FIJ 2018 – Iello

Beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses chez Iello, à tel point qu’il a fallu déployer un salon VIP pour être en mesure de les présenter au calme 🙂 Robin et Aurélie étaient aux petits soins, tant chez Iello que chez Loki, pour nous présenter les nouvelles sorties… 

 

Je vais commencer par me faire plaisir et vous parler d’un jeu narratif de Jared A. Sorensen qui me semble vraiment bien foutu : Château Aventure. Il s’agit d’un jeu coopératif qui flirte très fort avec le jeu de rôles : la boîte de base contient 12 scénarios prenant place dans des univers très divers, rédigés par les grands noms du jeu de société francophone (Antoine Bauza, Théo Rivière, Ludovic Maublanc… pour ne citer qu’eux.).

Suivant l’esprit des jeux d’aventure sur PC de la grande époque Sierra ou Lucasarts, chaque scénario se résout par le biais d’actions prédéfinies (aller au nord, ramasser objet, parler à machin…), ce qui permet à des marmots de s’y promener sans jamais pouvoir s’y perdre. De la même manière, le maître de jeu peut être un grand marmot ou un adulte novice : il pourra gérer l’aventure en toute quiétude, totalement guidé par le jeu.

Pour l’instant je ne m’y suis pas encore lancé, mais selon moi Château Aventure est promis à un très bel avenir, et c’est quoi qu’il en soit un excellent point de départ pour s’initier au jeu de rôles.

Autre jeu qui m’a particulièrement attiré l’oeil : Fairy Tile, un jeu très original qui mêle aventure et placement de tuiles. Chaque joueur possède un deck de cartes appelées “Pages”, qui ensemble forment un livre. Sur chaque carte sont indiqués un objectif à accomplir et un morceau de l’histoire. À chaque tour de leu, il est possible de déplacer l’une des superbes figurines du jeu ou de placer une tuile de contrée pour accomplir l’objectif indiqué sur la carte, et donc pouvoir s’en défausser. Le premier joueur qui termine son livre remporte la partie. C’est tout simplement magnifique, et c’est en test très bientôt!

Les jeux qui évoquent le Japon sont souvent très poétiques et La légende du cerisier qui fleurit tous les 10 ans illustre parfaitement ce thème. C’est un jeu floral qui tourne autour des associations de couleur. Élégant, tactique et basé sur le redoutable principe du stop-ou-encore, il embellira n’importe quelle table de jeu de par sa seule présence.

Nous n’avons pu résister à l’imparable bonne humeur d’Happy Salmon, un jeu de cartes qui va exciter votre rapidité et vote agilité. À chaque tour de jeu, les joueurs choisissent et crient en même temps le nom d’une carte qui va représenter une action  (splaf !, plouf plouf !, etc.).Si deux joueurs crient le nom de la même action, ils doivent l’effectuer immédiatement (se taper dans les mains, échanger leurs places, etc.) et défaussent ainsi leurs cartes. Le premier joueur à avoir défaussé ses 12 cartes a gagné la partie. Simple, facile à sortir et vraiment fun, ce sera probablement une star des goûters et des cours de récré.

Grosse, grosse attente de ma part sur Downforce, la réédition de Top Race, un jeu nominé au Spiele 1996… Ce jeu de courses de voiture prend le contrepied total des classiques du genre Formule Dé en invitant les joueurs à… parier sur la voiture qui, selon eux, remportera le Grand Prix. Il faut donc gérer l’achat des véhicules, leur déplacement, mais aussi les paris (secrets) sur le vainqueur probable. C’est clairement un jeu pour grands marmots (à partir de 10 ans), mais pour avoir adoré la version historique, je suis impatient de découvrir celle-ci.

Rayons nostalgie, énorme coup de coeur également pour la 8Bit Box, un jeu de société très ambitieux qui joue à fond la carte du jeu vidéo rétrogaming. 8 Bit Box ressemble à s’y méprendre à une console des années 1980 (avec boîtier et manettes) qui sert de tronc commun à des jeux packagés comme des cartouches de jeu.

On y trouvera des revisites des grands classiques de l’époque, comme Pac-man ou Pole Position. Si les quarantenaires s’y précipiteront, difficile d’évaluer la réaction des marmots de 7 ou 8 ans qui n’auront jamais connu cette période. Quoi qu’il en soit, le concept est extrêmement accrocheur, mais ne devrait arriver qu’à l’automne, donc patience.

On a aussi bien accroché à Raids, un jeu de collecte et de placement dans l’univers des Vikings, ou à Nessos, un jeu de bluff au look de Grès antique, mais on a encore le temps de voir venir.

Loki, la nouvelle marque de jeux enfants de Iello, était bien évidemment de la partie, que ce soit chez Iello ou dans un espace dédié au sein des jeux enfants. Nous avons déjà publié les tests de deux de leurs 3 premiers jeux, et c’est jusque lors une réussite totale. On vous invite donc à découvrir Loki en suivant directement ce lien

Voilà pour Iello, très en forme pour ce salon 2018 avec énormément de jeux intéressants pour les 5 — 10 ans. On a vraiment hâte de les voir arriver pour vous en parler plus longuement. D’ici-là, n”hsitez pas à consulter leur site : https://www.iello.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.