Test – Karuba Junior

Alors que les intrépides aventuriers quittaient la plage et s’enfonçaient dans la jungle de l’île de Karuba pour partir en quête de trésors, une voile noire apparut alors au large, comme une ombre malfaisante jetée sur la ligne d’horizon. Il allait falloir faire vite : les pirates seraient bientôt là !

Karuba Junior est, comme son nom l’indique, une version light de Karuba, un jeu Haba de placement et de stratégie particulièrement réussi. Contrairement à d’autres jeux toutefois, la version « junior » de Karuba est assez éloignée de la version d’origine, dont elle reprend surtout l’apparence et le principe de création de parcours. On notera également que si Karuba est un jeu compétitif, Karuba Junior est de son côté un jeu totalement coopératif et jouable en solitaire. S’adressant aux marmots de 4 ans (voire moins, car mon fils de 2 ans et demi est littéralement tombé amoureux de ce jeu), il leur permet de se lancer à la chasse au trésor, à condition de ne pas se perdre dans la jungle… et d’arriver avant les pirates.

Le trésor des pirates des lutins

Karuba Junior débute sur une plage déserte et se poursuit dans les méandres d’une jungle touffue dans laquelle se dissimulent trois coffres au trésor. Une équipe de 3 (jeunes !) aventuriers vient de débarquer sur la plage et s’apprête à partir explorer les lieux. Afin de pouvoir se déplacer, chaque joueur doit retourner des tuiles et ainsi créer un chemin qui permet de trouver les trésors. Car dans Karuba junior, tout est affaire de tuiles : les routes, les tigres, les trésors… et aussi les pirates. Ces derniers incarnent en effet le timer du jeu, un peu comme le corbeau du Verger. Il faudra donc miser sur la chance et un petit peu sur la stratégie de placement pour parvenir à s’enfuir avec les 3 trésors.

Cela vous rappelle quelque chose ? C’est fort possible ! Pour ne rien vous cacher, Karuba Junior est assez proche du principe du « Trésor des Lutins », en tout cas plus qu’il ne l’est de Karuba Senior. Mais la grande différence avec le Trésor des Lutins, c’est qu’il ne s’agit pas ici de tracer une route vers un objectif défini, mais de laisser assez de segments de routes « ouverts » pour ne jamais se retrouver coincé. Vous avez déjà joué à Bandido ? Alors vous savez jouer à Karuba Junior.  

Un coffre au trésor bien garni

Karuba Junior propose un matériel simple, mais de toute beauté. Très colorés, le plateau de jeu et les 28 tuiles donnent immédiatement envie de partir explorer. Quant au bateau des pirates, il est tout simplement magnifique ! La boîte contient également 3 figurines représentant les aventuriers, mais à la manière du trésor des Lutins, elles ne sont pas du tout indispensables pour jouer : seule compte la route que l’on va tracer au fur et à mesure des pioches de tuiles.

La règle du jeu est irréprochable, comme (presque) toujours avec Haba. Mais vu la simplicité du principe, il aurait été bien compliqué de se louper sur ce point.

C’est la tuile !

Une partie de Karuba Junior débute donc en mélangeant toutes les tuiles et en les disposant face cachée autour du plateau de jeu. Le bateau pirate est ensuite placé au début de son parcours : ce n’est encore qu’un petit point à l’horizon.

À son tour, chaque joueur retourne une tuile et en applique aussitôt les effets :

  • Si c’est un morceau de route, il le place immédiatement sur l’un des quatre points de départ disponibles sur la plage. C’est le début du parcours qui va lancer les aventuriers dans la chasse au trésor. Les tronçons de route piochés peuvent être des droites, des virages ou des carrefours. Ces derniers sont évidemment les plus intéressants, car ils permettent d’augmenter le nombre de chemins possibles.
  • Si la tuile piochée est un tigre, il est placé dans continuité d’une route et la transforme en cul-de-sac.
  • Si c’est un pirate, le bateau pirate est déplacé sur son parcours d’autant de points indiqués sur la tuile (entre 1 et 3 cases).
  • Si la tuile est un coffre au trésor, il est collecté par les aventuriers, mais transforme de fait la route en cul-de-sac.

L’intérêt du jeu consiste donc à piocher les tuiles « routes » et « trésor » et d’éviter les tuiles « tigre » et surtout « pirate ».

Si les joueurs parviennent à piocher les trois tuiles trésors (et s’ils ont réussi à former des routes qui mènent à chaque trésor), alors la partie est gagnée. En revanche, la défaite sera totale si les pirates atteignent la plage avant que les aventuriers n’aient récolté les 3 trésors, ou si les héros voient tous leurs chemins obstrués (par des tigres notamment). Il faudra alors prendre la fuite les mains vides, sous les quolibets des pirates. .

On joue l’ouverture !

Plus j’y pense et plus Karuba Junior me fait penser à un anti-bandido, le célèbre jeu de cartes de chez Helvetiq. Pour gagner dans Karuba junior, il faut en effet essayer d’avoir en permanence le plus de chemins ouverts, afin de ne pas se retrouver bloqués quand les tigres et les trésors viendront transformer vos avenues en impasses. Les joueurs doivent donc avoir à l’esprit de s’offrir le plus d’espace possible lors de chaque pose de tuile, et de placer les culs-de-sac dans les endroits où ils ne viendront pas ensuite gêner la progression du reste du parcours. Si cela nous semble évident à nous, adultes, c’est un régal de voir un marmot de 3 – 5 ans prendre conscience de ces contraintes, de la même manière qu’il ressent l’urgence de retourner les « bonnes tuiles » lorsque les pirates ne sont plus qu’à quelques encablures de la plage. On frissonne volontiers avec eux !

L’avis de Plateau Marmots

Karuba Junior est donc un jeu très simple d’accès, qui permet de s’initier aux plaisirs du placement de tuiles dès 3 – 4 ans. Coloré et très bien fini, il est très facile à mettre en place et très rapide à jouer : les trésors seront dénichés en moins de 10 minutes.

Reposant pour beaucoup sur l’aléatoire de la pioche de tuiles, il est néanmoins à destiner avant tout aux plus petits, qui vont découvrir avec bonheur la création de tracés. Ils risquent en revanche de trouver le jeu un peu trop simple une fois atteint les 5 ou 6 ans, quand ils seront à la recherche d’un challenge un peu plus solide. Méfiez-vous également si vos marmots sont déjà des férus du Trésor des Lutins, car les deux jeux peuvent sembler proches sur le papier.    

Il n’en demeure pas moins que le plaisir de jeu est bel et bien présent et qu’on se laissera toujours volontiers embarquer pour une nouvelle chasse au trésor avec nos marmots, quel que soit leur âge… ou le nôtre.

Ça fait plaisir

  • Un matériel très coloré et très agréable à utiliser
  • Un concept simple et efficace
  • Mise en place et jeu rapide
  • Un véritable goût de “revenez-y” qui donne envie de continuer à jouer

Ça fait pas plaisir

  • L’aléatoire est assez présent
  • Quelques tuiles supplémentaires auraient été les bienvenues

Fiche technique

Un jeu de Tim Rogasch & Rudiger Dorn
Edité par Haba
Pour 1 à 4 joueurs 
Date de sortie : 2017
A partir de 4 ans, mais accessible un peu avant.

Voir Karuba Junior chez Philibert

Pour aller plus loin… 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.