Test – Pinç’mi Pinç’moi

 « Papa, je peux t’aider à étendre le linge ?…

– Oui, si tu veux. Tiens, prends le seau de pinces à linge et tu me les passe quand je te le dis.
– Ok papa, pas de problème.
– Mais qu’est-ce que tu fais avec toutes les pinces sur ton pull ?
– Ben je joue à pinç’mi, pinç’moi ! »

Pinç’mi, pinç’moi est un jeu de Babayaga (Tombalo, Méchanlou), illustré par Smahane Girardet (Méchanlou, Totem Zen) pour 2 joueurs à partir de 4 ans, édité chez Djeco.

Pinç’mi et pinç’moi sont dans un bateau…

Dans pinç’mi pinç’moi, le but est d’être le premier à remplir les pics de son hérisson avec les pinces à linge de couleur et de ne plus en avoir sur soi, enfin… sur ses vêtements. Oui oui, sur vous. On vous conseille donc de jouer habillés. Notez d’ailleurs que dans le cadre de jeu avec des enfants, on vous conseille d’être TOUJOURS habillés :). Mais si vous avez peur de flinguer votre tailleur Chanel, un simple t-shirt suffira, promis. 

Vous l‘aurez compris, il s’agit bien de hérissons qui ne piquent pas. Vous trouverez dans la boîte un dé de couleur, 2 hérissons imprimés recto verso, 24 pinces à linges de couleur différentes et quelques puces.

La mise en place consiste à choisir l’un des hérissons, puis à mettre l’ensemble des pinces à linge entre les deux joueurs. 

 …et qui voulaient qu’on les caresse resse resse

Sur chaque hérisson, vous trouverez des traits de couleur indiquant la disposition des pinces à linge que vous pouvez lui mettre sur le dos. 

Lorsque c’est votre tour de jeu, vous devez lancer le dé et prendre la pince à linge qui correspond à la couleur indiquée par le dé. Une fois la pince à linge attrapée, vous avez plusieurs options :

  •  il vous reste une place libre de cette couleur sur votre hérisson, vous pouvez alors y mettre la pince à linge 
  •  il ne reste pas de place libre de cette couleur sur votre hérisson, vous devez donc accrocher la pince à linge sur vous. Libre à vous de choisir l’emplacement de la pince à linge !

Comme je vous l’ai dit plus haut, le dé indique des couleurs mais il indique aussi… (attention, le suspense est au zénith) … il indique également un hérisson blanc et un hérisson noir.

Petit point blanc, il attend, petit point noir, hérisson au revoir

Si vous tombez sur le hérisson blanc, vous pouvez prendre une pince de la couleur de votre choix sur le hérisson adverse ou sur les vêtements de votre adversaire ; soit pour compléter les pics de votre hérisson, soit pour la remettre dans la réserve.

Si vous tombez sur le hérisson noir, vous devez retirer une pince de votre hérisson ou de vos vêtements et la remettre dans la réserve.

Le premier joueur qui complète les pics de son hérisson ET qui n’a plus de pinces à linge sur ses vêtements gagne la partie.

L’avis de plateau marmots

Ououououououououou ! Je me suis éclatée à mettre des pinces à linge partout sur mes vêtements. Non mais franchement, qui n’a jamais fait ça quand il était petit (ou grand ?) Sauf que cette fois on est O-B-L-I-G-É de le faire et même que l’on peut faire preuve d’imagination – de beaucoup d’imagination ! Il est écrit « vêtements » dans la règle mais si une envie folle vous prend de vous en mettre dans les cheveux, sur votre nez, sur vos lunettes, sur vos oreilles ou tout autre partie du corps que l’on ne peut citer ici, c’est vous qui voyez !!! Et ça franchement, c’est la bonne ambiance garantie autour de ce jeu avec votre marmot, qui s’amusera tout autant à mettre les pinces à linge sur son hérisson pour gagner qu’à se mettre des pinces à linge partout sur lui.

Je trouve que c’est chouette et malin d’avoir trouvé une alternative aux pinces à linge qu’on pioche et dont on n’a pas besoin : hop on les accroche sur soi. Mais les autres peuvent se servir sur nous s’ils tombent sur le hérisson blanc. Du coup on fait d’un jeu un peu « perso » un jeu quelque peu coopératif ! Et ça j’adore, parce que ça met de l’interaction entre les joueurs. J’ai vraiment passé de bons moments avec mon marmots et ce p’tit jeu qui au départ ne m’avait pas tenté plus que ça. Seul bémol : je trouve que ça manque de hérissons ! On ne peut jouer qu’à deux, c’est dommage. 

Si votre enfant connaît bien ses couleurs et qu’il maîtrise l’accrochage de pinces à linge, vous pouvez le tenter un peu avant 4 ans !

On aime

  • la règle très simple de ce jeu que les enfants s’approprient très vite : ils peuvent rapidement jouer entre eux dès 4 ans
  • la règle du hérisson blanc et noir qui donne un peu de mouvement au jeu
  • la taille du dé, parfaite pour les mains de nos marmots
  • se mettre des pinces à linge partout…mais comme toujours on finit par en enlever parce que sur les oreilles ça pince super fort !!

On aime moins

  • qu’il n’y ait que 2 hérissons recto/verso. On fait rapidement le tour du jeu (mais on peut sûrement s’en fabriquer plein d’autres si on est un peu bricoleur)
  • que les noms de l’auteur et de l’illustrateur soit écrits en si petit
  • avoir des puces dans la maison

Le trouver

Chez Philibert

Fiche technique

Un jeu de Babayaga
Illustré par Smahane Girardet
Edité chez Djeco
A partir de 4 ans

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.