Test – Sens Dessus Dessous

« Mon immeuble est sens dessus dessous. Tous les locataires en dessous voudraient habiter au-dessus ! Tout cela parce que le locataire qui est au-dessus est allé raconter par en dessous
que l’air que l’on respirait au-dessus était meilleur que celui que l’on respirait à l’étage en dessous !Alors, le locataire qui est en dessous a tendance à envier celui qui est au-dessus et à mépriser celui qui est en dessous. » Raymond Devos

Sens Dessus Dessous est un jeu de Lorenzo Tucci Sorrentino, Daniele Tascini et Simone Luciani et llustré par Erica de Giglio. A partir de 6 ans, pour 2 à 6 joueurs, pour des parties de 20 min. C’est édité par Cranio Creations et distribué par Atalia.

Moi, je ne suis pas au-dessus de ça !

Les promesses au dos de la boîte sont énormes. Jugez plutôt : «  Sens Dessus Dessous vous fera découvrir que vous n’avez pas besoin de faire des milliers de kilomètres, ni de traverser des jungles, déserts ou montagnes, ni même encore de vous mettre en danger ou d’essayer de déchiffrer des énigmes insoutenables : les trésors que vous cherchiez sont déjà là autour de vous ! » Je vous l’ai dit, ça ne rigole pas ! Mieux que n’importe quel accord toltèque, je me mets en chasse, mais attention la concurrence est rude : mes enfants sont à l’affût ! Il me faudra faire preuve de rapidité et de créativité pour dénicher les trésors car toute la famille cherche en même temps !

Qui convoite mon jouet qui est au-dessus, le mien ?

Vous allez comprendre : votre maison, celles des grands-parents, celles de vos amis et même celles des voisins vont devenir des terrains de chasse. Dans la boîte : 6 pions colorés, 1 plateau recto/verso, 1 sablier et surtout des cartes de niveaux (vertes/jaunes/rouges). Sur ces cartes, selon le niveau, plusieurs caractéristiques : les vertes une caractéristique de couleur, particularité ou lettre, les oranges deux de ces caractéristiques et les rouges lettre et couleur. Vous l’aurez compris, les enfants piochent une carte, partent fouiller la maison et une fois l’objet trouvé, recouvrent la carte aux caractéristiques demandées avec leur trésor.

Oui, vous avez bien lu et pouvez maintenant imaginer les enfants en délire, surexcités, courant dans la maison comme des souris de laboratoire, grimpant les escaliers comme des éléphants, les dévalant comme des orvets. Alors oui, la règle du jeu, innocemment l’auréole sur la tête, nous explique que la zone de jeu doit être délimitée, en accord avec l’hôte de la maison et qu’il s’agit de bien identifier les placards à ne pas ouvrir, les pièces où l’on ne doit pas entrer et de retirer de la table les objets dont vous n’avez pas besoin… ahahahahahahahahahah

Celui du dessous leur est tombé dessus !

Permettez-moi de rire ces mises en garde sont en-deçà de ce qu’il faudrait, c’est-à-dire accepter que les enfants transforment votre maison en champ de bataille, combien de tranchées creusées, combien d’impacts, combien de chambres dans le salon et de salle de bain dans la cuisine… j’ai vu des enfants ramener des couettes, des poufs, des oreillers dans le salon, des tapis de salle de bains et des rouleaux de PQ dans la cuisine, trouver qu’une brosse à dents justifiait sa place dans le salon parce qu’elle répondait aux caractéristiques… et combien de peluches décimées dans la maison parce qu’une peluche répond toujours à un nombre de particularités stupéfiantes… imaginez le nombre d’objets insignifiants disparus, qui trouveront avec ce jeu l’occasion de resurgir d’entre les morts parce qu’ils ont pour eux la particularité d’une couleur ou d’une lettre…

Les enfants adorent ce jeu, le redemandent constamment et vous allez le leur refuser constamment. Autoriser l’ouverture de cette boîte est exceptionnelle, car jouer à Sens Dessus Dessous c’est accepter le désordre, briser les accords de paix et voir votre monde fondre pour devenir un endroit de tapage et vos enfants des suants.

Finalement, c’est celui du dessous qui a eu le dessus !

Pourtant, figurez-vous qu’il y a un vrai jeu dans cette boîte et qu’il est plutôt superbement pensé. Car lorsque l’on ose ouvrir la boîte de Pandore, on s’éclate et on joue même avec les enfants. Oh oui ! Puisque de toute façon il vous faudra ranger en Enfer autant participer au désordre. Reprenons les règles là où on les a laissées.

Donc les joueurs tirent une carte correspondante à leurs niveaux, puis ils courent comme des dératés pour trouver l’objet, qu’ils ramènent et posent sur leur carte. Le joueur est en droit de piocher une nouvelle carte s’il ne trouve pas l’objet qui satisfait aux requêtes, néanmoins il perdra des points en fin de partie.

Les cartes vertes valent 1pt, les oranges 2pts et les rouges 3 pts. On avance les pions sur la piste de score. Quand un pion dépasse une « Ligne de défi » la partie s’arrête et un « Défi » est joué.

La partie s’arrête lorsqu’un pion a franchi la case 16 de la piste de score. On vérifie si les objets correspondent et, si besoin, on retire des points en fonction de la pertinence de l’objet et des cartes défaussées durant la partie. Autant vous dire que rien n’est gagné jusqu’au bout et qu’il y a quelques retournements de situation. Mais la vraie question est : serez-vous en condition de réaliser un décompte une fois la parti terminé, alors même que les enfants sont fous, que la quantité d’objets rapportés sur, autour, sous la table est à n’y rien comprendre ?

Néanmoins malgré la folie qui va s’emparer des enfants, il est tout de même fantastique de les voir durant ces courts instants avant de partir chercher un objet, se concentrer et se connecter à l’inventaire du domicile. Dans l’élan des mots, des lettres et des sensations , le temps semble se figer, on les voit réfléchir, et puis les yeux signalent le déclic, l’idée associée… le temps reprend son cours et ils ne sont déjà plus là. Rassurez-vous, ils vont revenir très vite, les bras chargés… de tout et parfois de n’importe quoi.

Comme si cela ne suffisait pas d’être déjà sens dessus dessous !

Un mode « Défi » ? Comme si toute la famille n’était pas assez exaltée, voilà qu’elle s’apprête à entrer en effervescence ; c’est ici, à ce moment précis, que plus l’endroit où se déroulera le jeu sera vaste, plus il pourra contenir la révolution qui va se jouer. Voilà qu’entre en scène le sablier et tout ce qu’il peut générer de tensions, stress et de rivalités…

Le joueur qui aura dépassé la ligne de « Défi » crie Dééééééééééééffffffffffffffffiiiiiiiiiiiiiiii et tout le monde s’arrête dans ses recherches d’objets. Le joueur qui a appelé au défi retourne le sablier, une carte correspondant à la couleur de la ligne « Défi » et tout le monde doit alors chercher un objet répondant aux attentes de la carte dans le temps imparti. Le premier joueur amenant l’objet marque les points. Ensuite la partie reprend aussitôt son cours. Il y a trois défis par partie, un par couleur.

Alors, là-dessus  …

Le jeu propose quelques variantes bienvenues que vous appliquerez naturellement dont « les parties moins intenses » qui recommande pour les plus jeunes de n’utiliser que les cartes vertes et oranges ET « les parties en équipes » parfait pour des parties parents et enfants qui voient l’un des joueurs tirer une carte, donner des indications à l’autre joueur partant à la recherche de l’objet.

Les « parties extrêmes » se jouent sur la face B du plateau, partagé en trois zones, réduisent le choix des cartes à disposition.

L’avis de Plateau Marmots

Le jeu est génial, les enfants l’adorent et c’est un euphémisme ; les parents un peu moins mais il faut les comprendre. A condition de faire preuve d’une grande tolérance et de partir du principe que ce qui se passe lorsque l’on joue à Sens Dessus Dessous se réserve à Sens Dessus Dessous et que les enfants ont juré croix de bois, croix de fer si je mens la maison restera en Enfer qu’ils vous aideront à remettre la maison en état, alors foncez ! Sens Dessus Dessous va vous laisser sans voix devant les associations pleines de génie ou alors complètement farfelues de vos enfants. Puis c’est aussi le jeu parfait pour mettre les enfants au ménage, qui fera les joies des invitations d’enfants à la maison et pour vous venger, vous pouvez même inciter vos enfants à aller jouer chez les autres.

On aime

  • Un concept génial…
  • La capacité des enfants à répondre à une consigne
  • Les choix des Marmots surprenants et justifiés

On aime moins

  • …mais profondément épuisant et dévastateur.
  • On refuse souvent d’y jouer

Fiche du jeu :

  • Un jeu de Daniele Tascini, Lorenzo Tucci Sorrentino et Simone Luciani
  • Illustré par Matteo Zanfi et Erica de Giglio
  • Edité par Cranio Créations
  • Pour 2 à 6 marmots déchaînés
  • De 6 ans et plus

Le trouver :

Chez Philibert 

2 pensées sur “Test – Sens Dessus Dessous

  • 6 août 2020 à 14 h 15 min
    Permalink

    Bon bon … faut vraiment que j’arrête de vous lire !-)
    Je vais me faire …hmmm… “déchirer la margoulette” par ma compagne :
    Non seulement je viens d’acheter ̶u̶n̶ ̶n̶o̶u̶v̶e̶a̶u̶ ce jeu … mais en plus, vous nous promettez l’apocalypse à la maison !-!
    Je suis faible… faut vraiment que j’arrête de vous lire !

    Répondre
    • 6 août 2020 à 21 h 07 min
      Permalink

      C’est un super jeu, vous allez vous éclater à la maison.
      Il faut juste partir du principe que le pire arrivera sans doute, ainsi à chaque fin de partie vous serez simplement heureux d’avoir survécu… 🙂

      Bien cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.