Test – Honga

La tribu du tigre à dents de sabre est un petit peuple tranquillou qui vit dans une bourgade plutôt agréable, bordée par une magnifique cascade d’un côté et une forêt luxuriante de l’autre. Elle dispose même d’une belle prairie verdoyante où faire paître les mammouths. Le trône de pierre étant vacant, saisissez l’occasion de prouver à ces braves gens que vous êtes digne d’y poser votre postérieur en subvenant à leurs besoins. Mais gare à Honga le tigre ! Si vous oubliez de lui faire des papouilles, ce glouton squattera chez vous et dévorera vos réserves de nourriture…

Honga est un jeu de collecte et de gestion de Günter Burkhardt (Trésor de glace, Attrap’trésors!…), illustré par Stéphanie Böhm (Luxantis, Iquazù) et édité par Haba. Il rejoint la gamme des jeux juniors et famille de l’éditeur allemand au côté de Karuba, Iquazù, Mountains et bien d’autres.

Honga rassemble 2 à 5 joueurs de Néandertal à partir de 8 ans qui vont s’affronter dans une course à l’élection préhistorique impitoyable.

Travailler moins pour jouer plus

La 1ère chose qu’il faut noter, c’est que la boîte est bien fournie :

  • 7 plateaux : un plateau commun, un plateau de rangement qui n’est autre qu’un parking à mammouths et des plateaux individuels qui représentent les réserves de nourriture de chaque joueur;
  • des cartes : action (grises et rouges), bonus et troc;
  • des pions en bois : hommes préhistoriques, mammouths, denrées (champignons, baies, poissons, eau), marqueurs de point, marqueur 1er joueur, défense de mammouth et Honga;
  • un lot de sachets pour ranger les différents éléments du jeu (merci Haba!).

Et pour finir en beauté, pas de dépunchage à prévoir, ni de collage de gommettes, ni aucune autre activité manuelle à entreprendre pour utiliser le matériel. Le jeu est prêt à l’emploi dès l’ouverture de la boîte.

Les illustrations sont superbes, le matériel est solide, c’est joli, agréable à manipuler, de bonne qualité… bref, côté matos et graphisme, c’est une réussite!

Bien évidemment, une telle profusion d’éléments implique une mise en place légèrement plus longue que la moyenne et une notice détaillée. Quelques minutes seront nécessaires pour lire les règles et les assimiler. Et il n’est pas à exclure que lors des 1ères parties vous reveniez y jeter un œil, notamment pour vous rappeler la signification des nombreuses cartes bonus.

La planète des singes humains portant des culottes en peau de mammouths

Le plateau commun est découpé en 9 zones, correspondant chacune à une action possible : cueillette, pêche, forêt, troc… À l’intersection de ces zones, autour de la case centrale du plateau, figurent 4 cercles où seront défaussées les cartes action des joueurs. Chacune de ces cartes est divisée en quarts dans lesquels sont dessinées des mains. Ces mains matérialisent l’action choisie par le joueur. Par exemple, je pose ma carte action de façon à avoir 3 mains dans la zone champignon. Je peux alors ramasser 3 champignons.

Ce système est à la fois très ingénieux et horriblement cornélien car il faut, à la fois, choisir l’emplacement où défausser sa carte, mais aussi la façon de la placer sur cet espace. En effet, les cartes action ne sont pas toujours arrangeantes et il faudra bien souvent choisir l’action la moins pénalisante possible à défaut d’avoir la configuration idéale qui vous permettra de faire exploser votre score.

Vous pourrez néanmoins tenter d’améliorer votre situation grâce aux cartes action rouges qui sont plus rentables et donc rapportent plus de points de victoire. Ces cartes sont réservées au joueur qui a le plus grand nombre de mammouths présents sur l’aire des mammouths. Bien évidemment, l’occupation de cette aire est payante. Pour pouvoir y placer un de vos mammouths, il faudra vous alléger de quelques denrées alimentaires. C’est un calcul à faire : perdre quelques denrées en échange de cartes action qui permettent d’en récupérer plus…

Demandez le programme!

Pour accéder au titre suprême de chef de clan, il faut être le 1er à atteindre un certain score qui dépendra du nombre de joueurs présents.

Pour cela, il faut collecter des denrées et attirer des mammouths pour faire du troc avec les tribus voisines. Ce troc est matérialisé par les cartes troc sur lesquelles figure la combinaison de nourriture nécessaire à son «achat» ainsi que le nombre de points de victoire qu’elle rapporte.

Vous pourrez également obtenir des points en gravissant les marches de la montagne sacrée mais aussi en explorant la forêt où vous pourrez piocher des cartes bonus. Comme leur nom l’indique, ces cartes vous donneront quelques avantages, comme par exemple des points de victoire supplémentaires ou des denrées utilisables lors de vos trocs (entre autres).

En plus de toutes ces tâches à accomplir, il en reste une, et pas des moindres, qui ne vous rapportera certes pas de points de victoire mais qui peut s’avérer handicapante si vous n’y pensez pas. Je parle bien sûr de Honga!

Honga est un magnifique tigre à dents de sabre qui vit sur un tas de cailloux dans la case centrale du plateau de jeu. Lorsque vous posez une carte action, veillez à ce qu’il y ait au moins une main dirigée vers Honga, sans quoi la bestiole s’invite chez vous et dévore une de vos denrées à chaque tour de jeu. Et une fois qu’il est là, difficile de s’en débarrasser! Malgré tout, il peut s’agir là d’un choix stratégique : en négligeant Honga, vous pouvez placer vos cartes action plus facilement et donc récupérer plus de denrées par tour de jeu… mais n’oubliez pas que cela risque également d’avantager vos adversaires!

Pour faire presque court

À son tour de jeu, le joueur pose sa carte action. Si il y a au moins une main dans la zone de Honga, il passe à l’étape suivante. Sinon, il pose la figurine devant lui et retire une denrée de sa réserve. Ensuite, le joueur effectue les actions qu’il a choisi, utilise, s’il le souhaite, ses cartes bonus et finit son tour en piochant une nouvelle carte action. Puis c’est au tour du joueur suivant.

Celui qui atteint en 1er le score salutaire est proclamé chef de la tribu.

Dit comme ça, on pourrait croire que Honga est un petit jeu simple. Grossière erreur! Si la mécanique est en effet facile à comprendre et à mettre en œuvre, il n’en reste pas moins qu’Honga est un jeu tactique où il faudra réfléchir un minimum. À chaque tour et selon la configuration de sa carte action, les questions affluent : où poser ma carte? Dans quel sens? De quelle denrée ai-je besoin? Gravir la montagne sacrée ou aller pêcher? Dépenser des denrées pour mettre un mammouth sur le plateau ou pour faire du troc? Veiller sur Honga et perdre du temps sur ma cueillette ou le négliger et le nourrir à chacun de mes tours?…. On cogite sans cesse pour essayer d’optimiser au mieux ses actions et progresser de manière significative sur la ligne de score.

A ce titre, je me demande si les 8 ans annoncés sur la boîte sont judicieux? Oui, il n’y a rien de compliqué, mais un marmot de 8 ans arrivera-t-il à prendre en compte tous les paramètres en même temps? Tout dépendra du «niveau» dudit marmot. S’il est novice, peut-être qu’une 1ère partie, juste pour la forme, où le parent l’accompagnerait dans ses décisions pourrait être envisagée, le temps qu’il s’habitue à la mécanique.

L’avis de Plateau Marmots

Honga n’est pas un petit jeu sympa de collecte, c’est un super jeu tactique, riche en subtilités, qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière minute. Même si la boîte indique 8 ans, ne crois pas, ami néandertalien, qu’il suffit de poser ta carte action comme un mammouth pose sa bouse pour gravir les échelons. Honga est un habile mélange de réflexion, d’anticipation, de stratégie et de gestion de ressources où chaque joueur tente d’avancer le plus rapidement possible sur l’échelle de score.

C’est beau, prenant, efficace et rejouable à l’infini.

Il n’y a pas grand-chose à ajouter, Honga est une réussite, je suis sous le charme.

On aime:

Tout: le matériel, les illustrations, un jeu prêt à l’emploi, le concept, la mécanique, la dimension tactique, la compétition…

On aime moins:

Peut-être un peu juste pour les novices de 8 ans

Le trouver

Chez Philibert
Sur Amazon

 

Fiche technique:

Auteur: Günter Burkhardt
Illustratrice: Stéphanie Böhm
Editeur: Haba
Pour 2 à 5 joueurs
À partir de 8 ans
Durée d’une partie: 45 min

Pour aller plus loin:

 

 

 

2 pensées sur “Test – Honga

  • 14 mars 2019 à 13 h 54 min
    Permalink

    Oui, un petit peu avec les cartes actions que les joueurs piochent à leur tour de jeu. Selon la configuration de ces cartes, il n’est pas toujours possible de réaliser les actions que l’on aurait aimé faire…il faut s’adapter.
    Il y a aussi les cartes bonus, on ne sait pas sur quoi on va tomber 😉 Mais rien de pénalisant. Ces cartes sont des aides supplémentaires pour les joueurs, donc quelle que soit la carte que vous piochez, elle vous donnera un petit avantage sur les autres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.