Test – Au loup ! (y-es-tuuuuuu ?)

Le loup fait chauffer sa marmite. Récupérez-tous les animaux de la forêt avant qu’il n’arrive, dans un jeu de cartes qui fera travailler votre mémoire ! 

Sorti en 2014 chez Nathan, Au loup ! s’inspire très directement de la comptine « Promenons-nous dans les bois » et propose un jeu de mémoire stratégique qui peut se jouer en compétitif aussi bien qu’en coopératif. 

Le matériel

Les 54 cartes qui composent le jeu sont d’excellente qualité, car elles sont totalement vernies et donc très facilement lavables. C’est toujours appréciable pour jouer sur la table à manger après le goûter à la confiture de quatre heures.  Par ailleurs, les cartes sont agréables à manipuler par des petites mains. Un bémol toutefois sur le design choisi par Nathan pour le dessin des animaux, au look pâte à modeler, aussi froid qu’impersonnel. Sur un thème aussi porteur, on aurait pu espérer un peu de kawai. Autant vous dire que la motivation de sauver les animaux ne viendra hélas pas de leur look, franchement fadasse. 

La règle et la mise en place

La règle de Au loup !, tient en quelques lignes, mais propose quelques subtilités bienvenues. La mise en place prend une petite minute, le temps de séparer les 3 types de cartes (objectifs, animaux et loup) et de disposer les animaux face cachée en 8 lignes de 5 colonnes, façon « mémory ». Sur les 54 cartes du jeu, 40 sont constituées par les animaux à sauver (mais le loup est parmi elles), 6 correspondent à l’avancée du loup (le bon vieux « je mets ma culotte » a été remplacé par un « je fais bouillir la marmite », plus en accord avec la mode « Top Chef ». Le restant des cartes est composé des objectifs à accomplir, c’est à dire les animaux à sauver. 

Déroulement de la partie d’Au loup !

Chaque joueur commence la partie en tirant un objectif au hasard, composé dans la plupart des cas d’une liste de 4 animaux à sauver. 

Il peut ensuite piocher, une à une, autant de cartes qu’il le souhaite parmi les cartes face-cachée. Après chaque tirage, il peut continuer à piocher, sauf s’il tombe sur un animal qu’il a déjà sauvé, ou s’il tombe sur le loup. Dans ce dernier cas, il devra faire progresser la préparation du loup d’un cran, comme dans la comptine. Hormis ces deux cas de figure, le joueur peut décider à tout moment d’arrêter, soit parce qu’il a complété son objectif, soit parce qu’il préfère « banquer » les animaux déjà obtenus. Dans le mode compétitif, le joueur qui aura sauvé le plus d’animaux gagne la partie. En coopératif, il faut aller au bout et sauver tous les animaux avant que le loup ne vienne vous croquer. un mode solo est même inclus, identique au mode coopératif, mais un peu simplifié.  

Petits et Grands Marmots

Accessible dès 4 ans, le jeu est sympathique pour les grands comme les petits, même si on se résoudra assez vite à accepter qu’ils ont meilleure mémoire. On pourra toutefois gagner quelques parties en faisant usage de stratégie (les petits ont tendance à s’arrêter dès qu’ils ont sauvé un animal) pour compenser notre manque de phosphore. 

L’avis de Plateau Marmots

En dépit d’un design général manquant totalement de charisme, Au loup ! se laisse jouer sans déplaisir et étonne même par sa simplicité efficace. Ajoutez à cela plusieurs modes de jeux (compétitif, coop, solo) et la possibilité de chanter une comptine (certes un peu flippante), et vous obtiendrez au final un jeu simple à transporter, facile à sortir et à la solidité à toute épreuve. Clairement une bonne surprise, donc, même s’il est clair que cette variante du mémory ne révolutionne pas trop le genre.   

Intérêt ludique : Plutôt sympa
Intérêt pédagogique : Faible
Notre avis : Un jeu sympa, mais pas loin d’être moche. 

Fiche technique

  • Edité par Nathan
  • Illustré par Béatrice Garel
  • De 1 à 4 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Durée d’une partie : environ 15 minutes
  • Prix indicatif : 15 euros 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *