Test – Monstru’yeux

L’abominable et sémillant « Monstruyeux » a encore perdu ses yeux. Ce qui le rend du même coup, moins abominable et beaucoup moins sémillant.

Lancez frénétiquement les dés pour l’aider à retrouver ses globes oculaires, avant que vos adversaires ne le fassent à votre place.

« Montruyeux» est un jeu de dés hystérique et sans temps morts conçu par Sébastien Decad, illustré par Nikao et édité par Le Scorpion Masqué. 2 à 6 petits monstres âgés de 5 ans et plus, pourront aider « Montruyeux » à y voir plus clair.

Un monstre dans la boîte

A l’ouverture de la boîte, c’est « Monstruyeux » en personne qui vous accueille.

Dans le fond de celle-ci, se trouve en effet l’horrible visage du monstre : un cartonnage plutôt solide et bien conçu dans lequel viennent s’insérer 3 gros dés représentant ses yeux.

On trouve aussi 46 cartes « Yeux » illustrant autant de combinaisons de globes oculaires, 10 cartes « Action » pour les règles avancées, et un petit dé rouge.

Dans son style très particulier, l’habillage du jeu est une vraie réussite. Si votre Marmot aime le bizarroide et le crado, il va être comblé. Entre la cire d’oreille qui coule sur les côtés de la boîte, le tatouage « poubelle » et même les petites fesses du monstre au dos des cartes, le matériel regorge de tout un tas de détails rigolos.

Les 3 gros dés « Yeux » sont le cœur du matériel. Impeccablement réalisés, ils donnent immédiatement envie d’être lancés.

Les yeux en face des trous

Au début de chaque manche, une carte est piochée. Elle indique quelle combinaison de dés « Yeux » il faudra reproduire sur le visage du monstre.

Le premier joueur prend les 3 dés. Au signal de départ, il lance l’un d’eux de manière frénétique. Si le résultat du dé correspond à un œil de la combinaison, il peut l’insérer au bon emplacement dans la boîte. Il enchaîne alors avec le dé suivant.

Pendant ce temps, ses adversaires ne restent pas les bras ballants. A tour de rôle, et le plus rapidement possible, ils lancent le petit dé rouge en espérant obtenir un symbole « Main ». Dès qu’un joueur y arrive, il crie « Stop ! » et les dés « Yeux » qui n’ont pas encore été placés dans la boîte sont passés au joueur suivant dans le sens horaire.

La manche continue ainsi jusqu’à ce qu’un joueur place le troisième dé dans la boîte et crie « MonstruYeux ! ». Il gagne la carte qu’il a reproduite, la place devant lui et une nouvelle manche peut débuter.

Le premier joueur à gagner trois cartes « Yeux » remporte la partie.

Entre quat’yeux

Ne cherchez pas dans « Monstruyeux » la moindre richesse stratégique, la moindre finesse dans les rouages ludiques.

Nous sommes ici face à un pur jeu d’ambiance ; un jeu débridé et frénétique. Et dans ce style, « Monstruyeux » se montre drôlement efficace. Les adultes pourront vite s’en lasser. Les Marmots de 5-6 ans, très peu habitués à ce type de jeu, et encore fasciné par cet objet magique qu’est le dé, en redemanderont encore et encore.

Ça tombe bien… La règle propose une variante « Monstruyeuse » qui rend les parties encore plus chaotiques.

Sur le dé rouge, en plus du symbole « Main » se trouve en effet un symbole « ! ». Chaque fois qu’un joueur obtient cette face, il crie « Action ! ».

Le joueur qui lance les dés « Yeux » doit alors s’arrêter sur le champ. Il ne pourra reprendre ses lancers qu’après avoir exécuté l’action indiquée sur la carte « Action » en cours.

A chaque manche, on pioche une nouvelle carte « Action ». Elles obligent à faire le tour de la table, à taper dans la main des autres joueurs, à retirer une de ses chaussettes, et j’en passe…

L’une de ces actions laisse tout de même perplexe : « Toucher son nez avec son pied. »

Vous ne voyez pas le souci ? Alors je vous laisse faire une pause dans la lecture de ce test et essayer tranquillement de reproduire la chose chez vous… Ne vous inquiétez pas, je vous attends ici…

Vous voyez le malaise ?

Une carte à bannir, donc, lors de parties avec adultes arthritiques.

L’avis de Plateau Marmots :

Les jeux d’ambiance (les « Party Games » comme on dit dans le jargon technico-anglico-ludique) destinés aux petits Marmots de 5-6 ans se comptent sur les doigts de la main droite de Django Reinhardt…

« MonstruYeux », sans révolutionner le genre, vient combler ce vide. Il propose un jeu frénétique et délirant où, le hasard faisant bien les choses, petits et grands se retrouvent sur un pied d’égalité.

« Monstruyeux » est un jeu où l’on joue pour jouer, où l’on lance des dés pour le plaisir de lancer des dés, où l’on touche son nez avec son pied pour narguer les plus grands…

« Monstruyeux » est le Champomy du Jeu-Apéro et il se boit sans modération.

On aime :

  • Enfin un jeu d’ambiance pour les Petits Marmots !!!
  • L’esthétique du jeu
  • La qualité des dés et du cartonnage

On aime moins :

  • Un jeu qui finira par lasser les plus grands.
  • Quelques cartes Actions difficile à jouer.

Vos marmots aimeront si :

  • Ils sont fascinés par les dés et par les trucs bizarroïdes et crados.

Où le trouver ?

Fiche du jeu

  • Un jeu de Sébastien Décad
  • Illustré par Nikao
  • Edité par Le Scorpion Masqué
  • Pour 2 à 6 petits Monstres
  • De 6 ans et plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.