Test – Cuistot Fury

Vous et vos marmots aimez les émissions culinaires à la Top Chef, Le Meilleur Pâtissier du Monde ou bien encore ces petits jeux vidéos “casual” à la Cooking Fever, Overcooked ? Vous aimez coopérer ou jouer en solo afin d’envoyer un maximum de plats en faisant des combinaisons d’aliments avant que le temps soit écoulé et que les clients ne partent ? Alors Cuistot Fury est  probablement fait pour vous ! Eh oui : Cuistot Fury incarne à merveille le concept “travailler dans une brigade de cuisiniers” transposé en jeu de société. Il s’agit d’un jeu coopératif où des équipes de cuisiniers s’affrontent en temps réel, de 2 à 9 joueurs à partir de 7 ans. Chaque brigade rassemble de 1 à 3 joueurs (mais c’est plus fun à 2 par brigade) et sera opposée à une ou deux autres brigades. 

On mange quoi ce soir ?

L’objectif de Cuistot Fury, c’est de marquer le plus de points en servant des plats spécifiques à un maximum de clients, avec des ingrédients qui leur conviennent. Eh oui certains sont allergiques ou d’autres affectionnent particulièrement certains aliments.

En plus d’un sablier et de trois plaques de cuisson avec 3 feux de différentes couleurs (bleu, blanc rouge),  il n’y a pas moins de 165 cartes dans Cuistot Fury. Des cartes identiques pour les trois brigades, représentant des ustensiles et des ingrédients, légumes, viandes, poissons essentiellement, car tout le monde part sur le même pied d’égalité. On y trouve également des recettes, qui au passage vous donneront des idées pour le repas du soir (ou pas) et enfin  des clients, indispensables dans un restaurant. Pour les différentes variantes on trouve également 9 cartes représentant chacune un chef cuistot et 35 cartes défis.

Allez mettez votre toque et enfilez votre tablier, c’est à vous de jouer !

Cuistot Fury

Cauchemar en Cuisine ou Objectif Top Chef ?

Après la mise en place des cartes ingrédients, ustensiles, de la plaque de cuisson en cuisine ainsi que les 6 clients dans le restaurant, prenez place dans votre brigade ! Là, trois rôles sont à tenir, donc si vous jouez seul ou à deux il faudra porter plusieurs casquettes toques. Tout d’abord le ou les cuisiniers se répartissent les ustensiles et ingrédients que vous devez positionner dans l’ordre et sur les bonnes plaques de cuissons colorées, comme indiqué sur la carte recette tirée au sort.

Service ! 

Ensuite, le serveur doit poser la recette sur l’un des clients en tenant compte de ses exigences. S’il n’aime pas le tomate et que votre recette est une pizza, cela vous coûtera un malus ! Le serveur doit aussi veiller à tirer une nouvelle recette, une fois la dernière servie. Le commis débarrasse les cartes ustensiles et ingrédients de la plaque de cuisson pour les remettre en place. Et enfin le chef de brigade est chargé de surveiller la brigade ou les brigades adverses qui ne respecteraient pas la recette en se trompant d’ingrédient, d’ustensile ou d’emplacement sur la plaque de cuisson, ou bien encore si l’un des joueurs a pris une carte de l’un de ses coéquipiers. En effet, chacun a des ingrédients et des ustensiles particuliers et n’a pas le droit de les prendre à son co-équipier. Il est aussi en charge de surveiller si, tout simplement, le temps du sablier s’est écoulé… Bref si l’un des adversaires fait l’une de ces erreurs, cela met fin à son tour rapidement. Le chef de brigade adverse devra d’ailleurs crier “Erreur Professionnelle ! “, retourner le sablier et hop, au tour de sa brigade de jouer.

Gérez votre temps ! 

Dans toute cette frénésie avec un temps limité pour réaliser une recette, Cuistot Fury possède un côté tactique dicté par le sablier. En effet, pour débuter une partie, il faut retourner le sablier. Et le premier qui le retourne peut alors commencer à préparer une recette pendant que la ou les brigades adverses se préparent et observent s’ils ne font pas de faute professionnelle.

Il ne faut pas le retourner trop tôt car cela laisse peu de temps pour le service… tout en sachant que commencer en premier est un avantage.
Le sablier a un rôle clé, et le fait de le retourner signale le feu vert à la brigade adverse pour préparer son plat. Plus vous mettrez de temps à le préparer et servir, plus vos adversaires auront du temps pour jouer lorsque cela sera leur tour.

Aussi dès que la brigade a servi un client, elle retourne le sablier en criant “On enlève” et c’est à la brigade adverse de servir (ou la brigade suivante si on joue à 3 brigades). Donc plus la brigade sera rapide à servir un plat, moins elle laissera de temps aux adversaires. Si le sablier s’est écoulé totalement, la brigade en train de préparer une recette s’arrête immédiatement, cela sera interprété comme une faute professionnelle.

Pour pimenter le jeu, des règles additionnelles sont disponibles. Tout d’abord avec les cartes Chefs Cuistots qui sont des objectifs vous permettant de marquer plus de points si vous les honorez. Par exemple servir des recettes de niveau 2 à une cliente  vous rapportera 1 point de plus, etc. Il y a ensuite les défis qui complexifient le jeu. Chaque brigade peut en lancer jusqu’à 3 à une autre avant que l’équipe prépare son prochain plat,  en leur donnant l’une des trois cartes piochées en début de partie. Exemples de défi, deux personnes sur 3 de la brigade doivent fermer les yeux pour le prochain service ou tous les droitiers doivent jouer uniquement de la main gauche et vice-versa. S’ils échouent cela sera considéré comme une faute professionnelle et la main passera à la brigade suivante.

Cuistot Fury

Avec des marmots de 7 et 8 ans ces variantes ne sont pas indispensables, elles ont surtout le mérite  d’exister pour éviter la lassitude et pour des joueurs expérimentés ou adultes.

De même pour le mode “Aventure” qui est d’ailleurs plus adapté en solo mais est également jouable en mode coopératif jusqu’à 4.  Vous êtes à la tête d’un nouveau restaurant, la brigade démarre avec un budget qui permet d’acheter des ingrédients et des ustensiles. C’est en servant un maximum de recettes que vous pourrez gagner des points pour acheter à nouveau de l’équipement, des aliments, le but du jeu  étant de gagner 15 points de réputation.  Il est conseillé à partir de 12 ans et nous ne l’avons donc pas testé avec des marmots.

L’avis de Plateau Marmots

Bref vous l’aurez compris, Cuistot Fury est un jeu d’ambiance où vous serez constamment sur le qui-vive quel que soit le rôle que vous jouez,  tel un coup de feu en cuisine ! La communication est primordiale et les parties peuvent être très différentes selon avec qui vous jouez. Les joueurs peuvent rire comme s’énerver, bref passer d’une émotion à une autre assez rapidement. A noter :  certains joueurs ont du mal à rester assis autour de la table. Cela peut aussi devenir assez chaotique et on peut être occupé à discuter de la prochaine recette, à ranger ses cartes et oublier de surveiller les autres…
Avec des marmots, il est fortement conseillé de bien expliquer le rôle qu’ils auront et ce qu’ils devront faire. La préparation des repas en coopération avec un autre cuisinier ou le serveur pour déposer les plats sur le bon client et remettre les cartes “débarrasser” semble plus adapté (et plus fun) aux enfants. Mais là encore, cela dépend du caractère de votre marmot de 7 ans ou plus.

Cuistot Fury n’est donc pas un jeu de société auquel on joue avant d’aller dormir. Cela peut être vite le bazar surtout au début si l’on ne connait pas trop les joueurs de notre brigade.  C’est un jeu d’ambiance coopératif très accessible dont le thème est totalement immersif et bien rendu où petits et grands passeront un agréable moment !

On aime :

  • Une règle simple et plusieurs modes de jeux et différentes variantes
  • L’ambiance autour de la table, tout le monde joue en même temps et ce, quasi non stop !
  • Plein d’opportunités pour développer la coordination, la communication de vos marmots (vous y compris! ) et même les faire sortir de leur réserve !
  • De nombreuses cartes pour un petit prix et le tout fabriqué en Europe

On aime moins :

  • Il faut une grande table surtout si l’on joue à 9 répartis en trois brigades
  • Des cartes assez fines mais ce qui peut expliquer le mini prix
  • Le mode solo qui est à partir de 12 ans

Vos marmots aimeront Cuistot Fury si :

  • ils aiment les jeux coopératifs, d’ambiance et en temps réel
  • ils sont attirés par le thème culinaire
  • ils n’aiment pas les jeux calmes et ont du mal à tenir en place

Fiche Technique

Cuistot Fury est un jeu de Mathieu Baiget
Illustré par Christophe Palma
Edité par Ludi Concept
De 2 à 9 joueurs
A partir de 7 ans

Où trouver Cuistot Fury ?

Chez Philibert
Chez Ludum
Chez Parkage

Une pensée sur “Test – Cuistot Fury

  • 24 décembre 2020 à 15 h 27 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis l’auteur du jeu et je viens de lire l’article. Merci beaucoup pour cette très belle critique argumentée du jeu.

    Quelques précisions sur la qualité des cartes à jouer : ce sont des cartes d’épaisseur 320 g/m², en trois couches, avec une âme carbone. Ce niveau de qualité est supérieur ou égal à quasiment tous les jeux du commerce. On a choisi des cartes lisses non texturées, car le texturage fragilise les cartes. On a fait des tests “en conditions réelles d’utilisation” sur les festivals : nos exemplaires de démo ont survécu à + de 100 parties, et les joueurs de festivals ne sont pas des tendres ! Vous ne viendrez pas à bout du jeu si facilement… 😉

    Notre objectif a été de choisir la meilleure qualité possible, tout en gardant un petit prix.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.