Test – Bye Bye Mr Fox !

Un trio de poules tente de couver ses œufs en paix, mais un renard par l’omelette alléché rôde dans les parages. Nos poulettes parviendront-elles à couver chacun 3 œufs avant que la girouette ait fini de tourner ?

Mr Fox est un jeu de Wilfried et Marie Fort, illustré par Gaëlle Picard. Il est jouable de 1 à 4 joueurs, à partir de 5 ans.

Comme un lien de parenté ?

Mr Fox, ne vous rappelle rien ? Vraiment ? Auteurs, illustratrice, éditeur… Ils étaient tous sur la scène du Festival international des jeux de Cannes en 2019, pour recevoir l’As d’or du meilleur jeu enfants. Ah, ça vous revient ! Mr Wolf ! Des fleurs, des animaux à ranger dans leurs maisons… et un loup qui rôde. Le sympathique Mr Wolf avait alors su marquer le jury de par son accessibilité et son côté triturage de méninges, aussi bien en coop qu’en solo.

Mr Fox est un cousin très direct de Mr Wolf. C’est lui aussi un jeu coop’ jouable en solo, sur un thème assez similaire : accomplir un objectif avant qu’une bestiole énervée ne vienne semer la panique.

Des poules, des œufs, un renard

Dans Mr Fox, le but du jeu consiste à s’assurer que chacune des trois poules couve 3 œufs. Oui, mais voilà, Mr Fox aimerait beaucoup en prendre quelques uns, lui aussi. A nous de savoir comment les sauver, en faisant usage d’un peu de tactique et de chance.

Pour commencer, extasions-nous une nouvelle fois devant les pinceaux de Gaëlle Picard (avec un oooooh admiratif, oui). C’est clair : c’est choupi et ça donne envie ! Et il faut dire que, d’une manière générale, le plateau de Mr Fox est véritablement de toute beauté, avec une originalité intéressante : le côté hasard est géré par une grande flèche qui tourne et qui occupe une bonne partie du plateau. Et puis comme vous le savez, on a toujours un petit faible pour les jeux qui permettent de jouer directement dans la boîte, ce qui est totalement le cas ici. 

Cette boîte, justement, représente la cour de la ferme et son poulailler, avec des emplacements pour les poules, les œufs, mais aussi pour le renard, qui va surgir ici ou là, et parfois dans plusieurs endroits à la fois.  

Outre le joli plateau, le jeu se compose de jetons (qui représentent eux aussi tout ce joli monde) et de trois pions en bois à l’effigie des poules, que l’on place au-dessus des nids. Le reste de la mise en place est assez rapide : on place des jetons œufs face visible dans le poulailler, et on laisse tous les autres face cachée. On désigne un premier joueur, et c’est parti !  

Simple et efficace

Le tour de jeu est d’une simplicité marmottesque : on pioche un jeton girouette, on applique son effet, et on tourne la roue. Ça va vite, et personne n’a le temps de s’ennuyer.

La pioche du jeton peut produire plusieurs effets :

Si vous piochez un œuf, vous pouvez le mettre où bon vous semble dans le poulailler. Si le poulailler est plein, vous devrez défausser l’œuf dans la petite trappe du plateau de jeu. Il sera perdu pour le reste de la partie, snif.

Si vous piochez une poule, vous pouvez la placer sur un emplacement poule, ou sur un emplacement Mr Fox. Vous pouvez en toute liberté défausser un jeton déjà en place pour y mettre votre poule : cela vous permettra d’augmenter vos chances de récupérer des œufs.

Et si vous tombez sur un jeton Mr Fox, c’est un peu la même chose, sauf que vous devez obligatoirement vous installer sur une poule. Impossible de ruser et de remplacer Mr Fox par lui-même. Et plus vous avez de Mr Fox en jeu, et plus il sera difficile de récupérer les œufs.  

Une fois le jeton en place, tournez la roue…

Le million, le million !

Lorsqu’elle s’arrête sur une case, la flèche désigne soit une poule, soit Mr Fox. On regarde alors la case en vis-à-vis (la queue de la flèche, donc) pour savoir si un œuf est présent. Si oui, il est remis au personnage correspondant. Sinon, rien ne se passe.

Si un œuf est remis à une poule, le jeton œuf est sorti du poulailler pour être placé dans le nid de la poule correspondante (blanche, marron ou noire). Rappelons que chaque poule doit couver trois œufs pour que les joueurs gagnent la partie.

Si la flèche désigne Mr Fox et qu’un œuf est présent en vis-à-vis, l’œuf est alors mis dans la fente de la boîte : perdu pour le reste de la partie.

C’est ensuite au tour du joueur suivant. Et le jeu n’est pas plus compliqué que cela. La partie s’arrête dès que les 3 poules ont chacune 3 oeufs. Si les joueurs tombent à court de jetons alors que les nids ne sont pas encore remplis, alors la partie sera perdue, avec les veaux, les vaches, les cochons et les couvées.

Un oeuf pour la poule blanche !

Caquète du Graal

Décrit comme cela, le jeu semble très simple. Mais il demande néanmoins aux marmots de déployer leurs premières subtilités de placement.

Tout tient dans la présence des poules et du renard. Lorsque vous piochez un œuf, en effet, il faut le placer dans le poulailler. Mais il faut que les marmots arrivent à comprendre (si possible par eux-mêmes, que leurs chances de victoire ne seront pas les mêmes en fonction de l’endroit choisi. S’ils placent l’oeuf en vis-à-vis d’un jeton Mr Fox, c’est clairement l’exposer au danger. De même qu’il est inutile de placer l’œuf en vis-à-vis d’une poule qui a déjà ses 3 œufs, il serait perdu.

Mais ce n’est pas tout. Lorsque vous placez un jeton poule ou un jeton Mr fox, vous devez également gérer votre avancée. Si vous avez rempli le nid de la poule blanche, mais que celui de la poule marron est vide, il est évident qu’un jeton poule marron devra être placé sur celui d’une poule blanche, afin d’augmenter sensiblement vos chances de pouvoir attribuer un oeuf à la poule qui en a vraiment besoin.

C’est donc le moment des premières stratégies, quand on réalise après quelques défaites qu’il est utile d’équilibrer le remplissage du nid entre les trois poules, pour ne pas se retrouver coincés avec des poules sous-représentées et donc avec moins de chances de pouvoir leur attribuer des œufs.

De ce point de vue, Bye Bye Mr Fox évoque une suite logique du bon vieux verger, avec la nécessité d’optimiser et d’équilibrer la collecte d’objets afin de conserver le maximum d’options ouvertes le plus longtemps possible. C’est simple, intuitif, et les marmots y répondent fort bien.

Simple comme un œuf mayo

Mais le revers de la médaille n’est hélas pas bien loin. La très grande simplicité du jeu est rapidement frustrante pour des marmots qui se mangent du jeu coop’ similaire depuis quelques années. Et les petits ajustements de difficulté proposés par la règle restent hélas beaucoup trop limités pour créer véritablement du challenge. Ici, toute tentative d’optimisation est de toute manière tributaire du hasard d’un lancer de roue. Donc oui on peut maximiser ses chances, mais si le tirage de jetons est capricieux ou au contraire trop clément, il n’y aura hélas rien de bien inoubliable après quelques parties. La simplicité de Bye Bye Mr Fox aurait pu être un atout, mais cela devient rapidement une limite quand on voit que finalement le jeu est paradoxalement plus répétitif que Mr Wolf (qui misait de son côté sur la mémoire) davantage que sur le hasard.  

L’avis de Plateau Marmots

Particulièrement choupi et exploitant de manière intelligente le concept de « la flèche qu’on fait tourner », Mr Fox a tout pour séduire. Mais le jeu manque un peu de profondeur pour convaincre durablement des enfants de 5 ans, qui sont déjà en âge de vivre des aventures plus conséquentes. Distrayant le temps de quelques parties, Mr Fox se laisse hélas doucement oublier, et l’on doit vite s’employer à lui trouver des variantes afin de prolonger – un peu artificiellement – sa durée de vie. C’est un peu dommage au vu de la qualité du matériel. On espère toutefois que les auteurs reviendront avec un jeu de cette jolie collection naissante, si possible plus ambitieux. Peut-être que la production récente des auteurs, toujours plus ingénieuse et galvanisante, nous incite à trop attendre d’un jeu qui a pour lui l’intérêt de l’épure et de la simplicité. C’est un point à ne pas écarter. Mais quoi qu’il en soit, nous restons un peu sur notre faim, hélas. Bye Bye mr Fox se laisse volontiers jouer quelque partie avec grand plaisir, mais il est rarement redemandé ensuite. Dommage. 

On aime

  • C’est joli
  • Premiers réflexes de placement
  • Tourner la roue, toujours sympa pour des marmots

On aime moins

  • Manque un peu de profondeur à 5 – 6 ans

Fiche technique

Un jeu de Marie et Wilfried Fort
Illustré par Gaelle Picard
Edité par Blue Orange
A partir de 5 ans. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.