Test – Bubble Stories

Oui, je sais, je sais. On vous parle d’aventure, d’exploration, de chasse au trésor… et vous vous lamentez parce que vos enfants n’ont que quatre ans. Et oui, vous avez mille fois raison, ils sont trop jeunes pour savourer Unlock Kids et Detective Charlie, pas assez aguerris pour Dreamquest, et encore très loin de Tails of Equestria. Mais c’est plus fort que vous : vaille que vaille vous voudriez leur refiler le virus de l’aventure ! Eh bien vous avez de la chance : Blue Orange vient de penser à vous. Bubble Stories est un jeu d’aventure qui permet aux petits marmots de se déplacer en toute liberté dans un monde plein de surprises, afin de trouver des objets et rencontrer de singuliers personnages. Mais attentions aux fausses pistes !

Bubble Stories est un jeu de Matthew Dunstan, illustré par Simon Douchy. Jouable en solo ou à plusieurs aventuriers et aventurières, il est édité par Blue Orange.

[Ce jeu nous a été mis à disposition par Blue Orange afin de réaliser ce test. On aurait aimé en dire du mal pour montrer notre indépendance, mais manque de bol il est juste génial. Quel dilemme.]

‘Je voudrais une mini aventure taille XS”

Sorti au format « Petite Boîte » de chez Blue Orange que l’on apprécie beaucoup (Kikafé, Taco Chat, Mindo…), Bubble Stories est un jeu coopératif, étonnant et très malin, qui permet aux plus jeunes de découvrir le plaisir de l’exploration et de l’aventure, sans qu’il soit besoin de savoir lire ! En effet, toute l’aventure est contenue dans des paquets de cartes – évidemment sans le moindre texte – dans lesquels il est possible de naviguer grâce à une iconographie très simple : des bulles de savon, qui délimitent les accès et les objets avec lesquels il est possible d’interagir. Et impossible de trouver le temps long, car chaque aventure sera résolue en une dizaine de minutes, au maximum. Un format ultra compact et un timing serré, qui permettront donc de jouer à peu près partout, chez soi, sur une table de restaurant… ou dans la salle d’attente du docteur. Rien que cela, c’est vraiment chouette. 

Trois aventures, un tuto

La boîte contient quatre paquets de cartes distincts, aisément reconnaissables grâce à leur dos de couleur. La première aventure ne fait que quelques cartes, c’est le scénario d’initiation qui vous permet de vous familiariser avec la mécanique de jeu. Les trois autres paquets, plus conséquents, vous mèneront dans un décor urbain, dans une fête foraine ou chez les pirates. L’ensemble est parfaitement lisible pour des petits marmots avec des illustrations qui misent sur la clarté et la simplicité des scènes présentées, ce qui est bien évidemment essentiel pour des enfants de ces âges.

Je suis une bulle de savon, une goutte d’illusion

Le principe de Bubble Stories est à la fois simple et ingénieux. Une fois que les joueurs ont décidé quelle aventure ils souhaitaient jouer, ils prennent le paquet de cartes correspondant et en extraient les deux premières. La première liste les objectifs à accomplir pour cette aventure : c’est à dire des personnes à rencontrer ou des objets à trouver, matérialisés sous forme d’étoiles.

La seconde carte présente le premier lieu dans lequel se trouvent les héros au début de l’aventure. Une rue, une pièce de maison, etc.

Où vais-je trouver mon doudou et mon cartable dans cette maison ?

Sur cette illustration, certains accès ou objets sont mis en évidence par des bulles. Si les joueurs décident par exemple de s’intéresser de près à une porte sur laquelle apparaît une bulle, ils peuvent alors chercher dans le paquet de cartes celle qui représente cette même porte. En la retournant, ils découvrent alors une nouvelle pièce, avec, peut-être de nouvelles bulles et autant de nouvelles possibilités.

Une porte ? Où peut-elle mener ?

Se déplacer en toute liberté

Les joueurs ont alors toute liberté pour explorer les lieux, en allant de bulle en bulle, c’est-à-dire de pièce en pièce et de découverte en trouvaille. Mais attention, certaines bulles sont en fait des pièges, des impasses qui ne mènent nulle part. Cela ne bloque absolument pas la partie, mais le but du jeu consiste précisément à trouver les objectifs de chaque scénario avec le moins de cartes impasse possible. De quoi assurer une jolie rejouabilité au titre, car les enfants ne manqueront pas de faire et refaire (et rerefaire) chaque aventure jusqu’à en connaître le déroulé par coeur.

Allons voir la bibliothèque… Quelqu’un joue à cache-cache ?

L’avis de Plateau Marmots (Olivier)

Même si les marmots auraient aimé pouvoir bénéficier d’une aventure supplémentaire (les 3 paquets de cartes sont vite finis) on est assurément raides amoureux de cette mécanique aussi simple que poétique, qui permet aux enfants de prendre le contrôle total de l’aventure, sans énigmes, sans narrateur, juste avec le plaisir vif et frais de l’exploration sans contrainte. Entre 4 et 7 ans, les marmots apprécient énormément cette excursion de bulle en bulle, et de lieu en lieu. Ils n’hésitent pas à rejouer chaque scénario encore et encore jusqu’à obtenir un perfect apaisant, ou au contraire en tentant de faire leurs sales gosses et de glaner toutes les cartes rouges du jeu. La rejouabilité est certes modeste, mais elle est tout de même là, ce qui est une excellente nouvelle.  Un excellent titre, au format ultra compact et à petit prix, que l’on espère rapidement suivi par d’autres afin d’explorer de nombreux univers. Indispensable ! 

On aime

  • Un principe ingénieux et accessible
  • Format compact
  • De chouettes idées pour le deck “pirates” 
  • Illustrations simples et claires
  • Timing maîtrisé

On aime moins

  • A quand la suite ?!

Le trouver

Fiche technique

  • Un jeu de Matthew Dunstan
  • Illustré par Simon Douchy
  • Pour 1 à plusieurs aventuriers
  • Edité par Blue Orange.

One thought on “Test – Bubble Stories

  • 23 novembre 2021 à 18 h 36 min
    Permalink

    Seule la rejouabilité me freine un peu pour ce jeu qui m’attire énormément.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.