Test – Froggie

Ce matin, averses et bruine se succèdent entre deux crachins. Au bord de la mare, c’est le paradis pour les grenouilles qui ont décidé de se lancer dans une sympathique course de sauts pour profiter d’un temps aussi magnifique. Qui sera la première à faire cinq fois le tour de la mare et à sauter sur son nénuphar ?

Froggie est un jeu de Antje Gleichmann, illustré par Oliver Freudenreich. Destiné à 2 à 4 joueurs, il est édité par HABA.

Des grenouilles dès 3 ans !

Froggie est un jeu accessible dès 3 ans, ce que nous nous sommes empressés de vérifier avec bonheur. Pourquoi ? Parce que figurez-vous que les jeux accessibles aux enfants de cet âge ne sont pas si nombreux que cela. On trouve énormément de jeux accessibles « dès 2 ans », et beaucoup de jeux pensés pour les « 4 ans et plus », mais le jeu spécifiquement  accessible à 3 ans est assez rare et mérite que l’on s’y arrête un moment. Il demande à la fois des règles forcément simples, mais également un matériel adapté. Le jeu doit être très accessible, mais également capable de proposer un petit « twist » qui va éveiller l’intérêt de ceux qui ont 4 ou 5 ans. Équilibre difficile à trouver, et on est curieux de voir comment HABA a résolu cette équation.

Coâaaa kiya dans la boîte ?

On va immédiatement jeter le pavé dans la mare : Froggie a beau être un « petit » jeu Haba, il est clairement magnifique. Ce n’est pas une grosse boîte pleine de dragons et de loupiotes qui s’allument, et pourtant c’est un jeu qui saura produire son petit effet une fois la partie terminée.

Le jeu se compose d’un plateau de jeu à même la boîte, qui représente une mare aux grenouilles et quatre nénuphars. Chaque nénuphar est composé de quatre parties rectoverso : une face verte et une face colorée (de la même couleur que les grenouilles). La face colorée se transformera ensuite en fleur de nénuphar, mais chut, c’est une surprise.

Les grenouilles, ce sont quatre billes de bois équipées d’un charmant sourire. Pourquoi des billes me demanderez-vous ? Tout simplement parce que leur parcours, autour de la mare, est composé de petits trous colorés qui permettent de les maintenir en place. C’est élégant, c’est facile à manipuler quand on a trois ans, et ça fonctionne bien. 

Vous trouverez également deux dés, légèrement différents l’un de l’autre. Le premier sera utilisé pour toutes les parties, le second interviendra dans un second mode de jeu (un peu) plus complexe : le mode « turbo ».

L’ensemble est fort joli une fois mis en place et, comme la plupart du temps, la règle Haba est un modèle de clarté. Bref c’est simple, mais très bien foutu.

“C’est si bon bon bon qu’on fait des bonds”

Nous allons donc faire la course. L’idée derrière Froggie est à peu près la même que dans la plupart des jeux de parcours pour cet âge :  des cases de couleur sur le tracé et un dé lancé qui affiche une couleur. Si vous lancez le dé et que vous obtenez, par exemple, le bleu, vous devrez alors déplacer votre pion jusqu’à la prochaine case bleue disponible.

Histoire de varier les plaisirs, le dé comporte également deux faces « mouche » qui vous invitent, quant à eux, à avancer jusqu’à la prochaine mouche disponible. 

 

Ce système d’avancer par couleurs est un classique du jeu enfants : on le retrouve par exemple dans 3 Little Pigs, My Little Circuit ou Petit Ours Brun. L’avantage de ce principe, c’est qu’il est compréhensible par des très petits (il faut juste maîtriser la reconnaissance des couleurs), mais aussi qu’il privilégie les courses serrées en donnant un avantage certain aux retardataires. Si vous faites « Bleu » et que vous avez deux adversaires placés sur les cases bleues devant vous, vous recevez alors un énorme coup de boost qui vous fait passer devant tout le monde. Cette mécanique (typique de l’effet « Mario Kart ») est un excellent moyen de rendre les courses animées et nerveuses, ce qui est parfait pour des enfants de 3 – 4 ans.

Une fois qu’une grenouille a effectué un tour de mare complet et qu’elle a atteint ou dépassé son point de départ, on retourne un pétale de fleur de nénuphar sur sa face colorée. C’est joli et ça aide à se souvenir du nombre de tours parcourus.

Après quatre tours, une fois la fleur totalement reconstituée, il faut effectuer un dernier tour. Le vainqueur aura le privilège d’être le premier à placer sa grenouille sur sa fleur de nénuphar, lui permettant de s’ouvrir de la plus jolie des manières. Comme quoi on peut faire du spectaculaire avec trois bouts de carton.

 

Mode turbo

Les plus observateurs auront remarqué la présence d’un second dé. Celui-ci est utilisé pour un second mode de jeu, baptisé mode Turbo. Plus rapide à jouer, il se montre également (un peu) plus tactique, car vous devez lancer les deux dés et choisir dans quel ordre vous allez les jouer, ce qui vous permet d’effectuer parfois des bonds spectaculaires en fonction des cases déjà occupées devant vous.

Il faut bien choisir la séquence de dés à utiliser (comme dans Monza), surtout que le second dé propose souvent des faces à deux couleurs. Cela demande de bien observer le terrain et de voir quel sera l’enchaînement des deux sauts le plus profitable en termes de distance parcourue. Le jeu est donc beaucoup plus rapide et bien plus intéressant pour les plus grands.

L’avis de Plateau Marmots

Froggie est une excellente surprise ! Le plaisir de jeu est totalement au rendez-vous, et c’est un titre fort réussi, même s’il n’est pas spécialement mis en avant par Haba. Déjà, on ne peut que reconnaître qu’il est totalement adapté à son public, les enfants de 3 – 4 ans. Les règles sont simples et intuitives, quel que soit le mode de jeu choisi. C’est rapide à jouer, très fun, et la possibilité de pouvoir facilement rattraper les joueurs qui nous précèdent rend le jeu très dynamique. Quant à l’action finale de poser les grenouilles sur les nénuphars, c’est toujours un moment privilégié, même a la trentième partie. Le mode Turbo est également le bienvenu et permet d’amener les marmots en douceur au célébrissime (et excellent) Monza. Vous l’aurez compris : Froggie est l’exemple type du jeu à la fois abouti, remarquablement réalisé, et totalement adapté à son public, les marmots de 3 – 4 ans. Ces derniers n’ont pas forcément accès à une ludothèque très fournie, alors quand un titre de cette qualité est disponible, interdit d’hésiter.

On aime

  • C’est joli
  • L’effet final, simple et réussi
  • Très dynamique
  • Facile à prendre en main
  • La possibilité de jouer en mode turbo
  • Pas cher

On aime moins

  • Rien… (vraiment !)

Le trouver

Sur Amazon
Chez Philibert

Fiche technique

Un jeu de Antje Gleichmann
Illustré par Oliver Freudenreich
Pour 2 à 4 joueurs
A partir de 3 ans
Edité par HABA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.