Test – Profiler

— Qui fait des bombes à la piscine ? Angela Merkel ou le Père Noël ?
— Le Père Noël. Il n’a que ça à faire d’aller à la piscine. Il bosse une journée par an, faut bien qu’il s’occupe le reste du temps. Alors qu’Angela, elle doit avoir un planning surchargé.
— C’est clair ! Et de toute façon, ça peut pas être Angela parce que, c’est bien connu, il n’y a qu’à la Merkel fait des bombes…

Véritable bouffée d’air frais, Profiler est un excellent jeu d’ambiance où, vous l’aurez compris, le rationnel et le sérieux n’ont pas leur place.

Créé par Romaric Galonnier (Argh, Yesss!, Casting…) et édité par Cocktail Games, il réunit 3 à 8 joueurs à partir de 12 ans qui doivent coopérer pour retrouver un personnage parmi 6 suspects uniquement à l’aide de 2 indices. Mais pas n’importe lesquels ! Des indices qui soulèvent des débats hautement philosophiques et posent de vraies questions existentielles : est-ce que Rambo crie « aux chiottes l’arbitre » pendant les matchs ? Cendrillon a-t-elle de grandes chances de survivre en cas d’invasion de zombies ?…

Quantité et qualité

La boîte, de taille moyenne, est plutôt fournie en matériel. Une partie de Profiler nécessitera donc un minimum de place pour pouvoir étaler l’ensemble qui doit être visible par tous les joueurs.

Vous y trouverez :

— des cartes personnages imprimées recto verso. Ces cartes font référence à des personnages communs (une infirmière, un corse, un fan de musique métal…), à des personnages de fiction (Pocahontas, Hulk, l’homme idéal (ben quoi ?)…), des personnages réels (Sébastien Chabal, Miss France, Depardieu…), mais aussi aux joueurs présents (le profiler, le plus jeune, le plus âgé…).

— des cartes phrases, également imprimées des 2 côtés qui proposent des affirmations très hétéroclites;

— une échelle, graduée de -5 (traduction : « pas du tout ») à + 5 (« tout à fait »), comme dans les sondages de satisfaction;

— des tuiles et des cartes numéro : les tuiles (numérotées de 1 à 6) seront placées en ligne, face visible, et permettront d’attribuer un numéro à chaque suspect. Les cartes (également numérotées de 1 à 6) constitueront une pioche, face cachée, et seront réservées au profileur. D’autres tuiles et cartes numérotées de 7 à 10 serviront pour la variante challenge;

— une piste de score, illustrée avec humour, et un pion à l’effigie d’un détective qui révéleront, à la fin de la partie, si votre équipe est un ramassis de profileurs du dimanche ou les dignes successeurs du Dr Samantha Waters. Cette piste de score présente 2 faces, une pour la version normale et une pour la variante challenge;

— une notice claire qui permet de plonger rapidement dans l’action.

Vous êtes viré !

Une partie se déroule en 5 manches.

Au début de chaque manche, on tire au hasard 6 personnages que l’on place en ligne sous les tuiles numérotées de 1 à 6. On pose l’échelle puis le plateau de score sur la table.

Un joueur est désigné pour être le profileur. Il pioche secrètement une carte numérotée qui lui indique le personnage qu’il devra faire deviner aux autres. Puis il prend 2 indices, les lit à haute voix, et les place le long de l’échelle aux endroits qu’il juge adéquats.

Le but du jeu est de retrouver le bon personnage en procédant par élimination. Après délibérations, les joueurs écartent les suspects jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un.

À chaque suspect correctement éliminé, on avance le pion d’une case sur le plateau de score. En revanche, si les joueurs désignent le personnage profilé, la manche s’arrête immédiatement.

Dans les 2 cas, à la fin de la manche, on défausse les cartes personnages ainsi que les cartes indices, un nouveau profileur est désigné et on repart pour une nouvelle manche.

Les experts amis amis

La règle prévoit une variante challenge pour ceux qui souhaitent compliquer les choses…

La partie se joue toujours en 5 manches et de façon coopérative, mais 2 subtilités viennent augmenter le niveau de difficulté :

  • les joueurs ne doivent plus éliminer les suspects un à un, mais désigner directement le personnage profilé;
  • à chaque manche gagnée, on rajoute un suspect à la manche suivante. En d’autres termes, on commence la 1ère manche avec 6 suspects, la 2ème avec 7 suspects… et la 5ème avec 10 suspects.

Bon courage !

L’avis de Plateau Marmots

Profiler est un excellent jeu de déduction coopératif, idéal pour imaginer, extrapoler, délirer… bref, passer du bon temps.

Annoncé à partir de 12 ans, je pense que c’est jouable avec des plus jeunes, à partir du moment où on sélectionne les personnages et, éventuellement, les cartes phrases mis en jeu. Profiler est un bon jeu de communication où les marmots prendront beaucoup de plaisir à débattre sur un pied d’égalité avec leurs parents de situations amusantes ou farfelues impliquant des personnes qu’ils connaissent ou leurs héros de films/dessins animés. Et n’allez pas croire qu’en triant les suspects sur le volet, vous vous ennuierez. Dans Profiler, il y a toujours matière à rire, à condition d’avoir un minimum de sens de l’humour, bien sûr.

Quant à la durée de vie du jeu, étant donné qu’il y a 100 cartes personnage et 50 cartes phrase toutes imprimées recto verso, elle est plutôt longue. La probabilité de retomber sur les mêmes combinaisons personnages-phrases est infime.

Les inconvénients ? Je dirai que le rôle de profileur est le plus délicat et, peut-être, le moins amusant. Premièrement, il a la lourde responsabilité du placement des indices le long de l’échelle. Il doit tenir compte des autres suspects en jeu et veiller à ne pas induire en erreur ses partenaires. Par exemple, je dois faire deviner une rockstar et l’un des indices est « des personnes essayent de le copier ». Je pourrais placer l’indice en face du +5 sauf que parmi les personnages restants, il y a un footballeur de l’équipe de France… Il n’est pas toujours évident de nuancer et finalement, on se rend compte que le placement des indices reste très subjectif.

Deuxièmement, il n’a pas le droit de parler, ni d’aider de quelque manière que ce soit les autres joueurs. Une fois qu’il a placé ses indices, le profileur reste passif. Même si la tentation est grande de se mêler aux discussions, il devra rester simple spectateur.

Malgré tout, Profiler est un jeu d’ambiance hors normes qui, le temps d’une partie, vous déconnectera agréablement de la réalité.

On aime :

  • jeu coopératif
  • original
  • bonne ambiance
  • forte rejouabilité

On aime moins :

  • le rôle de profileur est le moins amusant

Fiche technique :

Auteur : Romaric Galonnier
Illustrateur : Stivo (Give me five, Jet lag, Plouf Party..)
Éditeur : Cocktail Games
Pour 3 à 8 joueurs
À partir de 12 ans
Durée d’une partie : environ 30 min

Chez Philibert

Pour aller plus loin :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.