Test – 8Bit Box

J’avoue que depuis que je l’avais croisée à Cannes, j’étais impatient de la revoir. Et pour être franc avec vous, j’étais totalement séduit par le concept avant même de voir le produit final. Pensez-donc : des jeux de société qui revisitent les grands noms des jeux vidéo de mon enfance, avec Pac Man et F-Zéro en tête de gondole, voilà qui avait déjà de quoi faire battre mon p’tit coeur de gamer repenti. Ajoutez à cela un look de console de jeux des années 80 et la promesse de nouvelles sorties de jeux régulières, et je ne pouvais que craquer. Mais deux questions, primordiales, demeuraient.

  • Est-ce que la qualité générale des jeux et du matériel serait à la hauteur d’un concept aussi taré ambitieux ?
  • Comment allaient réagir des enfants devant cet hommage à des jeux qu’ils n’ont pas connus ?

Ben vous savez quoi ? C’est ce exactement ce que nous allons voir ici !

La 8Bit Box est une collection de jeux créée par Franck Crittin et Grégoire Largey. Destinée à 3 à 6 joueurs,  elle est éditée par Iello. 

Une console rétrogaming de jeu vidéo de société de jeu de société vidéo !

Il est très difficile d’expliquer ce qu’est la 8Bit Box en quelques lignes, et il est sans doute tentant de multiplier les phrases à emphase qui vont vous embrouiller plus qu’autre chose. Je vais donc essayer d’aller à l’essentiel.

8Bit Box est une collection de jeux de société qui reprend les grands thèmes des jeux vidéo des années 80-90, à une époque où le jeu vidéo avait par exemple pour nom Atari 2600, Vectrex, Nintendo Nes et Sega Master System.  

Il s’agit donc d’un coffret qui contient le matériel commun à l’ensemble des jeux qui seront jouables sous ce nom, même si chaque jeu peut également apporter son propre matériel en complément, un peu comme le propose TIME Stories, pour ceux qui connaissent.

Si la “console” est vendue avec trois jeux, d’autres devraient voir le jour dans les mois à venir. Il sera possible d’acheter chaque jeu individuellement, mais il sera nécessaire de posséder la console afin de pouvoir y jouer (un peu comme c’est le cas pour la plupart des extensions de jeux de société). 

Même si elle rend hommage et s’inspire du monde du jeu vidéo, la console 8Bit Box est donc bel et bien dédiée au jeu de société “sur table”, et nécessite entre 3 et 6 joueurs humains présents dans la même pièce, pour fonctionner. 

Press Start Button

Là où il est facile de se paumer en chemin, cependant, c’est que la 8Bit Box est vraiment lookée comme une console de jeu vidéo (avec une vraie-fausse prise péritel à l’arrière), que les jeux rappellent furieusement l’emballage des cartouches Nintendo et que vous jouerez à chaque jeu au moyen de… 6 manettes.

Oui oui, des manettes ! En carton, évidemment, mais néanmoins au look très réussi de joypads et indispensables pour jouer aux 3 jeux fournis avec la console. Chaque manette est  composée de 3 molettes, qui permettent de planifier des actions en secret, avant de les révéler aux autres joueurs. On sent d’emblée que cela permettra de réaliser des jeux où les actions programmées en secret et dévoilées en même temps, pour des effets simultanés typiques des jeux vidéos. Il ne s’agit donc pas d’un simple look, mais d’une vraie réflexion sur la manière dont le jeu de société peut simuler le jeu vidéo en temps réel. Intéressant !

Le détail qui tue, c’est qu’il ne sera pas nécessaire de changer de manette pour passer d’un jeu à l’autre. Pixoid, par exemple, n’est jouable qu’à quatre joueurs. Pour autant, les pions du jeu sont bel et bien déclinés dans les 6 couleurs, pour que vous puissiez conserver en main la manette que vous avez choisie sur un jeu précédent. C’est immersif et vraiment bien vu !

Le reste du matériel se compose de dés divers et variés, mais surtout petits pixels cubiques, blancs ou colorés, qui serviront de marqueurs et/ou de pions pour l’ensemble des jeux de la collection.

On voit donc que Iello a poussé le délire « jeu vidéo de société » assez loin, ce qui fera sans doute s’arracher les cheveux des vendeurs en boutique, devant expliquer que ça n’est pas une « vraie » console de jeu vidéo, mais que ça parle quand même de jeu vidéo. Et j’imagine assez bien une gigantesque vague de retours SAV avec la mention « il manque les câbles » ou « ça ne s’allume pas ». Je plaisante bien sûr, mais comme vous ne l’ignorez pas,le SAV est un domaine où la réalité dépasse souvent la fiction.

Un rêve de gamer nostalgeek

À présent qu’on a levé les ambiguïtés, revenons un instant sur la boîte en elle-même, qui est simplement magnifique. Illustrée avec de faux boutons Start et Reset et de faux emplacements pour la brancher sur le secteur, elle attire immédiatement l’oeil et fera fondre tout coeur de gamer nostalgeek. Entre NES et Gamecube, les souvenirs affluent et l’objet s’impose. C’est beau, c’est putain de beau, et ça donne carrément envie de le poser sur sa table basse pour faire marronner les potes qui passent.

On aurait presque envie qu’à l’instar de Nintendo, Iello puisse à terme nous proposer des éditions spéciales de sa console, en plastique avec des boutons qui s’allument, décorées au design d’un jeu ou d’un événement. Totalement futile, j’en conviens, mais mes frères et soeurs geeks ne seront pas tous hostiles à cette idée. 

Le petit plus indispensable, c’est l’humour décalé dont l’éditeur a parsemé sa boîte, contrepied jubilatoire des consoles de jeux. Vous apprendrez par exemple que la 8Bit Box embarque « 6 manettes à rotation digitale », « 5 générateurs de hasard cubiques » et qu’elle bénéficie d’un « Son personnalisé 100 % Vocal ». Bref, c’est beau, c’est rigolo, et c’est plein de promesses…

On joue ou on se contente de regarder une boîte en carton ?

Eh oui. Voilà la question qu’elle est bonne et qui risque de fâcher tout le monde. Car rien ne serait plus désastreux pour ce type de projet que de n’avoir au final qu’une jolie boîte avec 3 jeux lambda relookés façon Tron. Pour emporter le morceau, Iello doit proposer des jeux à la fois variés, amusants et intéressants.

Est-ce le cas ? Je vous renvoie illico vers les tests de chaque jeu pour vous permettre de les découvrir plus en détail, avec nos féroces avis argumentés.

Mais pour ne pas faire inutilement un suspense de pacotille, on peut répondre à la question sans plus attendre. Oui, oui les jeux sont bons (voire excellents), originaux et très correctement réalisés.

Il y a bien une ou deux choses qui nous chagrinent (comme d’habitude) ici ou là, car nous sommes désormais célèbres pour notre capacité à pinailler, mais dans l’ensemble, les jeux sont vraiment réussis et (surtout !) amusants à jouer.

Niveau qualité, chaque jeu pourrait facilement trouver sa place en boutique, indépendamment les uns des autres, sans être inclus en bundle. Mais pour autant, chaque jeu respecte également les spécificités du support et trouve sa place dans le coffret.

Le système de contrôle « à la manette » fonctionne très bien, et permet souvent des fous rires lorsque les manettes sont retournées et révélées. Dans Pixoid, par exemple, les 3 joueurs « Bugs » doivent choisir individuellement leur chemin sans jamais communiquer, tout en essayant de coordonner leurs actions. Pas facile, assurément. Et il est souvent très drôle de voir que l’un de vos coéquipiers foire naïvement la capture en se trompant de direction ou en ne comprenant pas la stratégie implicite de l’équipe.

C’est drôle, souvent tendu, et la révélation simultanée sur cadrans (devenue très populaire depuis X-Wing) donne à la 8Bit Box un côté « Party Game » qui rappelle volontiers les « soirées jeux vidéos », à 4 sur un canapé, quand on passait des nuits enfiévrées sur Mario Kart, Goldeneye ou FIFA.

Tout est parfait alors ?

Évidemment que non, ce serait tellement mal nous connaître ! La 8 Bit Box est un coffret qui contient 3 bons jeux, c’est dit. Mais, de notre point de vue, il en manque un quatrième. Aucun jeu, en effet, ne permet de jouer à deux, et encore moins avec un marmot de 4 ans.

La 8Bit Box se positionne clairement comme un produit familial typé ado-adulte, qui sera joué idéalement à 4 ou 6 joueurs. Cela signifie que si vous comptez jouer en solo ou à deux, ou que vous voulez jouer avec des marmots, vous allez ressentir de la frustration devant cette montagne de possibilités que vous ne pourrez pas exploiter.

Il manque donc un jeu. Un jeu tout simple, comme le labyrinthe qui était caché dans la Sega Master System, mais un jeu permettant de faire découvrir le concept du retrogaming à des enfants de 6 ans.

J’aurai bien vu un casse-briques, à la Arkanoïd, par exemple, jouable en solo ou à deux. Ou un clone de Space Invaders, tout bêtement. Peut-être qu’un petit Print’n play jouable avec le matériel de base façon « jeu à télécharger » pourrait venir corriger la donne ? Hein msieur Iello ?

Retrogamings for Kids ?

À cette protestation, vous allez forcément vous outrer. « Mais mon bon monsieur, pourquoi parler de rétrogaming à des enfants qui, par définition, ne connaissant pas les jeux concernés ? ».

Et j’avoue qu’avant de tester la 8Bit Box avec des enfants, j’aurais peut-être été d’accord avec vous. Après tout, parler de retrogaming à quelqu’un qui ne connaît pas le « gaming », c’est absurde. Mais la réaction des enfants, à l’ouverture de la console et des jeux, fut totalement enthousiaste. « Oh c’est Pac-Man ! », « Oh c’est comme WipeOut ! », sont les commentaires échappés de la bouche de marmots de 4 à 7 ans. Le retrogaming ne touche donc pas seulement « ceux qui y étaient », mais aussi ceux qui veulent découvrir et jouer, tout simplement. Car avant d’être des rétrojeux, il s’agit bien de jeux, auxquels tout le monde est sensible. La preuve en est que si Outspeed et Stadium étaient trop complexes pour les plus petits, tout le monde s’est beaucoup amusé sur Pixoid !

On espère donc que les prochains jeux sauront prendre les marmots en compte. Car même si la 8Bit Box se positionne clairement dans le monde des « grands », elle aurait tort de sous-estimer son attrait auprès des plus jeunes. Pour beaucoup, les écrans sont souvent interdits avant 7 ans, et les marmots sont très heureux de pouvoir jouer à des jeux vidéo… même sur table.   

L’avis de Plateau Marmots

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! La 8Bit Box, forte de sa présentation soignée et de son matériel réussi permet d’installer une nouvelle manière de concevoir le jeu de société au sein des familles. La grande inconnue, c’est la suite de l’aventure. Iello continuera-t-il à publier des jeux ? Seront-ils de qualité ? Vendus à quel prix ? Je pense que c’est le succès de la 8Bit Box qui sera déterminante sur ce point. Mais le potentiel, on le devine, est énorme. La 8Bit Box est une sacrée bonne idée qui ouvre la porte à d’énormes possibilités de jeux. Si elle est, au lancement, résolument tournée vers des parties à 4 ou 6 joueurs, c’est sans doute également pour bien marquer une différence nette avec le jeu vidéo, longtemps connu pour être un loisir solitaire. Les trois jeux de lancement, on l’a vu, sont avant tout des jeux de société pur jus, avec du monde autour de la table qui rit, s’amuse et s’engueule. Sur ce plan c’est parfaitement réussi, et on a hâte de voir comment chacun va s’approprier l’objet.

Pour certains, moins geeks que je ne le suis, l’objet n’aura sans doute aucun intérêt et seuls les jeux feront la différence. Mais comme vous le lirez dans les tests de Pixoid, Outspeed et Stadium, chacun a clairement du répondant ! Chacun d’entre eux est intéressant à jouer et rend parfaitement hommage à son modèle sans jamais les cloner, ce qui est un exploit en soi. À présent, tout dépend de la suite de l’aventure. À eux et Iello de continuer à nous faire voyager dans ce passé de pixels avec des titres réussis.

On craque ou pas ?

Mais vous attendez que je me mouille davantage, n’est-ce pas ? Alors je vais le faire… Faut-il craquer pour la 8Bit Box ? Là est la seule question, finalement. Si vous avez l’habitude de jouer solo ou à deux-trois joueurs, clairement pas. Il faudra attendre d’éventuels futurs jeux vous en donnant la possibilité. Si vous jouez essentiellement en famille avec des enfants qui ont moins de 7 ans, c’est un peu la même remarque. Vous ne profiterez pas des possibilités du coffret et ce sera dommage.

Mais pour tous les autres, qu’ils soient grands marmots, ados ou adultes, foncez. Oui, sans équivoque, foncez. Le concept est génial, les jeux sont réussis, le tout est très abordable… alors, foncez. Que vous appréciiez ou non le jeu vidéo, vous passerez d’excellents moments avec la 8Bit Box au vu de la qualité des 3 jeux proposés. Nous on dit oui, clairement oui, et on attend la suite !

On aime

  • Un projet de dingue
  • Une réalisation réussie
  • 3 jeux variés et réussis
  • Un bel hommage au jeu vidéo d’antan
  • Des soirées conviviales en perspective
  • Un rêve de geek réalisé

On aime moins

  • Clairement prévu pour 4 joueurs ou plus
  • Manque de contenu pour les petits marmots
  • Des planches un peu pénibles à dépuncher
  • Quelques sachets de rangement auraient été pratiques

Fiche Technique

Un jeu de Franck Crittin et Grégoire Largey
Illustré par Djib
Edité par Iello
De 3 à 6 joueurs (essayez d’être au moins 4)
A partir de 6 ans
Date de sortie : octobre 2018
Le trouver chez Philibert

Pour aller plus loin…

Le site 8Bit Box https://www.8bit-box.com/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.