Test – Ballons

Il est scientifiquement prouvé qu’un ballon de baudruche laissé aux mains d’un très jeune Marmot éclatera inévitablement dans le quart d’heure suivant, générant dans son sillage hurlements et crise de larmes.

Avertissement : Dans « Ballons », ce sont des dizaines de ballons qui vont éclater en quelques minutes. Vous voilà prévenus…

« Ballons » est un jeu d’Haim Shafir, illustré par Olivier Freudenreich et édité par Gigamic. Il se joue de 2 à 5 Marmots âgés de 3 ans et plus.

25 Ballons gonflés à bloc

Le jeu est composé de 50 cartes :

  • 25 cartes « Ballon » de 5 couleurs différentes
  • 25 cartes « Action ».

Une chose saute immédiatement aux yeux (enfin, plutôt aux doigts) : les cartes ont été conçues pour être manipulées par les mains des Marmots les plus jeunes et leur grammage épais résistera à (presque) tout. Hélas le grammage ne se rapporte pas au plumage, et si les illustrations sont simples et fonctionnelles, elles sont esthétiquement anodines.

1001 manières de faire éclater un Ballon

Avant de débuter les festivités, chaque joueur pioche aux hasard 5 cartes « Ballon » et les place en ligne, face visible, devant lui. La pioche de cartes « Action » est placée au centre de la table.

A votre tour, vous piochez une carte « Action » et appliquez son effet. La plupart de ces cartes présente un ballon d’une couleur donnée en train de s’envoler ou d’éclater sous les griffes d’un chat, les épines d’un cactus, la pointe d’un crayon… Un vrai recueil de sadisme ballonesque… Vous perdez alors l’un de vos ballons de la couleur indiquée, et le retournez face cachée. Si vous ne possédez aucun ballon de cette couleur, l’action reste sans effet.

Heureusement, il subsiste un peu de douceur dans le monde sadique de « Ballons » et quelques cartes représentent une maman providentielle qui vient vous tendre un nouveau ballon. Ce type de carte « Action » vous permet de remettre face visible l’un de vos ballons, précédemment perdu. Chacun votre tour, vous piochez ainsi une carte « Action », jusqu’à ce qu’un joueur ait perdu tous ses ballons. Celui qui en a sauvé le plus gagne alors la partie.

De l’intérêt pédagogique d’éclater des Ballons

« L’expérience douloureuse de la perte d’un objet auquel on tient beaucoup est un évènement important dans la vie d’un enfant. »

Ainsi débute mystérieusement le livret de règles de « Ballons ».

Et, effectivement, sous couvert d’un jeu simpliste, on constate très vite que ce paquet de cartes offre une expérience déroutante aux plus jeunes… et par ricochet, à leurs parents.

« Ballons » est en effet basé sur une succession de pertes et d’échecs. Votre Marmot verra sa ligne de ballons éclater aussi vite que dans un stand de tir, un jour de fête foraine. Et il ne pourra rien faire pour l’en empêcher. Certaines cartes viendront heureusement lui redonner un peu d’espoir, mais soyons honnête : sur 25 cartes « Action », seules 5 lui permettront de regagner des ballons.

En tant que parent, il va vous falloir l’accompagner dans cette expérience déroutante, en relativisant la perte de vos propres ballons, en rendant chaque explosion un peu festive et rigolote, en lui faisant toujours garder en tête que la maman viendra peut-être lui redonner un nouveau ballon…

Chaque Marmot réagira différemment aux premières parties de « Ballons » et vous devrez vous adapter pour l’aider à surpasser et accepter son sentiment de perte. « Perte » au sens concret, comme apprendre à perdre une partie. Mais aussi « Perte » au sens plus large et plus abstrait, source principale de ses angoisses enfantines.

Car comme un conte qui, en usant de métaphores, joue le rôle de récit d’apprentissage, « Ballons » prouve qu’un jeu peut avoir la même finalité et la même ambition.

L’avis de Plateau Marmots

Il est difficile d’expliquer par des mots ce qui fait de « Ballons », un très bon jeu pour petits Marmots. Ce n’est pas dans ses mécaniques qu’il faut chercher, le jeu étant d’une simplicité confondante et entièrement basé sur le hasard de la pioche. Si « Ballons » est toujours un succès malgré ses 15 ans d’existence et ses nombreuses rééditions, c’est qu’il propose une vraie expérience de complicité parent/enfant. L’adulte devra y jouer son rôle de tuteur et accompagner son Marmot dans un apprentissage essentiel au jeu de société : apprendre à perdre. Et même si on pourrait croire que les Marmots pourraient rapidement en être dégouté, c’est bien souvent eux qui vous pousseront à ressortir cette petite boîte.

On aime :

  • La simplicité du jeu
  • L’expérience sous-jacente qu’il propose
  • La solidité des cartes

On aime moins :

  • Les illustrations pas forcément très inspirées

Vos Marmots aimeront si :

  • Ils aiment faire éclater les ballons de leur grande sœur.

Le trouver

BALLONS

  • Un jeu d’Haim Shafir
  • Illustré par Olivier Freudenreich
  • Edité par Gigamic
  • De 2 à 5 Marmots
  • A partir de 3 ans

2 pensées sur “Test – Ballons

  • 29 novembre 2020 à 8 h 24 min
    Permalink

    J’y ai joué beaucoup à ce jeu quand mes filles étaient petites c’est exactement pour le côté sous jacent “apprendre à perdre” que je l’avais acheté sans parler du format idéal à transporter et la solidité des cartes, un classique pour petits à mon humble avis…. Bon en revanche quelques années plus tard force est de constater que l’un de mes enfants n’aime absolument pas perdre …Tiens si on y rejouait 🙂 !

    Répondre
  • 5 décembre 2020 à 10 h 18 min
    Permalink

    Une petite adaptation :ne pas remettre les mamans dans la défausse pour le second tour de pioche

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.