Test – Trap’Tartine (ou la guerre du Ptidéj’)

Un grille-pain malicieux a décidé de vous compliquer le petit-déjeuner en vous balançant vos toasts à la figure… 

Saurez-vous remplir votre assiette et éviter les poissons pourris ? 

Ce jeu d’adresse sorti chez Asmodée en 2013 vous propose de rattraper des tartines au vol afin de compléter au plus vite votre menu du jour. S’il est parfois bien difficile d’attraper les toasts en l’air, il est heureusement possible de les échanger ensuite avec ses adversaires. Trap’Tartine se joue de deux à quatre joueurs, et est accessible à partir de quatre ans. 

Le matériel

Trap’Tartine est composé d’un toaster, d’une soixantaine de toasts en carton (très) rigide, de quatre sets de table de différentes couleurs et de 4 casseroles assorties. Une fois le toaster assemblé et décoré de stickers on constate que l’ensemble est de bonne facture et ne paraît pas trop cheap comme c’est hélas trop souvent le cas pour les jeux d’adresse proposés aux enfants. On notera également que le jeu fonctionne sans piles. Un bon point. 

La règle

La règle de Trap’Tartine est fort simple et très colorée. On l’assimile à la première lecture, mais elle propose néanmoins quelques subtilités bienvenues qui permettent d’animer les parties.

Déroulement de la partie de Trap’Tartine

Chaque joueur se choisit une couleur de set de table et la pose devant lui. Les joueurs prennent ensuite la casserole de la couleur de leur set de table et se positionnent autour du toaster. Chaque set de table liste les trois tartines qu’il vous faudra mettre dans votre assiette pour gagner la partie. Après avoir (délicatement !) inséré les quarante tartines dans le toaster, il suffit d’activer son mécanisme à ressort pour qu’il propulse aléatoirement de un à quatre toasts en même temps. 

En théorie, les joueurs devraient alors essayer d’attraper les toasts correspondant à leurs assiettes et surtout éviter les toasts « poisson pourri ». Mais en pratique, la force de propulsion est telle qu’il est impossible d’y voir quoi que ce soit : c’est l’anarchie autour du toaster et chacun tente d’attraper ce qu’il peut. En effet, les tartines ont tendance à rebondir dans les casseroles et à tomber par terre. On notera toutefois que les tartines tombées dans les assiettes comptent quand même. 

Entre chaque lancer de toast, les joueurs peuvent s’échanger les tartines qui ne les intéressent pas. Mais attention : s’ils ont récupéré un toast de poisson pourri, ils doivent se défausser d’une tartine durement acquise. Le vainqueur est le premier joueur qui aura réussi à obtenir les 3 tartines qui figurent sur le menu de son assiette. 

Petits et Grands Marmots

Accessible dès 4 ans, le jeu est assez difficile car les tartines sont dures à attraper. Il n’en demeure pas moin qu’il y a une véritable marge de progression sur le jeu et qu’on peut assez vite « prendre le coup » et se posittionner correctement pour attraper les tartines au vol. Les adultes apprécieront la difficulté du challenge et y joueront sans déplaisir. Et d’un point de vue tout à fait anecdotique, mon fils de deux ans s’éclate à regarder les toasts s’envoler et à essayer de les attraper. 

L’avis de Plateau Marmots

Si la plupart des jeux d’adresse sont souvent décevants, Trap’Tartine tire son épingle du jeu grâce à un matériel bien fini, sans piles, et la possibilité d’échanger les tartines miraculeusement attrapées. Le jeu est néanmoins difficile, et nombreuses sont les tartines qui finiront sous le canapé avant d’atteindre vos assiettes. Si on ne le sortira pas tous les week-ends, il sera sympa pour une partie impromptue de temps en temps.  

Intérêt ludique : Assez marrant finalement. 
Intérêt pédagogique : Aucun. 
Notre avis : Assez sympa. 

 

Fiche technique

  • Edité par Asmodée et Splash Toys
  • Créé par Marie Chapelet
  • De 2 à 4 joueurs
  • A partir de 4 ans
  • Durée d’une partie : environ 15 minutes
  • Prix indicatif : 25 euros 

Voir Trap’Tartine en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *