Test – Fruit Mix

– Mais je ne comprends pas ton mémory, en fait. Tu cherches une autre fraise ?
– Non, justement, je cherche tout ce qui n’est pas une fraise.
– Et la banane, là, c’est pas une fraise.
– Oui mais ça ne va pas !
– Mais pourquoi ?
– Parce qu’elle est sur la même assiette que la fraise, pardi !
– Tu te prends le chou, là !

Fruit Mix est un jeu de Martin Nedergaard Andersen, pour 1 à 6 joueurs, édité par Lifestyle Boardgames et distribué par Atalia.

Un mémory qui tacle sévère

Histoire de démarrer sur une bonne note, sachez d’emblée que Fruit Mix est un jeu qui va vous coller des baffes et vous précipiter de l’autre côté de la vieillesse. Oui, carrément. Et si la boîte est particulièrement choupi dans son habillage de fraise juteuse et sucrée, c’est pour mieux vous coller des beignes. La raison en est simple : en admettant que vos derniers neurones disponibles aient survécu à des années de mémory, Fruit Mix va vous prendre à revers et vous pousser dans vos derniers retranchements. Parce que oui, comme disait Kermit la Grenouille Maître Yoda, il va falloir désapprendre tout ce que tu as appris, mec. Donc hop, avant d’ouvrir la boîte, lancez un bon vieux  [C://format c:] sur votre disque dur interne. Ça ne pourra que vous aider, promis.

Une boîte à croquer

On sait que dans le règne végétal, les plantes les plus sexy sont parfois les plus létales. C’est un peu le cas ici, avec une boîte particulièrement jolie, qui fera honneur à vos étagères. La boîte contient 48 tuiles avec 12 fruits différents, 4 formes d’assiettes différentes et 4 couleurs de nappes différentes. Elles sont claires et lisibles, ce qui est essentiel.

De son côté la règle est simple et bien rédigée. Rien de spécial à signaler.

Un jeu de mémoire qui casse les règles

Pourquoi Fruit Mix est-il si bon pour vous décoller la pulpe qui est restée collée au fond ? Tout simplement parce que ce jeu s’amuse à casser les codes et vous force à utiliser votre mémoire d’une manière plutôt originale. C’est excellent pour les neurones… mais il y aura sans doute de la casse.

Pour vous la faire courte, sachez que Fruit Mix est un jeu dans lequel il faut rassembler des tuiles qui… n’ont rien en commun. Oui, ça fait bizarre à la lecture, je sais. Et c’est moins simple que prévu, je vous le garantis. C’est encore nébuleux, mais je m’explique de ce pas.

A table !

Chaque tuile de Fruit Mix, figurez-vous, est composée de 3 éléments :

  • Le fond (la nappe, on va dire)
  • L’assiette
  • Le fruit (posé sur l’assiette).

Chacune de vos actions doit donc répondre à une règle immuable : les tuiles que vous allez rapprocher entre elles ne doivent avoir AUCUN de ces trois éléments en commun. Cela signifie qu’il vous faut mémoriser pas moins de 3 éléments distincts pour chaque tuile.

Et oui, je sais, vous allez me dire que ça ne doit pas être bien compliqué. Alors restez avec moi : on va bien s’amuser.

Un shot de phosphore, et on joue !

Parlons, si vous le voulez bien, du jeu de base.

Ce dernier débute en révélant 5 tuiles, soigneusement alignées, et en distribuant des tuiles aux joueurs en fonction de leur nombre. Les tuiles distribuées sont placées en pile, devant chaque victime joueur. Ces derniers sont ensuite invités à fixer intensément les 5 tuiles révélées pendant quelques secondes afin de les mémoriser comme bon leur semble.

Une fois la période d’observation terminée (c’est à dire 20 secondes pour un enfant de 5 ans et 6 heures 27 minutes pour moi), les tuiles sont retournées face cachée.

Le premier joueur prend alors la première tuile au sommet de sa pile et la place à côté de l’une des tuiles face cachée. Il la retourne alors dans une seconde de stress général qui devrait provoquer plusieurs AVC.

Si les deux tuiles diffèrent sur la totalité des 3 critères (couleur de fond, forme de l’assiette, fruit), le joueur ivre de bonheur peut alors prendre la tuile d’origine et la défausser. Il laisse en jeu la tuile qu’il a jouée, face visible.

Mais dans le (probable !) cas contraire, le joueur prend la tuile d’origine et la place sous sa pile de tuiles. Il a donc joué un coup pour rien, et peut commencer à douter de tout. Là aussi, il laisse la tuile jouée en place, face visible.

C’est ensuite au tour du joueur suivant.

Lorsque toutes les tuiles sont placées face visible, hop, on accorde à nouveau un petit temps d’observation avant de les retourner face cachée en même temps.

Objection !

Au moment de jouer, le joueur peut déclarer que, selon lui, toutes les tuiles face cachée ont un point commun avec celle qu’il vient de piocher. Dans ce cas, un autre joueur révèle une tuile restante, au hasard. Si elle a effectivement un trait commun, c’est gagné, la tuile est remportée. Sinon, ouille, même cas de figure, le joueur doit la placer sous sa pile.

Comme vous vous en doutez, le premier joueur qui parvient à se débarrasser de toutes ses tuiles remporte la partie. Et en général, vous l’aurez compris aussi, ce n’est pas moi.

Sensations

Un jour de mars 1996, j’avais un partiel d’Histoire Moderne. Je ne me souviens plus exactement du sujet, mais ça tournait autour de Saint-Malo au XVIe siècle, sujet sur lequel j’avais fait une impasse totale. On attendait de moi un bilan économique et politique, sans doute, mettant en avant les routes commerciales et un inventaire des marchandises transportées. Mais dans ma tête ce fut un tel blanc, un tel vide intersidéral, que je me suis lancé dans la rédaction d’une nouvelle hollywoodienne ayant pour héros Mathieu de Saintaurens, un corsaire au grand coeur. Bon, j’ai eu 1. Mais je me souviens très bien de cette sensation d’oubli total, de néant absolu. Et j’ai été heureux de retrouver cette sensation me ramenant à la quintessence de l’humilité avec ma tuile “banane sur assiette ronde sur nappe rouge”.

Et le plaisir coupable de Fruit Mix est bel et bien ici : inciter vos derniers neurones à exploser dans une magnifique gerbe multicolore.

Mais le pire, finalement, c’est que ce jeu est génial. Il est intense, prenant, et chaque victoire sera comme un cadeau que la vie accepte de vous faire. Parce qu’à côté de vous, évidemment, votre adorable fils de 4 ans sera en mesure de vous donner, sans la moindre hésitation, le contenu exact des 5 tuiles face cachée. Ce petit bâtard charmant bambin saura le plus souvent gagner avec modestie et panache, rappelant à la face du monde que vous êtes bon pour l’euthanasie. Mais bon, il rigolera moins lorsque vous lui ferez avaler ses 5 fruits et légumes par jour par les trous de nez.

L’avis de Plateau Marmots

Bref, si vous savez ravaler votre fierté (ou truander pour jouer avec des gens plus âgés que vous), Fruit Mix est une torture acidulée qui saura vous amuser de longues heures durant. Le concept délicieusement tordu de devoir associer des tuiles différentes prend fort agréablement les joueurs à rebrousse-poil pour une vraie revisite du mémory, musclée et impitoyable. Le jeu est aussi malin qu’efficace, et la présence de plusieurs variantes permet de varier les plaisirs. La plus sympathique d’entre elles vous invite à assembler les tuiles qui ont au moins un éléments en COMMUN, un mode de jeu bien apaisant pour nos cerveaux épuisés.

Il est également possible de jouer en solitaire, c’est à dire sans témoins, pour vous entraîner de longues heures durant. Un excellent exercice qui, hélas, aura vocation à vous pousser au suicide. Et mourir ainsi devant une assiettes de fruits, c’est un peu la lose, même si c’est bon pour la santé.

On aime

  • Un mémory vraiment original
  • Plutôt joli
  • Plusieurs modes de jeux
  • Aucune allergie aux fruits à signaler

On aime moins

  • Adieu, neurones !

Le trouver

Chez Philibert
Sur Amazon


Soutenez Plateau Marmots !

–>  Vous avez apprécié cet article ? Alors rejoignez nous sur Tipeee et manifestez votre soutien ! 1 euro suffit pour nous encourager.
–> Vous n’avez pas apprécié cet article ? Alors dites le nous, et rejoignez-nous sur Tipee pour qu’on s’améliore ! 1 euro nous donnera sans doute à réfléchir !


 

Fiche technique

Par Martin Nedergaard Andersen
Édité par Lifestyle Boardgames Ltd
Distribué par Atalia
Pour 1 à 6 joueurs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.