Test – Swip’Sheep

Quand on vit un peu reculé dans les montagnes, en Juin on assiste à un ballet de cyclistes qu’on a envie d’étrangler camions chargés d’animaux qui vont aller en pâturage tout l’été.  C’est plutôt chouette quand on a des insomnies, rien de plus lassant que de compter un troupeau de mouton. Parce que quand les camions arrivent, ils en déchargent bien entre 200 et 500. Autant vous dire que je me suis toujours endormie avant d’avoir fini de les compter. Mais dans la nuit, il y a des chiens (des patous) qui veillent sur le troupeau pour éviter l’attaque du loup. Si vous n’avez pas de chien au milieu de votre troupeau, vous risquez d’avoir des sueurs froides. Votre objectif est de garder votre patou, vos moutons et de renvoyer le loup chez lui. Prêts à nous montrer vos talents de berger ?

Swip’sheep est un jeu de Yann Dupont (Savana, Squelettos), illustré par Elise Gravel (si vous ne la connaissait pas, je vous invite à aller jeter un oeil par ici), à partir de 5 ans, pour 3 à 5 joueurs, pour des parties de 10 minutes, édité chez Djeco.

1,2,3 soleil… ben non on a dit qu’on jouait à saute-mouton !

Dans Swip’sheep votre objectif va être de récupérer le plus de moutons. Mais croyez pas que ça va être facile, des loups rôdent près de vos troupeaux, prêts à croquer un ou deux moutons et votre patou n’est pas toujours dans les parages.

 

Tu nous fais visiter ta bergerie ?

Un matériel très simple car Swip’sheep fait partie des petites boîtes dont Djeco a le secret. Des cartes et pis c’est tout ! Vous trouverez donc 32 cartes réparties en : 22 cartes avec 1, 2 ou 3 moutons, 6 loups et 4 chiens de garde.

 

Il pleut, il pleut bêêêêrrrrgèèèèrrreeeeee, rentre tes blancs moutooonnsssss…

Avant de rentrer vos blancs moutons, vous allez devoir les regrouper. Pour cela, vous distribuez 3 cartes à chaque joueur. Vous en gardez une puis en donnez une à votre voisin de gauche et une à votre voisin de droite qui fait la même chose. Vous avez donc 3 cartes en main mais 1 seule que vous aurez choisit de garder.

Le 1er joueur dit “Y a-t-il des loups ce soirs ?” Tous les joueurs ayant une ou plusieurs cartes loup dans son jeu les pose devant lui face visible. Puis en commençant par le 1er joueur (et ensuite dans le sens des aiguilles d’une montre), tous les joueurs ayant déposé un loup devant eux vont pouvoir attaquer les troupeaux adverses. Vous allez donc choisir quel joueur vous allez attaquer avec votre carte loup. Vous attaquez autant de joueurs que vous posez de cartes loup devant vous.

*Si le joueur attaqué a une carte chien dans son jeu, votre attaque est ratée. Le loup est retiré du jeu et le joueur qui a une carte chien peut attaquer le troupeau du joueur qui vient de l’attaquer.

*Si le joueur que vous attaquez n’a pas de carte chien en main, vous lui prenez une carte de sa main et l’ajoutez à la votre.

Attaquer le troupeau veut dire que vous allez piocher une carte dans le jeu de la personne attaquée et l’ajouter à votre main.

Lorsque toutes les attaques de loup ont été effectuées, tous les joueurs révèlent les cartes qu’il leur restent en main. Vous mettez de côté vos moutons, et constituez ainsi votre troupeau.

Toutes les cartes chiens et loups sont re-mélangées au paquet de cartes que vous n’aviez  pas distribué. Vous distribuez 3 nouvelles cartes à chaque joueur et commencez une nouvelle manche.

Le nombre de manche est en fonction du nombre de joueurs. Si vous êtes 3 joueurs vous ferez 4 manches, à 5 joueurs 2.

Le joueur qui aura le plus de moutons à côté de lui sera déclaré berger de l’année.

 

L’avis de Plateau Marmots

Swip’sheep fait partie de cette chouette gamme de petites boîtes dont Djeco a le secret. Un jeu de cartes aux règles simples que l’on peut emporter partout, en vacances, chez papy, en salle d’attente, bref où vous voulez ; et les illustrations d’Elise Gravel sont vraiment très sympathiques.

Quand on m’a  parlé d’un jeu de cartes avec des moutons et des loups je me suis pas dit “cooool je vais trop m’éclater”.  Et bien je vais pas vous mentir je me suis amusée. Déjà parce que vous expliquez la règle aux marmots en moins de 2 minutes et que c’est un jeu hyper rapide, du coup vous le sortez volontiers quand vous avez peu de temps mais envie de jouer. Et puis je ne sais pas pourquoi mais j’adore ce moment où on se sent fort et qu’on se dit qu’on va piquer les moutons d’un autre joueur mais qu’il vous sort sa carte chien et que votre attaque se retourne contre vous. L’arroseur arrosé comme on dit.

Petit point que je trouve cependant dommage, c’est de ne pas trouver une règle pour jouer à 2. Mais rien ne vous empêche de jouer avec un ami imaginaire…

 

On aime :

  • le graphisme
  • la taille de la boîte qu’on peut emmener partout
  • les règles simples qui permettent aux marmots de jouer aussi entre eux

On aime moins :

  • ne pas trouver une règle pour 2 joueurs

Fiche technique

Un jeu de Yann Dupont
Illustré par Elise Gravel
A partir de 5 ans
Pour 3 à 5 joueurs
Pour des parties de 10 minutes
Edité chez Djeco

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.