Test – Ma Première Aventure : La Reine de Champ-Fleuri

Fichtre ! Mine de rien, cela fait maintenant quelques années que Gameflow nous propose son concept de « première aventure ». Si je ne dis pas de bêtise, la première fois que j’en ai entendu parler, c’était en voyant passer le proto juste devant moi, alors que j’attendais le début de la Cérémonie des As d’Or 2018 (Victoire de Nom d’Un Renard, d’ailleurs). Et bim, en novembre de la même année, « Ma première Aventure – En quête du dragon » était dispo sur les étals, ce qui m’avait positivement ravi.

Après ce premier épisode axé fantasy il y eut l’exploration sous-marine, l’épopée stellaire, une virée en Terre Ocre, et une course digne des célèbres Fous du Volant. Si les 3 premières aventures tendaient à se ressembler sur un plan purement mécanique, des changements subtils ont peu à peu été introduits dans la construction des histoires, afin d’apporter quelques nuances dans le jeu.

Et alors que voici arriver une nouvelle aventure, qui fleure bon l’été et les abeilles, vous vous demandez sûrement quelles nouveautés vous attendent dans ce nouvel opus. Rassurez-vous : vous êtes au bon endroit. Sortez la nappe de pique-nique, installez-vous dans le pré, on va tout vous raconter.

Ma Première Aventure : la Reine de Champ-Fleuri est un livre jeu de Roméo Hennion, illustré par Arnaud Boutle, c’est édité chez Game Flow.

Dans un pays de tous les temps, badababadam, badambadam

Plantons le décor : vous allez vivre une aventure qui vous évoquera irrésistiblement la vie d’une célèbre abeille Aztèque Maya. Vous allez découvrir la vie de ruche, les corvées, les sorties aventureuses et, si tout va bien, votre évolution en Pokémon Reine. Ça va zonzonner dans les prés et les champs fleuris afin d’accomplir votre destinée… si vous faites les bons choix.

Première nouveauté de cette aventure printanière : vous n’allez plus devoir choisir entre 3 personnages, mais plus simplement deux. La supersymétrie des précédents opus est bouleversée pour apporter une petite brise de fraîcheur particulièrement bienvenue. Vous commencerez en effet l’histoire en incarnant une ouvrière costaude ou une nourrice malicieuse, chacune ayant évidemment ses propres choix à faire pour tirer parti de ses capacités.

C’est la lutteuuuu finaleuuuuu

Le but de cette aventure est de vous extraire des classes laborieuses pour devenir Reine et démarrer votre règne en compagnie d’un bourdon sympathique. C’est bien d’avoir de l’ambition, mais encore faudra t-il trouver l’emplacement idéal pour votre ruche, et prouver à la Reine actuelle que vous êtes assez débrouillarde pour être couronnée à votre tour. Vous allez donc visiter plusieurs endroits de la prairie et récolter du nectar pour prouver que vous avez l’étoffe de la monarchie. Que l’on se rassure, la mécanique de jeu reste sensiblement la même, si ce n’est que vous allez ici tenter de « scorer » autant de nectar que possible, et de récolter quelques alliés ou récompenses en cours de chemin.

Une excellente première première aventure

Si cet épisode ne renouvelle pas forcément le genre, on apprécie la très grande accessibilité de son thème, permettant de le découvrir avant tous les autres. Pour autant il ne sera pas plus simple à jouer, loin de là. Comme il n’y a plus que deux personnages disponibles (contre 3 dans les autres histoires), la sélection est encore plus importante et un “mauvais” chemin pris peut difficilement être rattrapé. Il y a clairement des pièges tendus, et il sera nécessaire d’effectuer plusieurs lectures pour tirer le meilleur parti de ses personnages, mais aussi de ses ressources. On notera d’ailleurs que le stock de nectar collecté au fil de l’aventure peut naturellement augmenter… mais aussi diminuer en cas de mauvais choix ! Cela ne veut pas dire que le livre est plus difficile, mais que la compartimentation du cheminement est plus présente que dans les autres volumes, et qu’un peu plus de tentatives seront parfois nécessaires pour obtenir le meilleur résultat. Heureusement, les messages de fin sont toujours très positifs, même en cas de défaite cuisante. 

L’avis de Plateau Marmots

Au final, cette nouvelle aventure très colorée dans le monde des abeilles laisse un souvenir fort plaisant. On apprécie les mini-nouveautés apportées et on se réjouit de cette notion d’évolution de personnage qui apporte un véritable sentiment de progression dans le récit. On apprécie aussi le gestion du nectar, qui augmente (mais qui peut descendre), ainsi que des embranchements parfois plus piégeux. Attention on est loin du Die & Retry, mais certaines directions prises seront moins rattrapables que de par le passé : il faudra alors recommencer l’histoire. La Reine du Champ Fleuri est sans doute la meilleure histoire pour faire découvrir le concept « Ma Première Aventure » et permet d’aborder le monde du livre-jeu de la meilleure des manières.

On aime

  • Le thème, très accessible avec les plus jeunes joueurs
  • Le fait de faire évoluer son personnage
  • Les illustrations, toujours aussi choupi
  • La volonté d’apporter des mécaniques de jeu toujours un peu différentes

On aime moins…

  • Bah rien en fait 🙂

Le trouver

Fiche technique

Un livre jeu de Roméo Hennion
Illustré par Arnaud Boutle
Edité chez Game Flow
A partir de 4 ans

 

One thought on “Test – Ma Première Aventure : La Reine de Champ-Fleuri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.