Test – Mistigriff

Bon alors je vais être honnête, j’étais pas super emballée de devoir jouer au mistigri. Parce qu’en tant que parent, comme vous je suppose, le mistigri (ou le Pouilleux), j’ai déjà donné.

Mais conscience professionnelle oblige, je me suis tout de même dirigée vers cette nouveauté (ah ah ah) Djeco. Surtout que le chef a dit “mais si, tu verras, ils ont a changé les règles, un peu”. Vous êtes curieux ? Allez, suivez-moi, on a un roi et une reine à sauver des griffes du Dragon.

Mistigriff est un jeu de Jérémie Caplanne (Tweegles, OK Corral), illustré par Bob Kolar, à partir de 5 ans, pour des parties d’une quinzaine de minutes, édité chez Djeco.

Un mistigri mais pas que…

Mistigriff est un jeu où (comme dans tous les mistigris) vous devez faire des paires en piochant dans la main de votre voisin. De son côté, Mistigriff nous propose de faire des paires de monstres, donc rien de bien neuf sous le soleil. Sauf qu’il va aussi falloir faire preuve de courage et de tactique. Le joueur qui aura à la fin de la partie le plus de points de bravoure gagne.

Des points de bravoures ? Dans un pouilleux ? Kezako ?

Dans mistigriff, vous trouverez 36 cartes. Dans ces 36 cartes, 4 sont spéciales (un roi, une reine et deux dragons), 32 sont des moitiés de monstres que vous devez compléter en piochant dans la main de votre voisin.

Sur chaque carte, vous trouverez un symbole (une épée ou une tour de château) et des pouvoirs magiques représentés par des symboles entourés de jaunes.

Les cartes avec les épées sont celles que vous posez devant vous mais qui ne vous rapportent pas de points de bravoure. Les cartes avec une épée et une armure vous rapportent des points de bravoure à la fin de la partie. Ces points sont symbolisés par un bouclier.

 

Armure enfilée, on peut y aller ?

La mise en place est hyper simple on distribue toutes les cartes et c’est parti ! Vous piochez une carte dans la main du voisin, vous regardez si vous pouvez compléter la moitié d’un de vos montres.

  • si oui, vous déposez la paire devant vous et vous regardez si c’est une carte avec un pouvoir. Les pouvoirs sont symbolisés par des ronds jaunes (et un magicien à côté de votre épée). Il existe 4 sortes de pouvoirs comme par exemple choisir la carte que l’on veut donner au joueur suivant, rejouer puis changer le tour ou encore voler la dernière paire posée… mon préféré!)
  • si non, vous mettez la carte dans votre main et faites piocher le joueur suivant

Comme je vous l’ai dit, il y a 4 cartes spéciales, ce sont des cartes qu’il faut essayer de garder dans sa main jusqu’à la fin, sauf une !

  • le Roi et la Reine qui vous rapporteront 2 points de bravoure chacun (autant vous dire que si vous gardez les 2 jusqu’à la fin c’est Jackpot !)
  • le Dragon Mistigriff qui vous fera perdre 3 points de bravoure (celui ci, on est content quand on nous le prend des mains)
  • le Dragon vaincu qui vous rapporte 1 point de bravoure et qui vous permet d’annuler les 3 points perdu du dragon mistigriff si, à la fin de la partie, vous possédez les 2 cartes dragons.

La partie se termine dès qu’un joueur n’a plus de carte avec le symbole épée dans les mains. Le gagnant n’est pas celui qui a fait le plus de paires de monstres mais celui qui a le plus de points de bravoure.

L’avis de Plateau Marmots

On a tous joué au mistigri dans notre vie, on a même commencé avec le jeu du « pouilleux ». On ne va pas se mentir, c’est pas le jeu que l’on trouve le plus fou et auquel on a envie de jouer sans cesse. Alors quand j’ai ouvert Mistigriff j’étais sceptique.

Eh bien c’est un peu ce qu’il s’est passé… Je ne me suis pas éclatée comme une dingue et je n’ai pas compris l’univers du jeu. On me propose un dragon, du chevalier tout ça…et je dois compléter des monstres !! J’aurais préféré trouvé des moitiés de châteaux pour rester dans le thème chevaleresque ou des moitiés de roi et de reine, bref, je vois pas trop pourquoi on nous a glissé des monstres dans le jeu. Si on part dans l’univers des monstres alors on va jusqu’au bout, on met des cartes roi et reine monstres et on combat non pas un dragon mais un super géant monstre.

Le petit plus que j’ai quand même trouvé à Mistigriff, c’est que ça n’est pas forcément le joueur qui pose le plus de paires qui gagne mais celui qui a le plus de points de bravoure. Parfois vos paires ne vous rapportent pas de points. Et j’ai trouvé aussi sympatoche de pouvoir embêter mon adversaire en posant des cartes avec des pouvoirs.

Les cartes sont très lisibles pour que les marmots puissent rapidement se débrouiller tout seuls. Elles sont plus grandes que des cartes de bases, ce qui permet d’y jouer aussi avec papy, mamy sans soucis. Mais (parce qu’il y a un MAIS) quand vous jouez à deux avec votre marmot, on a beaucoup trop de cartes en main et c’est un peu la galère. Mon marmot commence à savoir bien tenir ses cartes en main mais pour jouer à Mistigriff, on ressort le porte carte et on retire quelques paires.

On aime :

  • sa petite taille
  • des illustrations bien sympathiques
  • avoir des super pouvoirs qui embêtent les autres joueurs
  • une jolie revisite du mistigri

On aime moins :

  • le thème ? Le dragon avec roi et reine, on est ok, mais pourquoi des monstres ?
  • le nombre de cartes à deux joueurs ; il est conseillé de retirer quelques paires

Le trouver

Chez Philibert
Sur Amazon

 

Fiche technique

Un jeu de Jérémie Caplanne
Illustré par Bob Kolar
A partir de 5 ans
Edité chez Djeco

 

Une pensée sur “Test – Mistigriff

  • 7 novembre 2019 à 21 h 11 min
    Permalink

    Super d’accord pour le nombre de cartes (limite absurde pour le public visé).
    Par contre, les monstres ne m’ont pas choqués et m’ont paru même dans le thème : Le Dragon n’est ni plus ni moins qu’un gros monstre, donc en tant que chevalier en herbe on dézigue des petits monstres (mais là, je me dis que mon passé de “”rôliste”” me fait voir les choses différemment !).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.