Test – Zombie Life

 Dis papa, c’est quoi cette petite boîte métallique ? »

Moi, qui ne décolle pas les yeux de mon journal favori …

« Papa, c’est quoiiii cette petite boîte métalliqueuuuuuu ?!!!! »

Moi, qui cherche ma douce et tendre du regard, pour avoir un coup de main …

« Papaaaaa, comment on fait les bébés ? »

Moi, qui pose d’un coup mon journal et me lève de mon confortable canapé :

« Et bien, cette petite boîte métallique est le troisième jeu de la gamme « boîte métal » édité par Origames. Après l’Auberge des Pirates, Jour de Chance, voici Zombie Life. Ces jeux sont inspirés de « Pairs », un jeu de cartes américain édité par Cheapass Games, qui a plus de 30 variantes, toujours avec la même répartition : autant de cartes que leur valeur, de 1 à 10. Origames adapte les règles américaines pour en faire des jeux familiaux. Il y en aura même d’autres fiston ! ». 

Pour les autres, nous allons patienter. Zoom aujourd’hui sur Zombie Life, un jeu de cartes de James Ernest et de Paul Peterson, illustré par Paul Mafayon. Il est édité par Origames, pour 2 à 8 joueurs, à partir de 7 ans, pour des parties de 15 minutes.

« Bienvenue à Zombieland »

Dans ce nouveau volet, place à une thématique bien à la mode : les zombies ! Ils sont encore une fois parmi nous et il va falloir faire avec ! A vous de choisir : accueillez-les chez vous, ou bien chassez les pour qu’ils retournent dans la Horde !

Dans Zombie Life, le but du jeu est d’être le premier joueur a atteindre 21 points à l’issue de plusieurs manches. Pour atteindre 21 points, il faut accumuler le plus de cartes zombies différentes, chaque carte valant un point.

Comme ses pairs, le jeu est composé de 55 cartes numérotées de 1 à 10. La carte « 1 » est en un seul exemplaire, les « 2 » sont en deux exemplaires, les « 3 » en trois exemplaires, etc …

Chaque joueur commence avec une carte face visible et celui qui a reçu la plus petite carte commence (en cas d’égalité, c’est le plus vieux, halte aux privilèges du marmot !). Les autres cartes, faces cachées, constituent la pioche. Il existe deux zones de jeux imaginaires : le Refuge, la zone de jeu devant chaque joueur, et la Horde, une zone commune à tous les joueurs au centre de la table.

A son tour, il est possible de faire une de ces trois actions :

–       Piocher une carte :

Le joueur regarde la carte et peut la placer au choix face visible dans le Refuge ou dans la Horde. Il n’est PAS possible de placer la carte dans une zone où il y a déjà un exemplaire de cette carte. Si le joueur ne peut pas poser la carte, il est éliminé et perd toutes les cartes accumulées dans son Refuge.

–       Choisir une carte de la Horde :

Il est possible de placer une carte de la Horde dans son Refuge, bien évidemment si cette carte n’est pas déjà présente dans votre Refuge.

–       Passer :

Le joueur décide de ne plus piocher et ne participe plus aux tours suivants. Il retourne alors face cachée autant de cartes de son Refuge que de joueurs restants. Chaque fois qu’un joueur est éliminé, il remet face visible une carte.

Lorsqu’il ne reste plus qu’un seul joueur, celui-ci peut continuer à jouer, mais il ne peut plus prendre de cartes dans la Horde. Lorsque tous les joueurs ont passé ou ont été éliminés, chaque joueur qui a passé gagne 1 point par carte face visible devant lui dans son Refuge.

Si un joueur cumule plus de 21 points, la partie s’arrête et le joueur qui a le plus de points gagne. Si personne n’a plus de 21 points et bien c’est parti pour une autre manche !

« Et ça fait Bim Bam Boum ! »

Vous l’avez compris, Zombie Life est un jeu extrêmement accessible. Le principe du jeu est très malin et toutes les actions n’ont en fait qu’un unique objectif : se débrouiller pour que les autres joueurs se prennent une paire de cartes pour les éliminer et retarder le plus possible le moment où l’on se prendra aussi une paire tout en accumulant les points.

Comme précisé, le chiffre indiqué sur une carte correspond au nombre d’exemplaires dans le jeu de cette même carte. Grâce à ce principe fort ingénieux, il est possible au joueur d’évaluer les cartes restantes dans la pioche et de prendre la décision la plus appropriée : piocher encore, ou passer et conserver les points acquis.

Chaque action paraît simple, mais le joueur doit à chaque fois surfer entre le stop ou encore. Vous voyez en effet les cartes dans le Refuge de chaque adversaire, vos propres cartes, et vous pouvez mesurer le risque à prendre en 1/100 de seconde si vous êtes fort en probabilité et en calcul mental (comme le Chef ^^). Par ailleurs, la Horde offre une solution de facilité, puisque vous savez ce que vous allez tirer. Cela vous permet de gagner un tour, de prendre un point supplémentaire et d’espérer que le joueur suivant pioche une paire. Il faut aussi savoir s’arrêter, car plus vous avez de cartes dans votre Refuge, plus vous avez de chance de vous retrouver avec une paire !

Votre marmot va certainement dans un premier temps assez souvent se jeter sur la pioche pour être en tête s’il voit que vous avez plus de cartes que lui dans votre Refuge, oubliant (et parfois défiant) toutes les probabilités ! C’est normal, accompagnez votre marmot pas à pas, expliquez-lui bien comment mesurer son risque ! Mais qui dit prise de risque, dit aussi suspense et franches rigolades, et ce sont vraiment les sensations que ce jeu procure !

Les manches s’enchainent très facilement. Les parties peuvent être très rapides et les actions fusent dans un rythme endiablé ! Certaines parties peuvent même durer quelques minutes seulement en fonction du nombre de joueurs.

« Un jour, un Zombie »

Le design du jeu avec sa boîte métallique est une pure merveille. Les illustrations de Paul Mafayon (un Français !) sont vraiment très réussies et les cartes sont de bonne qualité. On va trouver entres autres : PutridBowl, un zombie joueur de football américain, mais aussi un zombie « CRS / gardien de la paix », ou encore un classique de la culture zombie : le clown !

Les règles du jeu sont très claires et se lisent en quelques minutes. Mais le top, c’est le format. La boîte est toute petite, donc transportable partout et prête à servir !

L’avis de Plateau Marmots

Zombie Life est un jeu d’ambiance très fun pour toute la famille. Des règles simples pour des parties rapides dans une mini boîte en métal qui offrent de bons moments de rigolade ! Ce jeu de cartes est aussi une excellente initiation à la prise de risque pour vos marmots.

A titre personnel, j’ai préféré l’Auberge des Pirates qui ajoute à la prise de risque un côté bluff et davantage de suspense avec son système de défis. Mais je préfère le design des cartes et l’univers de Zombie Life … De toute façon, il est tout à fait possible de jouer à la règle de l’un avec les illustrations de l’autre ! Qu’est-ce que c’est que ce mystérieux plan marketing ? Ce n’est pas la question …  Pour des jeux à moins de 10 euros, vous auriez tort de vous priver d’avoir toute la collection !

CA FAIT PLAISIR

  • Une ambiance garantie autour de la table
  • Un jeu passe partout à tout petit budget
  • Une excellente initiation à la prise de risque pour les marmots
  • Un visuel très réussi

CA FAIT MOINS PLAISIR

  • Un thème moins original que « Jour de chance », le numéro 2 de la série

Le trouver

Chez Philibert

Fiche Technique

Un jeu de Paul Petersen et James Ernest
Illustré par Paul Mafayon
Pour 3 à 6 joueurs
A partir de 7 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.