Test – Cui-Cui

Oh ! Mais qu’est ce que c’est que cette coquille au pied de l’arbre ? Oh ! Une coquille avec un oisillon dedans. “Maman, on peut le garder steuplé, steuplé, steuplé ! Regarde, il est tout petit, tout fragile, il va mourir si on le laisse là et ça sera ta faute, maman !” (yeux de chat tout ça, je vous passe les détails je suis sûre que vous voyez bien la scène !) Oui les enfants sont parfois très convaincants. “Bon d’accord, on le ramène à la maison mais dès qu’il sait voler, on le remet en liberté !”

Et me voilà repartie à la maison avec un marmot et un oisillon à nourrir. Mais, ça mange quoi, un oisillon ?

Cui-cui est un jeu de Tim Rogasch (Karuba junior, Trotte Quenotte), illustré par Anne Pätzke (Farmini, Attrape Renard), à partir de 3 ans, pour 2 à 4 sauveurs d’oiseau, pour des parties d’environ 10 minutes, édité par Haba.

Qu’est-ce qu’il y a dans ton nid ?

Autant vous dire que j’ai accepté de ramener l’oisillon à la maison mais je voulais qu’on en prenne soin pour de vrai. Alors on lui a fait une petite boîte facile à transporter partout même en voyage. Dans cette boîte on trouve 3 tuiles nourriture en plus des 4 tuiles oisillons, 20 jetons nourriture et 1 dé.

         

Choisis ton oisillon je te dirai ce qui le rend glouton !

Chaque joueur doit choisir l’oisillon qu’il souhaite adopter parmi les 4 tuiles oisillons. Dès que c’est chose faite, regardez quelle couleur de fleur se situe en bas de la tuile. Cette fleur vous indique quelles autres tuiles vous devez récupérer et mettre sous votre oiseau. Par exemple, si la fleur est rouge, récupérez toutes les tuiles avec les fleurs rouges.

Une fois que vous avez tout récupéré, c’est très simple, mettez-les sous l’oiseau dans l’ordre croissant. Pas de panique, le nombre de fleurs sur les tuiles vous indique dans quel ordre les empiler. Disposez les jetons nourriture au centre de la table de façon à ce que tous les joueurs puissent les attraper. Vous êtes prêts à jouer!

Mais au fait, ça  mange quoi un oisillon ?

Les oisillons, mon cher enfant, mangent des vers, des baies, des mouches ou du grain.

      

Avant de lancer le dé, chaque joueur retourne la tuile oisillon pour découvrir ce qu’il doit lui donner à manger. Pour commencer, votre oisillon ne mange que deux choses différentes. Pour le nourrir, lancez le dé. Le dé indique des grains. Tous les joueurs vérifient si leur oisillon mange du grain.

Oui ? Parfait, prenez un jeton grain au centre de la table et déposez-le sur la tuile.

Non ? Tant pis… c’est au tour du joueur suivant de lancer le dé.

Une fois que vous avez rempli une tuile de toute la nourriture dont votre oiseau a besoin, tournez votre tuile. Et là, effet wow garanti, votre oisillon grandit et mange plus. Vous passez à 3 jetons nourriture nécessaires pour continuer.

Le premier joueur qui a retourné toutes les cartes oisillons jusqu’à ce que l’oiseau s’envole remporte la partie.

L’avis de Plateau Marmots

Cui-cui est un jeu où petits et grands vont prendre du plaisir à jouer. Ne serait-ce que grâce au très beau graphisme, qui nous permet de voir grandir notre oisillon jusqu’à ce qu’il prenne son envol. On a vraiment l’impression d’être ses parents ! On est à deux doigts de prendre les jetons avec les dents pour les déposer sur les tuiles nourriture… mais bon, ne nous mentons pas : à 3 ans, ça demande un peu de dextérité, alors on a continué à donner à manger à nos oisillons avec nos doigts (propres évidemment !).

Le hasard permet de ne frustrer personne si on perd à la fin de la partie parce que c’est tout la faute du dé qui est tout pourri et ne nous donne pas la nourriture qu’on attend. Nous n’avons vécu aucune partie où un enfant distance les autres de beaucoup de nourriture car sur certaines faces du dé, vous avez 2 sortes de nourriture, ce qui permet souvent au retardataire de rattraper son retard.

Un équilibre parfait, une mécanique simple de jeu d’association, un graphisme totalement immersif, bref, un incontournable chez nous à partir de 3 ans. Allez, si vous n’avez pas encore Cui-cui entre vos mains, foncez dans votre parc préféré et regardez au pied d’un arbre, il y a peut-être un oisillon qui vous y attend.

On aime

  • ses règles simples
  • l’équilibre du jeu grâce aux faces duo de nourriture
  • l’illustration qui nous montre la croissance de notre oisillon chaque fois qu’on a fini de le nourrir
  • le matériel adapté à des marmots de 3 ans

On aime moins

  • qu’il ne soit pas encore entre vos mains, foncez, on vous a dit!!!

Votre marmot aimera si

  • il aime nourrir les oisillons
  • les jeux d’association

Le trouver

Fiche technique

  • Un jeu de Tim Rogasch
  • Illustré par Anne Pätzke
  • A partir de 3 ans,
  • Pour 2 à 4 sauveurs d’oiseau
  • Environ 10 minutes
  • Edité par Haba

Pour aller plus loin

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.