Test – Draw’n’Roll

Tous les barbecues en famille se passent de la même façon, oncle Ben dépoussière son Pictionnary, tire les prénoms du chapeau pour faire les équipes et vous vous avez envie de vous pendre parce que vous savez qu’il existe d’autres jeux tout aussi excellents que le Pictionnary. Mais pour votre oncle, c’est Pictionnary et rien d’autre !

Cet été, vous avez décidé de vous rebeller et de sortir un jeu avant qu’Oncle Ben ne dégaine. Un peu comme un duel ludique. Le premier qui sort son pistolet à bouchons jeu remporte le duel et sera déclaré shérif de la famille. Bref, vous attendez qu’il parte chercher sa traditionnelle boîte et bam, vous sortez plus vite que votre ombre Draw’n’roll. Toute la famille fait des « oh », « ah », « eh » et votre tante laisse échapper un « youpi, un nouveau jeu ».

Mais votre oncle attiré par tous ces hurlements accoure pour voir ce qu’il se passe. Vous voyez son visage se décomposer en s’approchant de la table et en voyant que vous avez OSE sortir un nouveau jeu. Il vous assassine de « pfff n’importe quoi, t’y connais rien de toute façon ! ».

Tatie Danielle vous glisse dans l’oreille qu’elle est bien contente que vous sortiez un nouveau jeu. Le Pictionnary qui dure des heures, elle en a un peu assez.

Draw’n’roll est un jeu d’Antoine Boccara (Little Panic Island, Par Odin), illustré par Simon Douchy (Collexion, 12 gangsters), à partir de 8 ans, pour 3 à 6 joueurs, pour des parties de 20 minutes.

 

Allez tonton, range ton Pictionnary, viens jouer au jeu du p’tit…

Après avoir réuni toute la famille (ou presque) autour de la table, servi les limoncello et sorti le chocolat, vous sortez sur la tables 6 dés de couleurs différentes, 6 feutres effaçables, 6 tablettes pour écrire les réponses, des cartes thèmes et un sablier. Tout le monde se lave les mains mais Oncle Ben, lui, il part dans son coin bouder, il veut jouer au Pictionnary, rien d’autre « gnrfgnrfgnrf » dit-il.

Mais pourquoi tu nous parles de Pictionnary Soffy ? On est pourtant sur le test de Draw’n’roll…

Pour moi, le Pictionnary est LA référence du jeu familial où on doit dessiner pour faire deviner des choses à toute la famille. Et je trouve que Draw’n’roll ramène à son souvenir. Un jeu familial où on fait deviner des choses en dessinant.

Parce que oui, dans Draw’n’roll, chaque joueur va choisir un dé de couleur, prendre un stylo effaçable et une plaquette pour noter ses réponses. Chaque joueur pioche une carte thème qui est recto-verso (côté vert facile, rouge plus difficile).

Une fois que chaque joueur a choisi le thème qu’il souhaite faire deviner aux autres joueurs, vous retournez le sablier et vous avez tous 2 minutes pour dessiner sur les 6 faces de votre dé des dessins en lien avec votre thème. Par exemple, si vous devez faire deviner boulanger, vous allez dessiner sur une face un épi de blé, sur une autre face une baguette, sur une troisième face un gâteau, …mais tout ça sans dépasser le temps du sablier. Si vous n’avez pas fini vos dessins avant la fin du sablier, tant pis pour vous, vous arrêtez et laissez votre dé comme il est.

Comme souvent dans ce genre de jeu, il est interdit de dessiner des chiffres, des lettres ou de faire des flèches pour indiquer quelque chose de spécifique sur votre dessin. Mais pour vous faciliter un peu la vie, un seul, et un seul de vos dessin peut-être dessiné 2 fois.

Une fois que le sablier est terminé, tous les joueurs lancent le leur au centre de la table. Chacun prend sa tablette de réponse et écrit sur la couleur correspondante au dé le thème qu’il pense reconnaître. Par exemple si vous pensez que le dé jaune vous fait deviner Australie, vous écrivez sur la bande blanche de votre plaquette Australie.

Mais les règles sont strictes, vous n’avez pas le droit de toucher aux dés. Vous ne pouvez donc vous servir que des faces des dés visibles, si vous voulez voir toutes les faces, vous devez vous déplacer. Vous l’aurez compris vous ne pouvez voir que 5 faces sur 6.

Quand un joueur a noté tous les thèmes sur sa plaquette, il commence un décompte « 10,9,8….0 » puis tous les joueurs posent leur crayon. Et on passe on comptage de points.

Est-ce qu’on peut compter sur ses doigts ?

En commençant par la couleur du dé que vous souhaitez, chaque joueur annonce le thème qu’il a attribué à chaque couleur de dé.

  • chaque joueur ayant trouvé le bon thème pour le bon dé gagne 1 point
  • le joueur a qui appartient le dé gagne 1 point pour chaque joueur ayant trouvé le thème de son dé

Le jeu se jouant en 4 manches, le joueur ayant le plus de points à la fin des 4 manches gagne la partie.

L’avis de Plateau Marmots

C’est avec le chef que j’ai découvert Draw’n’roll à Cannes en Février. Le jeu m’avait attiré parce que les jeux de dessin où on n’a autre chose qu’un carnet pour dessiner, il n’y en a pas mille. Et puis Antonin Boccara a une fâcheuse tendance à nous fabriquer des jeux d’ambiance qui rassemblent toute la famille autour de la table et ça, chez Plateau Marmots, on adore.

La taille des dés est suffisamment grande pour dessiner sans trop de mal et ils sont facilement maniables par nos aînés. On peut donc le sortir et rassembler toutes les générations autour du jeu. Les règles sont simples et accessible dès 8 ans comme le préconise Blue Orange. Avant 8 ans, ne nous le cachons pas, quand votre enfant dessine quelque chose vous avez parfois des doutes. Du coup le jeu perd un peu de son charme parce que vous ne trouvez jamais rien.

Le sablier met un peu de pression dans le jeu parce que si à la fin du temps vous avez une ou deux faces de dé qui restent vide et que ce sont celles qui sont visible par les joueurs, autant vous dire qu’ils vont avoir du mal à trouver. Et pire encore, vous allez dessiner un indice dans un sens mais quand le dé va être lancé, votre dessin sera peut-être dans un autre sens et ne voudra plus rien dire. Autant vous dire que parfois vous ne savez vraiment pas ce que vous devez trouver !

Le jeu est préconisé à partir de 3 joueurs mais comme on est un peu fou fou, on l’a aussi testé à deux ce qui est marrant mais pas dingue. Mais avec mon marmot de 7 ans qui n’est pas le plus grand artiste que je connaisse, on a passé un bon moment.

L’avantage de Draw’n’roll c’est que la boîte est assez grande mais si vous avez envie de l’emmener en vacances, il tient dans un sac !

On aime :

  • pouvoir rassembler toute la famille autour d’un jeu
  • la simplicité des règles
  • pouvoir l’emmener partout en vacances si on le sort de sa boîte
  • avoir le droit de dessiner 2 fois le même dessin parce que parfois les marmots sont en manque d’inspiration

On aime moins :

  • devoir lancer le dé avant de faire deviner, ce qui fait que parfois le dessin le plus parlant se retrouve caché..et ça, ça énerve !

Fiche technique

Draw’n’roll

Un jeu d’Antoine Boccara

Illustré par Simon Douchy

A partir de 8 ans

Pour 3 à 6 joueurs

Pour des parties de 20 minutes

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.