Comme quoi le plaisir de battre sa maman peut donner des ailes.

Cette règle a donc toute sa place dans le jeu et est très bien comprise par les marmots. Cependant, quand vous jouez à deux joueurs, votre tour revient vite ce qui fait que la pression monte et ce n’est pas là où vous maîtrisez le mieux vos gestes. Si votre marmot n’est pas à l’aise avec les jeux où il y a de la pression, je vous conseille de ne pas y jouer à deux ou alors d’y ajouter une petite règle comme compter 10 secondes quand son tour arrive pour qu’il ait un peu plus de temps pour reconstruire sa girafe.

C’est moi qui aie la plus grande…

La partie prend fin quand un des joueurs a réussi à positionner 6 cous sur sa girafe ou si une taille de cou est vide. Vous remportez la partie si votre girafe a le cou le plus long.

Et si on est super fort ?

Djeco a pensé à tout et a mis dans le jeu une variante : LE SERPENT ! Tout le monde sait que les girafes ont peur des serpents.

Vous devrez positionner le serpent sur la carte au centre des 9 cartes. Le serpent bloque la carte qui se situe en dessous, vous ne pouvez donc pas la prendre durant votre tour. A la fin de votre tour, vous devez déplacer la carte serpent sur une autre carte pour la bloquer.

Cela ajoute un peu de venin au côté mémoire du jeu.

Avant de partir, allons faire un petit tour dans la savane

Le graphisme de Zirafa est à tomber, il mérite que l’on s’y attarde un peu c’est pourquoi je vous en fais profiter encore un tout petit peu. C’est cadeau.

                                                  

L’avis de Plateau Marmots

Zirafa est un jeu très familial qui vous fera passer de très bons moments ludiques. Il réunit trois mécaniques de jeu connues de tous, le mémory, le stop ou encore et l’équilibre ce qui facilite la prise en main des règles. Il permet de réunir plusieurs générations autour de la table et vous verrez que même si papy tremble un peu, il mettra son cou de girafe tout en haut sans rien faire tomber. Vous manquerez un peu d’air durant vos parties car chaque fois que vous allez ajouter un cou à votre girafe, vous retiendrez votre respiration dans l’espoir de ne pas la voir s’écrouler.

La tension dans le jeu est un peu présente avec la règle de tenue de votre girafe. Cela donne du rythme au jeu là où il aurait été plus lent si cette règle n’existait pas. Si vous jouez à deux, je vous conseille d’ajouter une petite contrainte de temps quand votre tour arrive et que votre girafe est tombée.

Zirafa fait donc partie des jeux coups de cœur par chez nous. On prend plaisir à le ressortir et vos marmots vous épateront avec leur dextérité bien supérieure à la vôtre. Ici les girafes sont totalement adoptées, elles font même des petits tours dans le jardin.

On aime :

  • Le mélange du memory, du stop ou encore ET du jeu d’équilibre
  • la qualité du matériel
  • le graphisme à tomber par terre
  • La mise en avant de ce formidable animal

On aime moins :

  • Le petit coup de pression que tout doit tenir quand c’est notre tour de jeu sinon on passe son tour

Votre marmot aimera si :

  • Il aime les jeux de mémoire
  • Il aime les jeux d’équilibre

Fiche technique

  • Un jeu d’Antoine Rabreau
  • Illustré par Sophie Abenia
  • A partir de 6 ans, pour 2 à 4 girafons
  • Environ 15 minutes
  • Edité chez Djeco

Le trouver

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.