Test – Escargots… Prêts ? Partez !

– Vite, fonce, ils vont te rattraper, sinon !
– Mais, mais… Je suis bloqué ! Y’a un mur juste devant !
– Et alors ?
– Ben… C’est un mur, quoi. Un obstacle. Une verticalité malvenue !
– Et ?
– Ben… ça bloque.
– Non.
– Non ?
– Non.
– Ah.
– Oui.
– Mais euh…
– Mais rien. Tu es un escargot, les escargots savent grimper aux murs.
– Même dans les jeux ?
– Dans les autres, non. Dans celui-ci, oui.
– Mais c’est super cool !
– Je ne te le fais pas dire. Fonce !

Escargots… Prêts ? Partez ! est un jeu de parcours pour 2 à 4 joueurs à partir de 5 ans. Signé du diabolique, prolifique et un peu magique tandem Wilfried et Marie Fort, il est édité par Haba.

Heavy Metal

Escargots… Prêts ? Partez ! surprend volontiers d’entrée de jeu, puisque ce titre est l’un des rares jeux Haba à être vendus dans une boîte métal (le seul autre spécimen que j’ai ici étant la boîte collector « Le Verger 30 ans »).

Mais il n’est ici pas question de créer quelconque effet de style, mais bel et bien d’exploiter la boîte au coeur du jeu. Car nos amis escargots vont en effet s’amuser à en faire le tour, tout au long d’une course effrénée. Comme vous l’aurez deviné : la boîte est en métal, car les gastéropodes sont aimantés.

Et autant vous prévenir tout de suite : cette ascension n’est pas la seule originalité de ce jeu très malin, tant s’en faut.

Y’a quoi dans la coquille ?

Escargots… Prêts ? Partez !  contient un matériel assez classique pour les jeux de parcours de même type, mais force est de constater que l’ensemble est d’excellente qualité. On retrouve Gabriela Silveira aux illustrations, et ses dessins expressifs font toujours volontiers mouche avec des petits détails particulièrement mignons. C’est joli, coloré, et ça fait envie. 

Outre la boîte, vous trouverez 6 escargots particulièrement trognons, un plateau de jeu à assembler, une douzaine de cartes et deux dés.

L’ensemble en jette, franchement, surtout une fois mis en place. On a immédiatement hâte de faire courir nos escargots tout au long du parcours. Au sujet de ce dernier, la bonne surprise c’est qu’il est recto verso : une face est plus difficile que l’autre. C’est très malin !

Le parcours est parsemé de cases sur lesquelles apparaissent des symboles colorés. Symboles que vous retrouverez sur les dés, bien évidemment. Mais attention : la course va être bien plus stratégique qu’on ne le pense !

Un escargot bien fourbe !

Car s’il s’agit d’un jeu de parcours basé sur des couleurs, n’allez pas une seconde vous imaginer qu’Escargots… Prêts ? Partez ! est un jeu simpliste. Pas mal de jeux de parcours pour petits reposent en effet sur un système assez proche. Vous faites bleu avec un dé, et hop, vous allez jusqu’à la prochaine case bleue. Cette mécanique (que l’on retrouve pour partie ici) fonctionne bien pour les marmots de deux ou trois ans, comme dans My Little circuit (Djeco), mais les enfants de 5 ans ont droit à leur dose de fourberie.

De fait, Escargots… Prêts ? Partez ! est autant un jeu d’optimisation de dés que de bluff, dans la mesure où personne n’est censé savoir quels sont les escargots que vous souhaitez faire gagner. Eh oui ! En début de partie, chaque joueur pioche une carte sur laquelle sont représentés trois escargots. Ce sont ceux qui vous permettront de gagner la partie s’ils atteignent le podium. Il faudra donc veiller à conserver cette carte face cachée, pour que personne ne devine vos intentions.

On retrouve donc l’esprit « Course des tortues » (Oya) ou Minuscule (Bombyx) chez nos escargots, pour lesquels il faudra savoir conserver un profil bas jusqu’au déclenchement du sprint final.

Des déplacements simples et astucieux

À son tour de jeu, le joueur lance donc les deux dés (rigoureusement identiques) et détermine comment il va exploiter les symboles colorés obtenus. En effet, il choisit à sa guise

  • le dé qui détermine quel escargot va avancer
  • le dé qui détermine sa case de destination : la prochaine case du plateau contenant ce symbole

Par exemple, si un joueur obtient le résultat trèfle et étoile, il peut choisir de prendre l’escargot « trèfle » et de l’amener à la prochaine case « étoile », ou de prendre l’escargot « étoile » et de l’amener à la prochaine case trèfle.

Les possibilités stratégiques sont donc très nombreuses, en fonction des escargots que l’on souhaite voir rallier l’arrivée en tête. Car il arrivera fatalement des tours où nous serons dans l’obligation de déplacer un escargot qui ne nous intéresse pas directement. Lequel choisir ? Quel adversaire est le plus dangereux ? Il faudra observer les autres joueurs avec attention pour tenter de deviner les objectifs de chacun et déplacer celui qui nous posera le moins de problèmes par la suite.

Et la fourberie ne s’arrête pas là.

Dégage de ma coquille !

La méchanceté ultime consiste en effet à paralyser un escargot qui était en route vers la victoire. Et c’est très simple en vérité, car le symbole peint sur la coquille de l’escargot remplace provisoirement celui de la case qu’il occupe. Donc si vous obtenez ce symbole au dé, rien ne vous empêche de déposer amicalement un escargot sur le dos du premier. Et contrairement à La course des Tortues, ici l’escargot qui se trouve en dessous ne peut plus se déplacer tant qu’il a un congénère sur le dos. Le voilà donc cloué sur place tant que son encombrant voisin ne bouge pas sa carcasse, ce qui peut durer un moment.

Ce blocage a toutefois ses limites : surtout celle de la verticalité. Impossible en effet de monter sur le dos d’un autre escargot s’il se trouve dans la partie montante ou descendante de la boîte. Newton avait raison, la gravité fait son job. Mais dans ce cas, votre escargot sautera par dessus son adversaire et ira chercher la prochaine case disponible.

Arrivée au finish

Le jeu prend fin dès que 3 escargots ont franchi la ligne d’arrivée. Chacun révèle alors ses cartes objectifs et engrange les points en fonction de la position de ses champions (3, 2 ou 1 points).

Le joueur qui aura cumulé le plus de points sera bien évidemment le grand vainqueur, et il ne lui restera plus qu’à remettre son titre en jeu sur le recto du plateau de jeu, plus difficile, car plus riche en symboles colorés.Chiche ?

On en bave !

En cours de partie, les sensations de jeu sont… géniales ! Que l’on soit un grand ou un petit marmot, on s’éclate vraiment à se creuser le ciboulot pour déplacer nos escargots de la meilleure manière possible. Les parties sont courtes, intenses, et l’aléatoire du lancer de dé est contrebalancé par la possibilité offerte au joueur de l’exploiter de deux manières différentes. À moins de faire un double, évidemment, mais là je ne peux rien faire pour vous si vous avez un karma tout pourri.

Plus sérieusement, on se régale d’un bout à l’autre sur cette course gastéropodesque qui, certes, emprunte volontiers des choses déjà vues sur les jeux de parcours classiques et les jeux à objectifs secrets, mais les agglomère de manière extrêmement tonique.

Montre-moi tes cornes

Le seul petit bémol à apporter, ce serait sur l’âge des joueurs indiqué. À 5 ans, il est parfois encore difficile pour un marmot d’appréhender la notion d’objectif secret. Certains d’entre eux passent l’essentiel de la partie avec la carte à la main en la regardant toutes les trois secondes: vous parlez d’un secret. Pour d’autres, il sera parfois difficile de voir l’intérêt de déplacer un escargot qui n’est pas à eux, quand ils y seront contraints par les dés. 5 ans, c’est un âge où le bluff et la notion de secret sont encore timides dans le jeu de société. Ils prendront peut-être le pli dès la première partie, et parfois il faudra jouer un peu plus.  Au besoin, n’hésitez pas à faire quelques parties avec les cartes dévoilées pour tout le monde, plutôt que face cachée. Ce sera moins intéressant, certes, mais cela leur permettra de découvrir la mécanique de jeu en douceur.

L’avis de Plateau Marmots

Escargots… Prêts ? Partez ! est un jeu excellent. Et notre avis pourrait s’arrêter là, tant il n’y a pas grand-chose d’autre à dire. Reposant sur des principes certes connus, mais judicieusement mixés, Escargots… Prêts ? Partez !  joue la carte de la simplicité efficace, permettant d’agglomérer autour de lui un très large public. Ce jeu de parcours, simple d’apparence, est en fait redoutablement perfide lorsque l’on commence à comprendre que l’on peut bloquer les escargots en leur montant dessus. Et c’est là le véritable enjeu de ce titre à objectifs secrets : savoir optimiser chaque lancer de dé, quitte à délaisser ses propres escargots le temps d’un tour pour venir chagriner ceux du voisin.

Un excellent jeu, donc, impeccablement servi par un matériel aussi élégant qu’efficace. Et jouer sur la boite, franchement, c’est toujours rigolo !

On aime

  • Jouer dans la boîte
  • Le choix du déplacement
  • Bloquer les autres
  • Les objectifs secrets
  • Deux niveaux de difficulté

On aime moins

  • Parfois un peu hard pour certains marmots de 5 ans
  • On rêve déjà d’une suite, avec un parcours plus long, des cartes événements et des bonus à récolter en chemin

Le trouver

Chez Philibert



Soutenez Plateau Marmots ! 

–>  Vous avez apprécié cet article ? Alors rejoignez nous sur Tipeee et manifestez votre soutien ! 1 euro suffit pour nous encourager. 
–> Vous n’avez pas apprécié cet article ? Alors dites le nous, et rejoignez-nous sur Tipee pour qu’on s’améliore ! 1 euro nous donnera sans doute à réfléchir ! 


Fiche Technique

Un jeu de Wilfried et Marie Fort
Illustré par Gabriela Silveira
Edité par Haba
Paru en 2018
Pour 2 à 4 joueurs
A partir de 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.