Test – Bananagrams junior

Nouvelle référence speedée des jeux de lettres depuis plusieurs années, Bananagrams a su s’imposer auprès des joueurs de tous âges, de 7 à 107 ans. Comme vous l’avez peut-être lu dans notre test, ce jeu allie un matériel réussi à des règles simples et rapides. Beaucoup de joueurs ont ainsi troqué l’austère Scrabble contre un Bananagrams, bien plus rythmé.

Fort de ce succès, il n’est donc guère surprenant de voir arriver une version « junior », à destination des marmots de 5 à 7 ans. Coup marketing ou réelle adaptation ? C’est ce que nous allons voir sans plus attendre ici.

Bananagrams Junior est un jeu de Kendra Harrington pour 1 à 5 joueurs, à partir de 5 ans.

Bananagrams « Senior ».

Je vous invite bien évidemment à consulter le test de Bananagrams par Marlène pour découvrir ce que nous pensons de ce jeu. Pour aller vite, il s’agit d’un jeu de lettres dynamique et fun, dans lequel chaque joueur essaye de former des mots le plus rapidement possible au moyen de tuiles piochées dans… une banane. Les mots doivent être croisés entre eux, et de nouvelles lettres sont piochées au fur et à mesure que la partie progresse. Le joueur qui se débarrasse de ses lettres en premier gagne la partie. C’est un jeu rapide, plaisant, et assez éloigné des traditionnels jeux de lettres, souvent un peu laborieux. On aime y jouer, et on aime aussi la fierté de nos marmots quand ils arrivent à signer un mot de plus de cinq lettres. Ça fuse, ça cogite, et c’est sympa pour toute la famille.

La version junior

Bananagrams Junior ne renie pas son grand frère et se présente lui aussi sous la forme d’une banane. Mais celle-ci est verte, sans doute encore un peu jeune… à l’instar des petits marmots ! La finalité de cette version junior ne diffère bien évidemment pas de Bananagrams « jaune » : il s’agit toujours d’un jeu de lettres speedé et amusant. Mais les spécificités de cette version sont très nombreuses, aussi bien sur la forme que sur le fond.

On remarque ainsi d’emblée que les 93 tuiles qui composent le jeu sont ici en bas de casse (en minuscule, quoi), là où les autres étaient en capitales. Entre 5 et 7 ans, ce sont effectivement les caractères que l’on manipule le plus et ils sont bien plus aisés à reconnaître que leurs homologues bâtons.  

Autre changement majeur, Bananagrams Junior présente des tuiles colorées et un peu plus épaisses que celles de la version classique. Les lettres sont en relief, et la base de chaque lettre est soulignée afin que le caractère puisse être orienté convenablement. Plus moyen, donc, de confondre un Z avec un N. 

Si les tuiles sont désormais colorées, c’est bien évidemment pour favoriser leur reconnaissance. Les voyelles sont systématiquement sur fond jaune, alors que les consonnes sont déclinées en bleu, vert ou rouge, pour éviter des confusions classiques à ces âges (par exemple p et b, ou j et l).

Tout est donc ici mis en oeuvre pour que l’enfant puisse découvrir et manipuler les lettres à loisir. Mon fils, qui vient d’entrer en Petite Section, a immédiatement cherché la première lettre de son prénom… et a eu beaucoup de mal à lâcher le jeu ensuite. C’est très agréable à l’oeil et on a un vrai plaisir à jouer avec les tuiles.

On double… et on accentue

Mais Bananagrams va encore plus loin dans la variété en proposant des doubles lettres, c’est à dire des tuiles collées deux par deux. On expérimente ainsi des nouveaux sons, comme « a » + « u » qui chante « o » ou « c » + « h » qui devient « cheu », etc.

Bananagrams propose également quelques « e » accentués (é, ê, è) ainsi qu’un c cédille, histoire de pouvoir couvrir un grand nombre de possibilités orthographique. J’imagine que les créateurs du jeu ont dû maudire notre alphabet lorsqu’ils ont adapté le jeu en français, mais quoi qu’il en soit le résultat est tout à fait convaincant. On pourrait juste râler qu’un « ô » ou qu’un « à » auraient également été les bienvenus, mais vos enfants de 6 ans ont encore le temps de voir venir les « oeufs dans l’eau » et autres glyphes improbables. 

Vous l’aurez compris, les possibilités couvertes par les tuiles de Bananagrams permettent largement de découvrir l’alphabet et ses premières subtilités.

Mais… on joue au moins ?

Ah oui, au fait, est-ce qu’on joue ? Parce que jusqu’à présent, on a presque l’impression que je suis en train de détailler une trousse de matériel pédagogique, CP – CE1.

Mais je vous rassure, Bananagrams n’a rien perdu de son potentiel ludique, tant s’en faut.

Et si le mode de jeu principal est simplifié par rapport à la version pour grands marmots, le jeu ne manque pas d’atouts pour séduire les joueurs de tous âges. Rapide, simple, accessible… il pourra réunir autour de la table petits et grands joueurs, à condition que ces derniers consentent à jouer avec un handicap, pour équilibrer les chances. Et si les petits sont encore trop petits, pas de souci. Bananagrams propose en effet une série de mini jeux tout à fait sympathiques, que l’on peut compléter à loisir en faisant preuve d’imagination ou en allant fureter sur le site Internet de l’éditeur (en anglais).

Bananagrams Junior

Mais ne nous perdons pas en route : Bananagrams Junior doit avant tout être joué pour son principal mode de jeu, assez proche de celui de Bananagrams pas junior.

Chaque joueur pioche 15 tuiles et doit essayer, chacun dans son coin, de composer le maximum de mots possibles. Les mots doivent être croisés les uns avec les autres, comme sur une bonne vieille grille de mots croisés. S’ils sèchent, les joueurs peuvent échanger n’importe quelle lettre contre une autre piochée au hasard (sans pénalité, contrairement au jeu adulte). Le premier joueur qui parvient à placer ses 15 tuiles est déclaré vainqueur.

Comme on le constate, les parties sont simples et très courtes (puisqu’on ne repioche pas des lettres au fur et à mesure pour épuiser le stock de lettres) et peuvent donc s’enchaîner rapidement et facilement. Les marmots peuvent manipuler les tuiles à loisir, et s’ils sortent le plus souvent des petits mots de deux ou trois lettres, c’est toujours un plaisir de les voir progresser sur des mots de plus en plus complexes, dont ils tirent toujours une grosse fierté.

Plus l’enfant s’approprie le jeu, plus on pourra introduire des subtilités, comme l’obligation d’utiliser des « doubles lettres » ou un e accentué afin de corser un peu la difficulté.

Mini marmots et mini jeux

Si ces règles conviennent tout à fait à des marmots de 6 ou 7 ans, il est néanmoins possible de jouer dès 4 ou 5 ans avec des mini jeux spécialement établis pour l’occasion.

Reconnaissance de lettres, formation des premiers mots, anagrammes, exercices de sons et de rimes sont ainsi au programme afin d’amener l’enfant à être de plus en plus à l’aise avec les lettres, jusqu’à pouvoir maîtriser totalement le jeu. Une dizaine de mini jeux est donnée dans le petit livret de règles, mais il est très simple d’en inventer de nouveaux, adaptés aux progrès du marmot.

Il pourra ensuite se livrer à des parties endiablées de Bananagrams Junior… voire de Bananagrams tout court.

Verte, jaune, ou verte et jaune ?

La vraie question, au final, c’est de savoir quelle version de Bananagrams acheter. Passé 7 ou 8 ans, il est clair que seule la version jaune sera à recommander, car elle présente un challenge auquel l’enfant peut désormais faire face, et propose surtout plus de tuiles, donc plus de possibilités de jeu.

En dessous, et en particulier lors de l’arrivée en moyenne section, Bananagrams Junior prend tout son sens, aussi bien pour la manipulation des lettres, la découverte des accentuées que pour le jeu de rapidité à proprement parler.

Les mini jeux, nous ne sommes pas dupes, tiennent bien évidemment bien plus du pédagogique que du ludique. Mais dans la mesure où ils contribuent à la découverte du jeu, difficile de faire la fine bouche et d’en contester l’utilité. De toute manière, difficile de mettre en place un jeu de lettres pour les 5-6 ans sans évoquer leurs éventuels progrès dans la découverte du monde de l’orthographe.

L’achat de Bananagrams Junior se justifie donc tout à fait, si vous êtes ensuite prêts à passer à la vitesse supérieure une fois que votre marmot atteindra les rivages du CE2 – CM1. Car il vous en fera la demande, soyez-en sûrs. La version verte est sans doute plus limitée, plus axée « découverte » que « jeu » à proprement parler. Mais cela n’empêchera certainement pas vos enfants de beaucoup s’amuser avec et d’étaler leurs premiers mots avec un plaisir évident. Surtout s’il s’agit de « Prout ».

L’avis de Plateau Marmots

Avec son matériel réussi et très agréable à manipuler, Bananagrams s’impose d’emblée comme la référence dans les jeux de lettres pédagoludologiques dédiées aux 5 – 8 ans ? Pourquoi ? Parce qu’il met le fun à l’honneur et ne promet à aucun parent que leurs enfants vont pouvoir « apprendre en s’amusant » au fil des parties. Cette démarche à la fois humble et réaliste est essentielle pour nous. Car Bananagrams est avant tout un jeu, même s’il touche forcément une période de la vie du marmot où la découverte et l’apprentissage des mots sont quotidiens. Mais ici, vous l’aurez compris, nous sommes séduits par l’absence de prétention d’un jeu qui ne se drape d’aucun sticker de l’éducation nationale et qui pourtant fait de facto la leçon à de nombreux jeux de lettres pour enfants que nous avons croisés à ce jour.

Alors oui, vous n’y jouerez que quelques années, le temps de passer à la version « au-dessus ». Mais le jeu est réussi, et le plaisir de la découverte est largement assez grand pour justifier l’investissement. Amusant à jouer, rapide, malin et varié, Bananagrams Junior est donc un jeu, surtout un jeu et avant tout un jeu, et c’est ce qui nous plait tant chez lui.     

On aime

  • Rapide et amusant
  • Plein d’activités
  • Un matériel très sympa à manipuler
  • Les mini jeux

On aime moins

  • A 8 ans il faut passer à la version au dessus 

Fiche technique

Un jeu de Kendra Harrington
Édité par Bananagrams international
Distribué  par PMWD
De 1 à 5 joueurs
À partir de 5 ans
Durée  moyenne d’une partie : 10 min
Prix indicatif : 20 euros
Dispo chez Philibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.