Hubywoky : des monstres en pleine forme !

En février dernier, j’étais dans un train en route pour Cannes, et je rédigeais tranquillement mon test d’Hubywoky (tout en me débattant avec l’appli). J’avais hâte de rencontrer les auteurs d’un projet aussi diabolique, qui me semblait paré pour devenir la première phase d’un plan destiné à asservir l’humanité.

Vous trouvez que j’exagère ? Sans doute. Mais avouez aussi que le fait de cumuler des petits monstres colorés, des cartes à collectionner, des coefficients de rareté et une application mobile avait de quoi faire frémir tout parent possesseur d’un porte-monnaie.

En dépit de mes craintes, Hubywoky s’était avéré être un jeu aussi malin que plaisant, qui a su vaincre nos réticences pour venir se frayer un chemin jusqu’à notre best of de Nawel. C’est dire !

Puisque l’équipe était pleine de projets au moment du lancement de son jeu, nous avons eu envie de refaire un point sur Hubywoky, quelques mois plus tard…

(Si vous ne connaissez pas encore ce jeu démoniaque, nous ne pouvons que vous inviter à lire notre prodigieux test, juste ici).

Des monstres plein les étals !

La première bonne nouvelle, c’est qu’Hubywoky se porte bien, voire très bien. Le jeu a trouvé son public et les monstres déferlent volontiers sur les tables basses. Je prends le temps de signaler ce point, car un jeu français qui vient s’installer dans la cour des Pokémons, c’est quand même assez rare pour être signalé… et salué.

Hubywoky a su convaincre les enseignes Fnac et Jouéclub. Ce dernier, particulièrement séduit, a fait d’Hubywoky l’un des fers de lance de son catalogue de Noël. A ce titre, le jeu a bénéficié d’une campagne pub afin de le faire connaître du grand public, excusez du peu.

Les petits monstres ont donc su marquer leur territoire et gagner le respect (et le coeur) des joueurs, et on ne peut que féliciter les ptis lyonnais d’Hubvious d’avoir cru en leur projet. C’est fun et ça marche.

Une appli 2.0

J’avais bien galéré avec l’appli au lancement du jeu (et j’avais donné des sueurs froides aux auteurs, ce qui était assez rigolo), mais l’essuyage des plâtres est bel et bien fini et l’application fonctionne à merveille. L’environnement s’est étoffé, de même que l’univers du jeu.

Au fil des mises à jour, l’application s’est surtout enrichie d’un tutoriel particulièrement efficace, qui permet de se lancer dans ses premières parties sans même avoir à lire la règle du jeu ! Aussitôt déballé, aussitôt joué, nous on dit oui.

Salons et festivals

Depuis Cannes, Hubywoky a également su se montrer dans les différents salons où il est sorti, notamment à Kidexpo à Paris, mais surtout à Essen. C’était pour Hubvious l’occasion de présenter le jeu à un public International, et l’accueil a été tout à fait favorable de la part des joueurs venus des quatre coins du globe.

Par ailleurs, le dimanche 7 octobre a eu lieu la première manche du championnat de France Hubywoky au salon Octogônes à Lyon. Ce championnat a pour but de qualifier un certain nombre de joueurs à travers plusieurs étapes. Tous les qualifiés se retrouveront lors d’une grande finale le 4 & 5 Mai à la GeekTouch à Lyon.

– Octogones (Lyon) Oct. 2018 qualif.
– Kidexpo (Paris) Nov. 2018 qualif.
– FIJ (Cannes) Fev.2019 qualif.
– Geek Touch (Lyon) Mai 2019 Finale

La suite ?

Et dans la série “confidences à ne surtout pas répéter”, sachez que l’univers d’Hubywoky est actuellement en cours d’exploration par ses auteurs Cédric Sanchez et Mathieu Pérreard. Les sympathiques Lyonnais (ils sont envoyés par le diable, vous ne m’enlèverez pas cette idée de la tête) ont pas mal de projets en tête, parmi lesquels un mystérieux jeu de plateau, préquelle d’Hubywoky, qui serait destiné aux marmots de 5 ans. L’endoctrinement commencera donc encore plus tôt !

Des monstres en pleine forme

Blague à part, on ne peut que se réjouir qu’un jeu de stratégie pour enfants  “Made in Gone City” vienne peu à peu imposer sa griffe face aux géants ultramarkétés. Le jeu est original, bon, joli,  varié, et permet en outre d’assouvir sa fièvre collectionnite. On a donc hâte de voir ce que les fourbes Lyonnais ont dans leur sac pour la suite de l’aventure.

De notre côté, nous ne pouvons que vous conseiller de vous intéresser de très près à ce jeu pour les fêtes de Nawel. Pour 18 euros, vous avez le début d’une grande aventure, et vous pouvez jouer à deux dès l’ouverture de la boîte de base. Imparable.

En savoir plus

–> Lire notre Test d’Hubywoky
–> Le trouver chez Jouéclub 

Le petit plus qui fait plaisir…

On lance un petit concours sur notre page Facebook pour faire gagner le jeu, du 21 au 28/11/2018.


Soutenez Plateau Marmots ! 

–>  Vous avez apprécié cet article ? Alors rejoignez nous sur Tipeee et manifestez votre soutien ! 1 euro suffit pour nous encourager. 
–> Vous n’avez pas apprécié cet article ? Alors dites le nous, et rejoignez-nous sur Tipee pour qu’on s’améliore ! 1 euro nous donnera sans doute à réfléchir ! 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.