Test – Vite à l’étable !

La nuit commence à tomber et l’heure est venue de rentrer les animaux dans l’étable ! A tour de rôle, chaque joueur lance le dé. Si la priorité est évidemment de rentrer les vôtres en premier, pourquoi, si l’occasion vous est donnée, ne pas ouvrir les étables adverses ? De la fourberie et des retournements de situation qui affûteront la mémoire de vos enfants… et vous feront douter de la vôtre !

Vite, à l’étable ! est un jeu de chance et de mémoire pour petit marmot de 3 – 4 ans. Il est signé Tim Rogasch (Karuba Junior) et est édité par Haba. 

Des cochons, ânes, moutons… à l’étable ?!

Le matériel de vite à l’étable va à l’essentiel et sert parfaitement le propos du jeu. 20 tuiles, un dé ; rien de plus et c’est très bien. Les règles sont simples : un dé à lancer, des tuiles à tourner : c’est compris dans l’instant par tous les enfants, et cela dès 3 ans. Les illustrations sont très mignonnes, les tuiles de bonne qualité résisteront aux nombreuses parties.
On regrettera seulement l’obligation de coller soi-même les autocollants sur le dé. Pas toujours évident de les centrer, on sait qu’avec le temps ils se décollent et se salissent.

Tout bon fermier se couche avec ses poules

Le principe du jeu est simplissime, et consiste avant tout à lancer le dé à son tour de jeu. Chaque face du dé est consacré à l’un des animaux de la ferme, la sixième est un joker en forme d’étable. Chaque joueur possède cinq tuiles : d’un côté la couleur de son étable, de l’autre les cinq animaux – les mêmes pour tous. Dans l’ordre qu’il souhaite, il aligne les animaux devant lui. Ensuite on lance le dé. Si le résultat est un animal qui n’est pas rentré à l’étable c’est l’occasion, hop, on retourne sa tuile. Sinon, on va en profiter pour faire sortir cet animal de l’étable d’un autre joueur, en essayant de se souvenir où il peut bien se cacher parmi les tuiles déjà retournées. Si le résultat est l’étable, alors il choisit de rentrer un de ses animaux ou de libérer un animal des étables adverses.
Le premier joueur qui aura rentré tous ses animaux (et donc retourné toutes ses tuiles) remporte la partie.

Tant de fumiers à l’étable !!!

Le jeu n’ayant que cinq animaux et leur désignation se faisant au dé, l’enfant réalise rapidement l’importance de se souvenir de l’emplacement des animaux adverses s’il veut gagner. La réussite d’avoir retourné la bonne tuile lui donne un intense sentiment de fierté car il comprend naturellement qu’il retarde ses adversaires. Il s’ensuit les prémices d’un jeu stratégique puisque l’enfant comprend qu’il est peu intéressant de s’en prendre aux retardataires. En découle, même à trois ans la tentation discrète d’inverser ses tuiles pour embrouiller ses adversaires.

L’avis de Plateau Marmots

Un superbe jeu, véritablement étonnant. Dès trois ans, les enfants jouent en toute autonomie et sur un pied d’égalité contre leurs parents. Des règles simples, un visuel sympa, des parties pleines d’entrain font de ce grand jeu à tout petit prix un titre digne de toute ludothèque.

Bref, dans la série “petit mais costaud”, Vite à l’étable se pose-là, tant par son accessibilité que par sa fourberie. 

On aime

  • Mécaniques simples
  • Assimilation rapide
  • Autonomie de l’enfant
  • Duels parents/enfants
  • Bonne ambiance

On aime moins

  • Le dé et ses autocollants, comme d’hab’

Le trouver


Chez Philibert


Soutenez Plateau Marmots ! 

–>  Vous avez apprécié cet article ? Alors rejoignez nous sur Tipeee et manifestez votre soutien ! 1 euro suffit pour nous encourager. 
–> Vous n’avez pas apprécié cet article ? Alors dites le nous, et rejoignez-nous sur Tipee pour qu’on s’améliore ! 1 euro nous donnera sans doute à réfléchir ! 


 

Fiche technique :

Auteur : Tim Rogasch
Illustrateur : Olivier Freudenreich
Éditeur : Haba
Pour 2 à 4 joueurs
À partir de 4 ans
Durée d’une partie : environ 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.