Test – Chabyrinthe

La vie de chat errant n’est pas facile : le froid, la faim, la violence urbaine… Alors quand une petite marmotte souriante et un papi bienveillant vous offrent un toit, un repas et un coussin moelleux, chat ne se refuse pas !

Je suis ton père !

Devenu un classique de la gamme Jeu de Poche de Cocktail Games, Chabyrinthe est né en 2007 de l’imagination fertile d’Antoine Bauza. Cet auteur français, très prolifique dans le monde ludique, est également le père du désormais cultissime 7 Wonders, mais aussi de La Chasse aux Monstres, Ghost Stories, Takenoko, Hanabi…pour ne citer que ceux-là (pardon Antoine).

En 2014, une nouvelle version voit le jour. Les principales différences tiennent dans les illustrations (très choupinettes) et l’ajout d’une variante permettant de jouer en solo.

Chat parle de quoi ?

Chabyrinthe est un jeu d’observation et de connexion pour 1 à 4 joueurs, dès 6 ans, dans lequel les joueurs doivent créer un chemin sans obstacle à travers un réseau de gouttières entre un chat SDF et un foyer chaleureusement accueillant.

Mis à part la thématique, rien de très original me direz-vous. Effectivement, pour les jeunes de mon âge, le concept rappelle fortement celui du bon vieux Labyrinthe de Ravensburger. Pourtant, Chabyrinthe surprend par son efficacité avec sa mécanique de jeu simple, mais subtile, et son effort certain pour s’adresser à un large public.

Et niveau matos, chat donne quoi ?

Devant cette petite boite métallique joliment illustrée, je me suis sentie comme un chat devant une boîte de pâtée : alléchée ! À l’intérieur : point de bouillie en gelée à l’odeur suspecte, mais 43 cartes relativement grandes, donc facilement manipulables, aux graphismes séduisants.

En revanche, leur épaisseur me chagrine un peu et je m’interroge sur leur résistance à long terme, surtout entre les mains d’enfants. Pour en avoir le coeur net, rendez-vous dans 10 ans !

En attendant,quelques minutes suffisent à assimiler les règles et à installer le jeu.

Chat-l’homme

Les cartes gouttière, disposées aléatoirement, forment un carré de 4×4, sur le pourtour duquel sont placés deux chats ainsi que les deux cartes foyer. Les règles prévoient deux mouvements possibles des cartes gouttière : les faire pivoter (de 90° ou de 180°) ou les insérer dans une colonne ou une ligne et ainsi décaler la rangée.

À son tour, le joueur effectue deux actions, dont obligatoirement une rotation. Pour résumer, soit il tourne deux cartes, soit il tourne et insère une carte (ou inversement).

Quand un joueur atteint son objectif, il récupère la carte chat et gagne le nombre de points inscrits sur cette carte. Une nouvelle carte chat est alors piochée et remplace la précédente sur l’aire de jeu. Mais attention, le nouveau chat ainsi que le foyer ayant accueilli son prédécesseur sont tous deux décalés d’une case. Ben vi, sinon ce serait trop facile! Et c’est au tour du joueur suivant.

La partie s’arrête dès que toutes les cartes chat ont été remportées. Le vainqueur est celui qui totalise le plus grand nombre de points.

Si la mécanique du jeu brille par sa simplicité, attendez-vous à devoir vous creuser les méninges un minimum. La question de savoir comment amener un chat à un foyer en seulement deux coups peut, avec un peu de chance, trouver une réponse rapidement. Mais quand vous vous rendrez compte que ce n’est pas possible… que faire ? Choisir d’amorcer un chemin viable au risque de faciliter la tâche à vos adversaires ou opter pour la tactique du « si je ne peux pas l’avoir, alors eux non plus, mouhaha ! ». Cruel dilemme !

Pour rassurer les parents de petits marmots et/ou de marmots mauvais perdants (ne faites pas les offusqués, je sais que ça existe), Chabyrinthe propose plusieurs variantes qui vous permettront de passer un moment paisible avec vos rejetons. Qu’il s’agisse de la version chaton (un carré de 3×3 au lieu de 4×4), du mode coopératif, par équipe ou même en solo, vous pourrez ajuster le niveau de difficulté à l’âge et à la « sensibilité » des plus jeunes.

L’avis de Plateau Marmots

Simple, accessible, tactique, amusant, Chabyrinthe est une petite boîte pleine de ressources pour jouer en famille ou entre amis.

Toute son originalité réside dans le principe de mouvement des cartes. Qu’il s’agisse des cartes gouttière ou des cartes chats et foyer qui se décalent à chaque victoire, Chabyrinthe se montre délicieusement imprévisible. En revanche, ce déplacement des cartes peut provoquer des réactions en chaine et un joueur pourra ainsi gagner plusieurs chats à son tour de jeu sans pour autant l’avoir anticipé (grrr). Mais c’est qui le chagouin qui a mélangé les cartes !!

Autre petit bémol : la durée des parties. Selon le tirage des cartes, le temps de réflexion d’un joueur plongera les autres dans une attente plus ou moins longue (= le temps de servir l’apéro). Entre adultes et grands enfants, l’ajout d’un sablier pourrait pallier cet inconvénient et, par la même occasion, pimenter les parties. Par contre, les plus jeunes risquent de se focaliser sur le chronomètre et de paniquer si la solution n’est pas évidente au premier coup d’oeil.

Concernant les variantes proposées, mon avis est plutôt mitigé. Si les différents modes permettent d’intégrer les petits marmots aux parties (bonne idée !), ils ont pour effet pervers d’obliger les plus grands à freiner leurs capacités. Ces derniers tiendront plus un rôle de conseillers que de joueurs à part entière.

Quant à la version par équipe, je suis dubitative. Les joueurs suivent les mêmes règles que dans le mode compétitif sauf qu’ils constituent des équipes de deux. Elle me semble complètement dénuée d’intérêt pour des joueurs adultes. Par contre, pour les enfants (une équipe de deux enfants ou éventuellement un enfant et un adulte), pourquoi pas ? Ce mode aidera les marmots à relativiser la pression de la compétition ainsi que la frustration en cas d’échec. Mais à la condition que l’adulte ou l’un des deux enfants ne se pose pas en meneur et laisse son coéquipier s’exprimer.

En conclusion, je dirai que Chabyrinthe est un bon jeu de manière générale, mais qu’il devient carrément excellent entre joueurs de même niveau. Pour y avoir joué avec mes marmottes, je constate que l’aînée mettra davantage l’accent sur la dimension stratégique, ce qui rend le jeu plus intéressant pour moi. Ma petite trace sa route sans réfléchir aux conséquences et j’ai dû prendre sur moi pour ne pas lui piquer des chats ! Je joue pour lui faire plaisir, mais, du coup, les parties me semblent moins captivantes qu’avec l’aînée. Mais chat, c’est mon avis !

On aime :

  • l’originalité et le côté tactique
  • la petite boite transportable;
  • les jolies illustrations;
  • le plateau en perpétuel mouvement;
  • le niveau de difficulté réglable selon le public.

On aime moins :

  • les cartes sont un peu fines à mon goût;
  • l’attente parfois longue avant de pouvoir jouer à son tour;
  • les réactions en chaîne qui, au petit bonheur la chance, favorisent certains joueurs;
  • le risque d’ennui lors de parties entre joueurs de niveau différent.

Fiche technique :

Auteurs : Antoine Bauza
Illustrateur : Stéphane Escapa
Éditeur : Cocktail Games
Pour 1 à 4 joueurs
À partir de 6 ans

Chez Philibert : https://www.philibertnet.com/fr/cocktail-games/7687-chabyrinthe-3760052141508.html

Pour aller plus loin : 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.