Test – Vertical

En ce doux matin d’hiver, j’appelle mes copines pour leur proposer une petite séance de grimpe. Mon marmot est au ski, mon z’amoureux travail… ça sent bon la matinée entre copines. Ni une ni deux, on prépare nos affaire et direction Mont-Dauphin. Mais une fois sur place, tout ne va pas se passer comme prévu… 

Ahahah, vous avez vu ce sens inné du cliffhanger ? 

Vertical est un jeu de Franck Régnier (Africa Park, Altitude), illustré par Sébastien Drillon (la course de Rennes, Métro), édité chez Les jeux du lac, pour 2 à 5 grimpeurs, à partir de 5 ans pour des séances de grimpe d’environ 15 minutes.

Vertical, horizontal, diagonal…

Dans vertical, vous allez faire une course d’escalade. Vous devez être le grimpeur qui monte le plus haut sur la falaise pour gagner la partie. Et c’est tout me direz-vous ? Un peu de patience, je prépare les cordes, je pose les tapis de secours au pied de la falaise et je vous en dis plus.

Tu peux me donner un peu de mou la boîte s’il te plaît ?

Avant de vous jeter la pierre Pierre la corde pour que vous puissiez grimper, regardons un peu l’état de la falaise.

Dans vertical, vous trouverez 60 tuiles qui représentent la falaise que vous allez escalader, 6 grimpeurs et 30 jetons matériel qui vous serviront (ou pas) à équiper la voie.

Vous n’avez rien à installer puisque vous allez fabriquer la falaise tout au long du jeu qui se déroulera en 3 manches. Tout a été bien pensé, les tuiles sont numérotées de 1 à 3 au dos pour savoir quelles tuiles pour quelles manches. Et ça ça nous fait gagner un temps fou dans l’installation et le tri des tuiles. Tout est en place, vous pouvez commencer à grimper.

 

Euh j’ai entendu comme un bruit bizarre, c’est normal ?

Souvenez-vous : on est partis un peu à l’arrache avec les copines et en préparant nos sacs on a un peu fait n’importe quoi. On a bien pensé au pique-nique et aux bières à l’eau pour ce midi, mais on a un peu oublié de prendre tout l’équipement.

Du coup, on se retrouve en bas de la falaise à ouvrir nos sacs pour nous équiper et là… oups, on a seulement 4 accessoires de grimpe, choisis au hasard. La sagesse voudrait bien évidemment que l’on retourne au gîte pour aller boire un verre, mais comme dans tout bon film d’épouvante, il y a toujours la fille zen qui arrive à nous convaincre qu’on y va quand même, que tout va bien se passer. Et comme on est un peu cruches on a super confiance en ses talents d’alpiniste, on se fait avoir et on y va. Et non seulement on y va, mais on va faire la course, en plus, haha ! (et dans les films ils meurent quasiment tous, en général)

3,2,1… Géronimooooooooo !

Bon détendez -vous, c’est une course mais pas contre la montre, simplement contre les autres. A votre tour de jeu, vous allez devoir piocher une tuile dans la pile 1 pour la première manche , dans la pile 2 pour la deuxième,…et la poser haut dessus ou à côté de la première tuile posée.

Une fois cette tuile posée, déplacez votre pion dans toutes les directions que vous souhaitez sauf en diagonale. Une fois le déplacement fait, regardez si sur la tuile il y a un accessoire de dessiné :

  • non ? Parfait vous pouvez vous arrêter sur cette tuile
  • oui ? L’accessoire est bleu, vous pouvez vous arrêter dessus si dans votre sac vous possédez cet accessoire. Vous ne déposez pas le jeton sur la tuile puisque les jetons bleus, vous les garderez tout au long de la partie
  • oui ? L’accessoire est orange, vous pouvez vous arrêter dessus si dans votre sac vous possédez cet accessoire. Mais contrairement aux jetons bleus, vous devez le déposer sur la tuile et il servira aussi aux joueurs adverses.

Vous l’aurez donc compris, vous devrez tout de même bien choisir vos accessoires au départ de la course car si vous ne possédez pas l’accessoire représenté sur la tuile, vous devrez la contourner.

Dans chaque tas de tuiles, vous avez des cartes chutes. Si vous en piochez une, votre grimpeur redescend jusqu’en bas de la falaise sauf si sur son chemin il rencontre un mousqueton qui l’arrête dans sa chute.

Alors ok, mais comment on choisit ses accessoires sans connaître les tuiles ?

Rassurez-vous, il n’existe pas 5000 accessoires, il n’y en a que 6.

  • le piolet qui permet simplement de passer sur la tuile
  • les crampons qui permettent simplement de passer sur la tuile
  • le plan de grottes qui vous permet d’entrer dans une grotte et de ressortir par une autre
  • le mousqueton qui sécurise la falaise en cas de chute… encore faut-il être sur la bonne voie
  • l’échelle qui permet simplement de passer sur la tuile
  • la tyrolienne qui vous permet de vous déplacer sur n’importe quelle tuile se trouvant au même niveau que vous ou en dessous.

Une fois que vous avez joué toutes les tuiles, le grimpeur le plus haut sur la falaise remporte la partie. En cas d’égalité, je vous propose de sortir un ciseau et de couper la corde de l’adversaire je vous propose de rester à égalité puisque rien n’est proposé.

L’avis de plateau marmots

Par où commencer ? Vertical est un des tests que j’ai mis le plus de temps à rédiger car je n’arrive pas trop à savoir si il m’a vraiment  plu ou pas. Attention, c’est un petit jeu sympa à sortir et il s’attaque à un thème assez peu exploité. Les règles sont simples (mais pas très intuitives) et il n’y a pas une préparation de dingue avant de jouer à part trier les tuiles. La boîte ne prend pas trop de place on peut l’emmener facilement. Donc ça c’est top. 

Je trouve le thème plutôt sympa (des jeux d’escalade, y’en a pas 10 000), je trouve le graphisme plutôt réaliste et j’aime beaucoup le petit personnage qu’on déplace, on a vraiment l’impression qu’il grimpe la falaise.

Mais je ne sais pas, j’ai l’impression à chaque fin de partie qu’il me manque quelque chose. Je reste un peu sur ma faim et j’ai envie qu’il se passe “un truc en plus”. Pour moi ça manque de « tuiles danger » autre que la tuile “chute” ou “interdit de passer”. Je trouve que l’on embête pas assez l’adversaire et c’est bien dommage dans un jeu de course de grimpe. Et puis le fait de pouvoir faire une falaise aussi large que l’on veut je trouve que ça ne « bloque » pas assez l’ascension.

Vertical mériterait sans doute quelques petites améliorations pour être un très bon jeu mais pour le moment je cherche encore. Peut-être faut-il limiter le nombre de tuiles en largueur ? Peut-être que l’on peut choisir plus d’accessoires au début de la partie ?

En attendant de trouver la bonne réponse, je file finir ma voie, je vous rappelle que je suis suspendue à une corde…

On aime :

  • le graphisme tellement sympa qu’on se prend pour des grimpeurs
  • la taille de la boîte facilement transportable
  • le thème parce que rares sont les jeux sur l’escalade

On aime moins :

  • devoir défaire les personnages des socles pour ranger le jeu dans la boîte, à force ça les abîme
  • cette désagréable sensation que le jeu s’arrête en cours de route

Le trouver

Fiche technique

Un jeu de Franck Régnier
Illustré par Sébastien Drillon
Edité chez Les jeux du lac
De 2 à 5 grimpeurs
A partir de 5 ans
Pour des séances de grimpe d’environ 15 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.