Test – Escape Quest Kids L’île au singe

« Soffy, enfile illico presto ton équipement d’aventurière, tu pars en mission spéciale sur l’île au singe !
– Où ça ?
– L’île au singe. Et surtout n’oublie pas de prendre ton fnqkenfkerneoùrn…
– Mon quoi ? Charlie Olivier, je dois prendre mon quoi ?? »
Prenant mon courage à deux mains (parce que je ne sais pas trop ce que je dois prendre d’autre) je me jette dans l’aventure mon canapé et je pars pour l’île au singe sans trop savoir où je mets les pieds.

Escape Quest Kids L’île au Singe est une aventure écrite pas Florian Fay (Greenville 1989, Misty, Mésozooic) et Alexandre Emerit (Troll et Dragon, Booum!), illustré par Clémence Perrault, à partir de 7 ans, pour 1 ou plusieurs joueurs, pour un temps de jeu variant entre deux et trois heures (selon votre niveau d’aventurier) et édité chez Don’t Panic Games.

Escape Quest Kids? « Quest » que c’est ?

Escape Quest kids est un hors-série de la collection Escape Quest. Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, ce sont des livres dont vous êtes le héros nouvelle génération. Au travers d’énigmes, de creusage de neurones et de tout autre remue-méninges, vous allez partir dans une folle aventure. Saurez-vous prendre les bonnes décisions ? Saurez-vous résoudre les énigmes pour avancer dans vos recherches ? Résoudre une énigme vous permettra de savoir à quelle page vous rendre pour poursuivre votre lecture. Vous êtes le seul à pouvoir aider les personnes ou animaux en danger. Vous êtes un héros, que dis-je ?! Vous êtes LE héros du livre et c’est vous qui écrivez la suite de l’histoire.

Maintenant que vous savez tout sur ce qu’est une Escape Quest, je vous fais découvrir ma folle aventure sur l’île au singe !

Mon marmot (6 ans) est encore un peu jeune pour cette aventure…oh quel dommage, je vais devoir le tester (presque) toute seule ! Etant une fille sacrément peureuse courageuse, je ne prends rien d’autre que le livre dans les mains. Après tout il n’y a pas écrit sur la couverture que je dois m’équiper de quoi que ce soit.

Allez hop, on y va, en route pour l’aventure, on n’y résiste pas, à l’assaut du Bangaaaaaaaaaa !

Je suis en pleine jungle avec mes parents qui sont chercheurs en entomologie. Mince je n’ai pas pris mon dico, je ne sais pas ce que c’est ! Mais pas de panique, c’est tout bien expliqué dans la suite de la présentation. Il faut savoir que l’objectif de cet Escape Quest est aussi d’apporter quelques notions sur la faune et la flore à nos marmots et sincèrement, j’en ai beaucoup appris moi aussi. Mais revenons-en à cette aventure. On met en place le décor sur deux pages, je suis en immersion totale dès les premières lignes. Je m’y crois, en plus c’est la canicule, c’est parfait ! J’ai tout bien compris, il semblerait que quelque chose de malhonnête se trame sur l’île dans le dos de mes parents et qu’il y ait des traîtres dans notre expédition. Je n’ai que 7 ans mais j’ai comme l’impression que je vais devoir prendre les choses en mains, surtout que j’ai entendu par hasard des choses plutôt intéressantes. Je dois rapidement faire un choix pour poursuivre mon aventure. Allez je tente un premier choix, on verra bien où ça me mène.

 

Et c’est là que tout commence !

Me voilà partie à la conquête de cette île que tout le monde appelle « l’île au singe » mais je n’en ai pas vu un seul depuis le début de l’aventure. Je sens qu’il va falloir que je sois prudente et que je fasse preuve de courage. Je tourne, en tremblant un peu, la première page pour voir ce qui m’attend de l’autre côté. Et bim ! Chose promise, chose due, me voilà confrontée à une énigme qui paraît simple mais qui me fait me creuser un peu les méninges. Pas besoin d’être premier de la classe pour y répondre. Mais la solution ne vient pas non plus comme ça en un claquement de doigts.

Je m’inquiète un peu en me disant que si toutes les énigmes ressemblent à celle-ci, je vais en avoir pour 2-3 ans à faire le tour de l’île. Mais en fait pas du tout, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Je me retrouve face à des énigmes super simples et d’autres un peu plus compliquées, je n’ai donc jamais le sentiment que je ne vais pas y arriver. Et surtout, si vous êtes réellement bloqué sur une énigme, à la fin du livre vous trouverez un dossier top secret avec des indices et même les solutions pour vous débloquer. Il n’est pas facile de vous en dire plus sans vous spoiler des énigmes ou des indices. Alors je laisse libre court à votre imagination en vous disant simplement que j’attends toujours l’hélico qui doit venir me rechercher. Olivier, c’est quand tu veux !

L’avis de plateau marmots

Pour tout vous dire, le dernier livre dont on est le héros que j’ai lu s’appelait « le gang des voleurs de chiens », livre de poche que j’avais commandé grâce aux points collectés dans les paquets de céréales. Si vous cherchez en quelle année c’était, il vous suffit de soustraire Greenville 1989 à 6 qui prend et blokus duo et d’y ajouter 10 de chute.

J’ai toujours ce livre et c’est avec grand plaisir que je l’ai fait découvrir à mon marmot. Alors quand on m’a dit que je pouvais faire le test de « L’île au singe », j’étais super contente de me replonger dans une aventure où je vais devoir créer une histoire…trop facile ! Sauf que là, on est passé à un niveau supérieur, il ne suffit pas de choisir entre « si tu pars à droite vas p.8 » ou « si tu pars à gauche vas p.12 », non pas toujours. Il va aussi falloir activer nos méninges pour résoudre des labyrinthes, des puzzles et toutes autres énigmes farfelues dont Florian et Alexandre nous régalent.

Contrairement à ce que peut dire Florian Fay (« on peut y jouer sans stylo ») je n’y suis pas arrivée sans stylo. J’ai eu besoin d’écrire, de griffonner pour ne rien rater de l’énigme et surtout pour retenir ce que je faisais. Mais ça c’est peut être mon côté dactylo !

Je trouve l’histoire vraiment très sympathique et le côté je te glisse deux-trois infos au passage sur la faune sauvage sacrément bien pensé. J’ai commencé l’aventure avec mon marmot, je lisais à voix haute et il m’aidait dans les choix mais l’histoire est trop longue pour lui, alors il a décroché. L’âge préconisé (7 ans) est parfait, mais il sera difficile de commencer avant !

On aime :

  • son format super facile à emmener partout pendant les vacances chez mamie
  • son petit prix qui donne envie d’en acheter d’autres pour les tester
  • l’illustration qui nous immerge sacrément bien dans l’aventure
  • les différentes énigmes de différents niveaux
  • avoir un dossier top secret pour ne pas rester bloqué
  • apprendre des choses sur les animaux

On aime moins :

  • que le dossier top secret ne soit pas détachable, histoire de le cacher dans la maison et de ne pas être tenté de le regarder
  • qu’il y ait eu un p’tit couac à l’impression (une phrase est passée à l’as) mais ça, ça arrive à tout le monde (pour en savoir plus, allez faire un tour sur www.dontpanicgames.fr)

Le trouver

Chez Philibert
Sur Amazon

Fiche technique

Escape Quest Kids « L’île au singe »
De Florian Fay et Alexandre Emerit
Illustré par Clémence Perrault
Pour 1 ou plusieurs joueurs
Pour des parties à durée variable
Edité chez Don’t Panic Games

5 pensées sur “Test – Escape Quest Kids L’île au singe

  • 9 juillet 2019 à 9 h 45 min
    Permalink

    Ma fille de 9 ans est plongée dedans depuis quelques jours à raison d’une enigme par ci, une enigme par là. Elle accroche super bien au concept. De mon côté je teste la version pour grands avec l’aventure d’Arsène Lupin (à partir de 12 ans) et c’est un bon remueur de méninges également.

    Répondre
  • 9 juillet 2019 à 14 h 37 min
    Permalink

    Elle est où cette phrase manquante mentionné ? car je ne trouve pas l’info sur le site de don’t panic games

    Répondre
    • 9 juillet 2019 à 14 h 49 min
      Permalink

      Bonjour
      La phrase manquante est pour la page 35 “retournes pages 24-25…”
      Bonne aventure à vous!

      Répondre
      • 9 juillet 2019 à 15 h 09 min
        Permalink

        Cette phrase est écrite à la fin du texte après “C’est sans doute le nom donné au Roi Singe par les habitants de l’île: Raja Monyet. Retournes pages 24-25”

        Répondre
  • 15 juillet 2019 à 19 h 13 min
    Permalink

    Me disais bien qu’il manquait quelque chose après avoir retourné cette statue dans tous les sens

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.