Test – Colour Chameleon

Parfois je me dis que je vais chercher trop loin. Que je suis un peu trop en quête de mécaniques ultra originales alors que la simplicité même est précisément ce dont les plus petits des marmots ont besoin pour apprécier un jeu. Pas d’options. Pas de matériel de folie. Juste une simplicité absolue. Et c’est exactement ce qui fonctionne.

Ma fille se prénomme Roxelane. Et quand elle arrête de râler deux minutes du haut de ses deux ans et demi, elle me file des leçons de gameplay. En ce moment, Roxelane est accro à un jeu qui est une sorte d’incarnation de la simplicité. Un jeu que j’avais zappé quand je l’avais reçu, le trouvant dramatiquement trop simple, et sans la moindre ambition.

Mais Roxelane, au travers de son plaisir évident à enchaîner les parties de ce jeu, plus que tout autre, m’a rappelé que parfois, quand on a deux ans, la simplicité est tout ce que l’on désire.

Colour Chameleon est un jeu pour 2 à 4 joueurs, édité par Jumbo.

100 % Recycled

Inutile de tartiner du storytelling : Colour Chameleon est un jeu très simple et la boîte est à son image. Comme d’autres minijeux de la gamme 100% recycled, vous ne trouverez même pas la règle dans la boîte : il faut aller la télécharger au moyen d’un flashcode. Pourquoi, parce que Colour Chameleon fait partie, comme son nom l’indique, d’une gamme de jeux produits en matériaux recyclés, gamme que l’on avait déjà croisée avec Catch the Mouse.

On ne peut que souscrire à cette démarche d’utiliser des produits recyclés pour produire les jeux, même si ça implique d’avoir un ordi ou un smartphone sous la main pour lire la règle. Il aurait ptet été possible de l’imprimer directement dans le fond de la boîte, du coup ? Peu importe. On retiendra que cette gamme est vraiment destinée aux petits marmots et propose des jeux vraiment très accessibles.

Pas de règle, donc, mais des caméléons

À défaut de règle, vous trouverez quatre tuiles représentant des caméléons multicolores, chaque tuile est percée de 6 trous aux endroits où les caméléons changent de couleur. Vous trouverez également 24 pions colorés (4 x 6 couleurs), et un dé à 6 faces à monter vous-même.
L’ensemble est très mignon et agréable en main. Les petites mains de Roxelane attrapent le matériel sans souci.

Un principe universel

Le but du jeu est d’être le premier à compléter son caméléon. Pour se faire, il suffit de jeter le dé et de regarder la couleur obtenue. Si vous ne l’avez pas encore, vous prenez le jeton correspondant et vous le placez sur votre caméléon.

Sinon, vous passez votre tour.

Plus vous remplissez votre caméléon, plus il sera évidemment dur à finir. Mais avec un peu de patience et de chance, vous obtiendrez la dernière couleur qui vous manque, et la partie sera à vous.

Le plaisir de la simplicité

Le jeu est donc basé sur l’aptitude de l’enfant à reconnaître les couleurs, attraper le jeton correspondant et le placer à l’emplacement prévu à cet effet, dans un feu d’artifice de motricité fine.  L’enfant devra aussi, peu à peur comprendre la notion de « tour de jeu », ce qui implique que d’autres joueurs lancent le dé eux aussi. Alors ne nous leurrons pas : le niveau ludique est proche du néant (on lance un dé et on applique le résultat) mais il n’empêche que tous les marmots à qui on a montré le jeu y ont joué avec enthousiasme, même certains (un peu) plus grands.

Parce que oui, quel que soit son âge, c’est cool d’avoir parfois un jeu où on laisse le hasard décider de tout, comme une reposante délégation de ses fonctions de joueur à un dé innocent.

Parce que oui, Roxelane a bien le droit de s’amuser avec un jeu incroyablement simple, et donc très accessible, pour une prise en main immédiate, sans les chichis du « jeu libre » et de la « découverte progressive ».

Parce que oui, c’est joli et parce qu’elle aime les couleurs, et que ma suffisance blasée ne saurait en aucun cas la freiner.

Alors oui, on POURRAIT facilement remplacer Colour Chaméléon avec un dé normal et 6 crayons de couleur, mais il s’avère qu’on a ici un jeu tout bête, agréable à prendre en main et parfaitement adapté aux 2 – 3 ans.

Alors finalement, je vous le demande : “Pourquoi aller chercher plus compliqué, plus ambitieux et plus abouti ? Regardez : Roxelane s’amuse !”

L’avis de Plateau Marmots

Colours Chameleon est un premier jeu. Parmi tant d’autres, certes. Et même s’il est moins recherché que ceux d’Haba ou Djeco, sans doute, il a néanmoins l’intérêt d’être jouable a la seconde où il est ouvert. Son matériel 100 % recyclé n’est sans doute pas l’argument qui emportera votre décision, mais il a le mérite d’être présent. À la lecture de la règle, je me suis dit que ce caméléon était bien trop simple pour intéresser les marmots. Mais dans les faits, cette simplicité fait finalement sa force et les marmots adorent en faire quelques parties. Et vous savez quoi ? Ben c’est toujours plaisant, après trois ans de tests, de réaliser que des petits jeux tout simples et sans prétention emportent le morceau devant des choses plus ambitieuses et clairement plus abouties. Une jolie leçon, et de très agréables moments de jeu.  

On aime

  • La simplicité absolue
  • Plutôt choupi
  • 100 % recyclé

On aime moins

  • Rapidement trop simple, évidemment
  • La règle à télécharger

Le trouver

Chez Philibert
Sur Amazon

Fiche technique

Edité par Jumbo
Pour 2 à 4 joueurs
A partir de 2-3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.