Entretien avec Maël Fay 10 ans, auteur de jeu

Quand on est rédacteur pour Plateau Marmots et Plateau Junior!, notre objectif premier c’est de donner l’avis des marmots qui ont testé les jeux avec nous. Alors quand on a appris que Maël Fay, un des fils de Florian Fay auteur de Mezozoic, Misty, Wonderzoo, Escape quest kids et bien d’autres, et son digne père avaient créé un jeu,  j’ai sauté sur mon mouton, direction Fontainebleau. 685 km…à dos de mouton, c’était un peu long mais ça valait le coup!
Après quelques errements dans l’immensité de la forêt de Fontainebleau à la recherche d’un loup et d’un mouton, indices envoyés par Maël et son père, je les trouve enfin. Nous nous asseyons auprès d’un arbre (pas que pour être heureux) et commençons à papoter de cette expérience ludique père/fils. Et comme j’aime partager, voici les détails de ce petit entretien fort sympathique.
Plateau Marmots: Bonjour Maël, je te remercie de prendre le temps de nous rencontrer. Le deal c’était que tu aies fini tes devoirs pour répondre à nos questions, on dirait que tu as relevé le défi ! Je te laisse te présenter en quelques lignes.
Maël Fay: Bonjour je m’appelle Maël Fay, j’ai 10 ans et je suis en CM2. J’habite près de Fontainebleau. Toutefois le jeu a été créé lorsque j’étais en CP.
Plateau Marmots: Ah oui, ça fait donc un petit moment que tu y réfléchissais. Est-ce que tu sais vers quel métier tu aimerais aller plus tard ?
Maël Fay: J’aimerais être ingénieur et auteur de jeux de société, peut-être même auteur de livres.
Plateau Marmots: On dirait que tu as déjà un petit pied dans l’un des trois ! Ton papa est auteur de jeu, est-ce que vous jouez souvent à la maison ? Est-ce que vous jouez en famille ?
Maël: Oui. On joue souvent à la maison, on a aussi beaucoup de jeux de société. Ça m’arrive régulièrement de jouer avec des copains et parfois sur des festivals.
PM: Ouiiiii les festivals, tiens parlons-en. Mon petit doigt m’a dit que tu serais à Paris Est Ludique ! Est-ce que tu t’entraînes à signer des dédicaces ? Est-ce que tu as hâte de rencontrer des gens qui jouent à votre jeu ?
Maël: Oui, je m’entraîne un peu à signer des dédicaces (j’en ai déjà signée une). Je suis impatient d’être à Paris Est Ludique mais en même temps je ne sais pas trop comment cela va se passer. J’ai déjà accompagné mon père sur des festivals où j’expliquais les règles de son jeu Wonderzoo (éd. Djeco) pendant que lui expliquait les règles de Greenville 1989 (éd. Swaf).
PM: Tu as donc déjà un peu d’expérience dans les festivals et sais un petit peu à quoi t’attendre. Est-ce que tu peux nous raconter comment, du haut de tes 10 ans, t’es venue l’idée de créer un jeu avec ton papa ?
Maël: On venait de finir une partie de « Little Action » (éd. Djeco) et j’ai demandé à mon père si on pouvait créer un jeu. On a commencé immédiatement à poser le thème.
PM: Donc tout est parti d’un thème. Est-ce que tu peux nous raconter comment Sheep Hop a été créé ?
Maël: Les thèmes étaient la ferme et les médailles (malheureusement les médailles ont été retirées) dans un jeu coopératif. J’aime vraiment les jeux coopératifs. Mon père m’a demandé quels animaux prendre, j’ai dit les moutons. Puis mon père a dit que l’on pourrait faire du saute-mouton avec ces derniers. Enfin les loups ont eu un chemin et des tuiles spéciales sont apparues.

PM: Et “hop” le jeu est sorti… Est-ce que tu as déjà d’autres idées de jeux ?
Maël: Oui je suis en train de créer un jeu de gestion où il faut avoir des étoiles pour son Haras. Je cherche encore quelle direction prendre après les derniers tests.
PM: Maintenant qu’on en sait un peu plus, est-ce que tu peux nous dire quels sont tes 3 jeux préférés ?
Maël: Mon choix a été difficile mais c’est : Harry Potter Bataille à Poudlard, The Key et enfin Pandemic.
PM: Maël, merci beaucoup, je sais que ce n’est pas un exercice facile ! Avant de nous quitter, laissons une petite place à ton papa. Florian, est-ce que tu peux nous parler un peu de cette expérience en tant que papa co-auteur ?

Florian Fay: Difficile en quelques lignes de raconter cette expérience, c’est très stimulant. Cela a permis et permet encore de discuter de beaucoup de choses. Entre la création pure, entre nous, le parcours pour arriver à la signature, le développement avec Spacecow et maintenant la sortie du jeu, on aborde tous les sujets. On n’était pas partis pour tenter de le faire éditer, simplement de se faire plaisir. Mais comme le jeu plaisait beaucoup on a essayé quand même. Et peut être que quelque part je voulais montrer qu’il était difficile de se faire éditer… bon sur ce point c’est loupé, un premier proto et le jeu se retrouve en boutique… Comme on a pu l’écrire dans le carnet d’auteur, tous les moments à partager sont assez incroyables ! Une présentation en café jeu, Paris est Ludique, etc… C’est là où la création de jeu, au-delà du plaisir de créer, se transforme en rencontres avec des personnes (éditeurs, joueurs, illustrateurs…). On peut vivre des moments assez uniques comme celui de partager une sortie de jeu avec son fils. Dernièrement, c’est pour un jeu de la gamme Mini de chez Iello où un compositeur, PV Nova, a créé en direct la bande son du jeu. Je n’aurais pas imaginé que la création amène de tels moments et des croisement d’univers.

PM: Florian, Maël un grand merci à vous deux. J’espère à très vite pour parler de votre prochain jeu.

                                                                   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.