Test – Hérissons tourbillons

Au cœur de la forêt, des hérissons facétieux s’amusent à se déguiser en se roulant dans les feuilles colorées… Qui sera le premier à obtenir toutes les feuilles de sa couleur ?

Hérisson Tourbillon est un jeu de Felix Beukemann, illustré par Anna-Lena Kühler. On y joue de 2 à 4 joueurs, à partir de 3 ans.

Une gamme particulièrement bienvenue

En préambule, on pourra féliciter Haba une fois encore pour cette exploration de jeux dédiés aux enfants de 3 ans. C’est-à-dire avec des règles forcément très simples, mais aussi avec un matériel « de grands », c’est-à-dire sans nécessairement proposer des pions gigantesques et le sempiternel passage obligé vers le jeu libre. On s’était régalés avec la magie de Froggie et de ses nénuphars en 3D, et nous sommes très heureux de voir qu’HABA poursuit ses efforts dans cette tranche d’âge. C’est un créneau encore largement sous-exploité dans le jeu de société, et il nous semble particulièrement intéressant.

Des hérissons magnifiques,

Le jeu se compose de 4 hérissons en 3D, particulièrement réussis. Ils sont différenciés par la couleur de quelques éléments sur leur dos, mais surtout par celle de leurs lunettes. Si tout cela est fort joli, nous avons rapidement mis un point de colle sur les lunettes pour les fixer définitivement, car les enfants n’avaient de cesse de les mettre et de les enlever, et les pliures ne sont pas éternelles, loin de là.

Le jeu se compose également d’un sac à en toile qui contient des jetons en forme de feuilles bicolores. Chaque feuille, en effet, présente deux couleurs différentes à ses extrémités, et ce sont elles qui vont incarner la mécanique de jeu.

Un dé à 6 faces complète le matériel. L’ensemble est encore une fois très choupi, clairement dans la moyenne haute des productions Haba. Dès qu’ils sont montés (et collés, quand même), les marmots adorent les hérissons et jouent d’emblée avec. Bravo.

Une mécanique sympathique et efficace

Le tour de jeu, évidemment fort simple, débute avec un lancer de dé, qui permet de piocher une ou deux feuilles dans le sac. Si l’une des couleurs de chaque feuille piochée correspond à votre hérisson, vous pouvez alors l’insérer dans son dos, votre couleur vers le haut. Sinon vous pouvez l’attribuer à n’importe lequel des deux hérissons concernés par les couleurs de la feuille. On notera d’ailleurs qu’il y a toujours 4 hérissons en jeu, même si vous jouez à 2 ou 3 joueurs.

Le truc important à retenir, c’est que chaque hérisson n’ait que des feuilles de sa couleur plantées dans son dos… et que vous vous souveniez de la couleur cachée en dessous. Pourquoi ? On y arrive.  

Blowin in the wind

Lorsqu’un joueur obtient la face « coup de vent » avec le dé, il ne pioche pas de feuille dans le sac, mais sur le dos d’un autre hérisson de son choix. S’il se souvient de la couleur cachée de chaque feuille, il pourra ainsi peut-être récupérer une feuille de sa couleur. Le joueur prend donc une feuille dans le dos d’un autre hérisson et découvre la couleur cachée. Si c’est la sienne, il peut récupérer la feuille. Sinon il devra l’attribuer à l’autre hérisson concerné.

Le premier joueur qui complète son hérisson avec 7 feuilles remporte la partie.

Un jeu de mémoire plein d’astuce

On l’aura compris, Hérissons Tourbillons est un mix de hasard et de mémoire, puisqu’il faut associer chance au dé et chance de la pioche à la souvenance de la position des couleurs cachées. C’est malin et fort joli, et ça se joue avec enthousiasme entre 3 et 6 ans. Il y a également un soupçon de stratégie puisque chaque feuille qui nous est inutile est donnée à un adversaire, et qu’il faut savoir équilibrer les dons pour ne pas précipiter un adversaire vers la victoire. C’est de la gestion simple « niveau verger », mais ça montre l’importance de l’équilibre des forces en présence.

Les enfants adorent manipuler les hérissons et les règles sont très rapidement assimilées. Ça se joue très bien, et c’est fun.

Des susceptibilités à prendre en compte

Pour autant, le jeu ne fonctionnera peut-être pas avec tous les enfants sur les premières parties. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas forcément évident de voir que l’on vient déplumer VOTRE hérisson pour nourrir celui d’un adversaire, chose plus ou moins bien acceptée à 3 ou 4 ans (voire plus tard). Cela permet d’apprendre à partager, ce qui est plutôt cool. Mais le geste demandera peut-être plusieurs parties, en fonction des enfants, pour que cela semble naturel.

L’avis de Plateau Marmots

Particulièrement joli, Hérissons Tourbillons est un petit jeu de mémoire très agréable à manipuler, et plutôt original sur la forme. Chaque feuille insérée par un adversaire est potentiellement un élément de votre propre victoire, et il est donc important de savoir à qui l’on fait don d’une feuille qui ne nous sert à rien. Les enfants s’amusent beaucoup avec les hérissons, que l’on gagnera donc à consolider dès les premières parties. En définitive, ce petit jeu de mémoire totalement Haba-esque remporte l’adhésion des marmots, tout contents d’avoir enfin des règles de « grands » à se mettre sous la dent. Un jeu particulièrement sympathique à découvrir vers 3 – 4 ans !

On aime

  • Franchement joli
  • Agréable à manipuler
  • Plutôt malin
  • De la mémoire mais pas trop
  • Un peu de stratégie, mine de rien

On aime moins

  • Des lunettes un peu fragiles

Le trouver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.